EST UN FORUM DE DIALOGUE ISLAMO-CHRETIEN POUR LA FRATERNITE ET LA PAIX ENTRE LES DEUX COMMUNAUTES DE FOI SANS CONCESSIONS DOCTRINALES. (Lire Déclaration du Fondateur impérativement)
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion    
Soyez les bienvenues dans notre Forum














Partagez | 
 

 La « vénération » du Prophète

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mohamedd
Membre*
Membre*


Religion : Sunnite
Sexe : Masculin Messages : 348

MessageSujet: La « vénération » du Prophète    Mar 26 Mar - 14:56

salam

bismillah

La « vénération » du Prophète

Croire aux messagers et, particulièrement, au dernier d’entre eux – sur lui prière et paix ! – est fondamental en Islam, la religion prophétique par excellence. La centralité du Prophète doit cependant être correctement comprise, sous peine de sortie de la Voie droite. N’étant lui aussi qu’un serviteur de Dieu, il ne peut en rien être divinisé. Ceci dit, il jouit de droits spécifiques que tout croyant doit religieusement respecter : être obéi, aimé, assisté, pris comme juge,...etc. Ce qui ne signifie nullement être adoré, invoqué, appelé au secours… les savants d'ahlo sauna wa jama'a ont précisé utilement quels doivent être le sens et les limites de la «vénération» musulmane du Prophète.


La Voie droite, entre les voies de déviance « judaïsante » ou « nazaréisante »

Le Dieu Très-Haut a dit: « Guide-nous sur la Voie droite, la Voie de ceux à qui Tu as accordé Ta grâce, non de ceux qui font l’objet de Ta colère, non plus que des égarés.» Du Prophète – sur lui prière et paix !–, il est par ailleurs vrai qu’il a dit: « Les Juifs font l’objet de Sa colère et les Nazaréens sont égarés. » Le Livre de Dieu prouve cela en divers endroits. Il y a par exemple ces paroles du Très-Haut: 5.60 « Dis: «Vous annoncerai-je pire que cela en fait de rétribution auprès de Dieu? Ceux que Dieu a maudits et qui font l’objet de Sa colère…» Il y a aussi Ses paroles: 2.90 « Ils s’attirèrent colère sur colère. » Et Ses paroles :3.112 « Ils s’attirèrent de la colère, de la part de Dieu, et l’indigence leur fut infligée. » Il a aussi dit, à propos des Nazaréens: 5.77 « Ô les Gens du Livre, n’exagérez pas dans votre religion, à contre droit, et ne suivez pas les caprices de gens qui s’égarèrent antérieurement, en égarèrent beaucoup et s’égarèrent du droit chemin. » – Et 4.171 « Ô les Gens du Livre (chrétiens), n’exagérez pas dans votre religion et ne dites, sur Dieu, que le Vrai: le Messie Jésus, fils de Marie, était seulement le Messager de Dieu, Sa Parole, qu’Il avait projetée vers Marie, et un souffle(de vie) venu de Lui. » Le Très-Haut a aussi dit: 9.30 « Les Juifs de dire «‘Uzayr est le fils de Dieu» et les Nazaréens de dire «Le Messie est le fils de Dieu». Voilà leurs dires, de leurs bouches !. Ils imitent les dires de ceux qui ont mécru, antérieurement». – 9.31 « Dieu les combatte! Comme ils sont fourvoyés! Ils ont adopté leurs docteurs et leurs moines comme seigneurs en deçà de Dieu, ainsi que le Messie, fils de Marie. Il ne leur avait pourtant été ordonné que d’adorer un Dieu unique. Point de divinité sinon Lui! Glorifié est-Il, au dessus de ce qu’ils Lui associent !» Le Très-Haut a aussi dit: 3.79-80 « Il n’appartient à aucun être humain à qui Dieu a accordé le Livre, la Sagesse et la prophétie de dire ensuite à ses semblables : « Adorez-moi à l’exclusion de Dieu !» Mais il devra dire plutôt : «Soyez de vrais dévots de Dieu, puisque vous enseignez et étudiez l’écriture.» il ne vous ordonne pas de prendre pour seigneurs anges et prophètes. Vous commanderait-il de rejeter la foi, vous qui êtes Musulmans ?» Le Très-Haut de dire aussi : 17.57 « Or, ceux qu’ils invoquent recherchent eux-mêmes à l’envi le moyen de se rapprocher le plus de leur Seigneur, espérant Sa miséricorde et redoutant Son châtiment. En vérité, le châtiment de ton Seigneur est redoutable.»

Le Dieu Glorifié nous a ordonné de Lui demander, dans chaque prière, de nous guider sur la Voie droite, la Voie de ceux à qui Dieu a accordé Sa grâce –les prophètes, les véridiques,les martyrs et les vertueux –, distincts qu’ils sont de ceux qui font l’objet de Sa colère et des égarés. Ceci manifeste que la peur existe que le serviteur dévie vers ces deux voies. Ce qui s’est effectivement passé, ainsi que le Messager –sur lui prière et paix!– nous en a informé quand il a dit: «Vous cheminerez exactement sur les mêmes voies (sunna) que ceux qui ont vécu avant vous. À tel point que, s’ils sont entrés dans le trou d’un (lézard), vous y entrerez aussi!» – « Ô Messager de Dieu, dirent-ils, s’agit-il des Juifs et des Nazaréens?» –«De qui d’autre en effet pourrait-il s’agir?» C’est un hadith authentique.

Les Anciens observaient qu’il y a, en celui des savants qui dévie de la Voie droite, une certaine ressemblance aux Juifs et, en celui des dévots qui dévie, une certaine ressemblance aux Nazaréens. Ainsi observe-t-on, dans le cas des adeptes déviants du savoir, des déplacements (tahrîf) des paroles de leurs sens, de par la dureté des cœurs, et l'avarice en matière de savoir, et la recherche de la grandeur, des injonctions de probité qu’ils donnent aux gens tout en s’oubliant eux-mêmes, ect. – 4.46 « Parmi les juifs, il en est qui altèrent le sens du discours, ...» – 5.13 « Depuis, ils s’emploient à altérer le sens des écritures, allant même jusqu’à oublier une partie des avertissements qu’ils avaient reçus ...». Ainsi observe-t-on par ailleurs, chez les adeptes déviants de l’adoration et des états spirituels, de l’exagération à propos des prophètes et des vertueux et de l’innovationnisme à propos des actes d’adoration, qu’il s’agisse de monachisme (rahbâniyya), d’images ou de sons. (Allusion à l’utilisation cultuelle des arts visuels et musicaux dans le christianisme.).

(... à suivre)

Revenir en haut Aller en bas
Mohamedd
Membre*
Membre*


Religion : Sunnite
Sexe : Masculin Messages : 348

MessageSujet: Re: La « vénération » du Prophète    Mar 26 Mar - 15:22

Le serviteur de Dieu et Son Messager

Voilà pourquoi le Prophète a dit – Dieu prie : « Ne m’exaltez pas comme les Nazaréens ont exalté Jésus, le Fils de Marie. Je ne suis qu’un serviteur.
Dites donc, plutôt: «le serviteur de Dieu et Son Messager. » C’est pour cela que Dieu lui a confirmé l’attribut de la servitude (‘ubûdiyya) dans les plus élevées de ses stations [spirituelles], en disant:
17.1 «Gloire à Celui qui a fait voyager de nuit Son serviteur…»
En disant aussi – Très-Haut est-Il!: 53.10 « Il révéla à Son serviteur ce qu’Il révéla…»
Et également – Très-Haut est-Il!: 72.19 «Quand le serviteur de Dieu se dressa pour L’invoquer, ils se ruèrent presque, en masse, contre lui. »

C’est aussi pour cela qu’il est prescrit par la Loi de dire, lorsqu’on porte témoignage durant la prière (tashahhud) et, par ailleurs, lors des allocutions prescrites par la Loi,
telles les allocutions des vendredis et des fêtes, et les allocutions de circonstance, lors des mariages, etc.: «Je témoigne qu’il n’est point de divinité sinon Dieu et je témoigne que Mohamed est Son serviteur et Son Messager. »

Le Messager de Dieu confirma sa [propre] servitude (‘ubûdiyya) afin que la communauté ne tombe pas dans [l’erreur] dans laquelle les Nazaréens étaient tombés à propos du Messie, affirmant sa divinité. Lorsqu’un homme lui dit: «Ce qu’a voulu Dieu et que tu as voulu!», il lui dit: «Fais-tu de moi un égale de Dieu? dit plutôt: ce que Dieu seul a voulu!» Il dit également à ses Compagnons: «Ne dites pas: «Ce qu’a voulu Dieu et voulu Mohamed!» mais dites: «Ce qu’a voulu Dieu, puis voulu Mohamed!» Il dit aussi :«N’adoptez pas ma tombe comme lieu de fête mais priez sur moi ! Où que vous soyez, votre prière m’atteindra. » Et aussi : «Mon Dieu, ne fais pas de ma tombe une idole qui soit adorée! Intense fut la colère de Dieu à l’encontre de gens qui avaient adopté les tombes de leurs prophètes comme lieux de prosternation.» – «Ceux qui ont vécu avant vous adoptaient les tombes comme lieux de prosternation. Oh non, n’adoptez pas les tombes comme lieux de prosternation. Moi, je vous interdis cela!»

L’exagération, dans la communauté, est pourtant effectivement apparue dans deux groupes: un groupe d’égarés de Chiites qui croient à la divinité (ulûhiyya) des prophètes et des imâms d’entre les Gens de la Maison, et un groupe d’ignorants de soufis qui croient quelque chose de similaire au sujet des prophètes et des vertueux. Quiconque imagine, en notre Prophète ou en un autre des prophètes, quoi que ce soit de la divinité et de la seigneurialité (rubûbiyya), fait quelque chose du genre de ce que font les Nazaréens.


Les droits du Messager

Les droits des prophètes consistent en effet seulement en ce que le Livre et la Tradition (sunna) ont mentionné à leur sujet.
Le Très-Haut a dit, en s’adressant aux Fils d’Israël: 5.12 «… pourvu que vous croyiez en Mes messagers, les assistiez et fassiez à Dieu un beau prêt, certes J’effacerai de vous vos méfaits et Je vous ferai entrer dans des Jardins de sous lesquels coulent des fleuves !».
– «Assister» = (ta‘zîr), c’est aider à vaincre, révérer et appuyer.
Le Très-Haut a aussi dit: 48.8-9 « Nous t’avons envoyé en témoin, en annonciateur et en avertisseur, afin que vous croyiez en Dieu et en Son Messager, que vous l’assistiez, que vous le révériez, …»
voilà pour ce à quoi le Messager a droit. Il dit ensuite, au sujet de ce à quoi le Dieu Très-Haut a droit: 48.9 «…et que vous Le glorifiiez au matin et au crépuscule. » Le Très-Haut a dit aussi: 7.156-157 «... Ma miséricorde s’étend à toute chose. Je l’écrirai en faveur de ceux qui sont pieux et donnent l’aumône et qui croient en Nos signes, qui suivent le Messager, le Prophète illettré qu’ils trouvent inscrit chez eux, dans la Torah et l’Évangile: il leur ordonne le convenable et leur interdit le répréhensible, leur rend licites les choses excellentes et interdites les pernicieuses, leur ôte les fardeaux et les carcans qui étaient sur eux. Ceux donc qui croient en lui,
l’assistent, l’aident à vaincre et suivent la lumière(le coran) que l’on a fait descendre sur lui, ceux-là sont ceux qui réussissent. »
Et aussi: 3.31-32 « Dis: «Si vous aimez Dieu, suivez-moi! Dieu vous aimera et Il vous pardonnera vos péchés. Dieu est pardonnant, miséricordieux. » Dis: «Obéissez à Dieu et au Messager! Si vous vous détournez…, Dieu n’aime pas les mécréants…»
33.56. « Dieu et Ses anges bénissent le Prophète. Ô croyants ! Bénissez-le et appelez sur lui le salut !»
Le Très-Haut a aussi dit: 9.24 « Dis: «Si vos pères, vos fils, vos frères, vos épouses, votre clan, des biens que vous vous êtes acquis, un négoce dont vous craignez le déclin et des demeures dont vous êtes contents sont plus aimés de vous que Dieu, Son Messager et l’effort (jihâd) sur Son chemin, alors morfondez-vous. »

(... à suivre)
Revenir en haut Aller en bas
nari
Chevalier Inter-religieux
Chevalier Inter-religieux


Religion : Islam
Sexe : Masculin Messages : 691

MessageSujet: Re: La « vénération » du Prophète    Mar 16 Avr - 8:51

Mohamedd a écrit:
Le Messager de Dieu confirma sa [propre] servitude (‘ubûdiyya) afin que la communauté ne tombe pas dans [l’erreur] dans laquelle les Nazaréens étaient tombés à propos du Messie, affirmant sa divinité.
Cher Mohamedd,
Effectivement le plus grand bienfait concédé à la communauté musulmane s’incarne totalement en la personne du noble Messager que la prière et le salut de Dieu soient sur lui. L'amour pour lui est tenu en ce sens d’être infini et parfait plus que toute autre chose au monde.. L’exagération dans cette situation ne se situe pas au niveau de l'Amour et des battements du Coeur qui se doivent d’être de plus en plus grands et dans un essor permanent, mais elle se situe seulement dans la profession de foi.. Il ne faut pas passer a l'associationnisme pour cause d'amour mais comprendre que c'est bien par son biais, qu'Allah a sorti les hommes des abîmes des ténèbres et de l’ignorance pour les élever sur les marches du savoir et de la lumière. C'est notre prophète vénéré qui a débarrassé les âmes par la grâce divine, de toute divinisation des mortels.

Le vrai amoureux de la Vérité c'est celui qui par les moyens de l'amour et de la dévotion va vers la Perfection dont tout le monde réellement est en quête. Ceux qui sont pris au piège de ces impulsions en entachant leurs profession de foi s'écartent tout simplement de l'harmonie de la nature divine. Cette voie d'harmonie est composée de pauvreté spirituelle, de dévotion, et du souvenir constant et désintéressé de Dieu. De cette manière, l'individu vient à percevoir la Vérité telle qu'elle est vraiment.

J'attire votre attention a ce sujet que Jésus lui aussi, comme tout les prophètes qui l'ont précédé, tout le long de sa vie n'a cessé de proclamer l'unicité de Dieu a chaque occasion et a chaque reprise et ne s'est jamais fait son égal.. Et pourtant les chrétiens ont réussi iniquement a faire de lui le Dieu incarné en une personne humaine en interprétant faussement ses paraboles.. Le Coran met sévèrement en garde les "gens du Livre, Ahl al-Kitäb" contre toute exagération en matière de religion: "Ö gens du Livre! Ne dépassez pas la mesure dans votre Religion( Lä Taghlü Fi Dïnikim); Ne dites, sur Dieu, que la Vérité. Oui le messie, Jésus, Fils de Marie Est le Prophète de Dieu, sa parole qu'il a jetée en Marie, un esprit saint émanant de Lui. Croyez donc en Dieu et en ses Prophètes. Ne Dites pas ''Trois''; cessez de le faire, se; serait Mieux pour Vous; Dieu est Unique ! Gloire à Lui! Comment aurait - Il Un Fils?."

L’amour du prophète est une station divine, l’Amour du prophète est supérieur à toutes les richesses de ce bas monde et de l'autre. La station d'amour est que le cœur de l’amoureux soit définitivement libéré de l’impureté des contingences et des désirs et qu’il doit chercher le Bien-Aimé pour le Bien-Aimé et non pour autre chose. L’exagération ne se situe aucunement au niveau de l'amour mais tout simplement dans les convictions religieuses que l'on se fait de Dieu ou de ses prophètes.. Quand l'unicité de Dieu est préservée dans la profession de foi, alors quel que soit la profondeur du degré d'amour, le croyant se doit de se sentir toujours en état de manquement d'amour vu le bien-aimé mérite toujours encore plus..

Revenir en haut Aller en bas
Mohamedd
Membre*
Membre*


Religion : Sunnite
Sexe : Masculin Messages : 348

MessageSujet: Re: La « vénération » du Prophète    Jeu 18 Avr - 18:32



La suite

Dieu a mentionné l’obéissance au Messager en plus de trente endroits du Coran. Il a dit 8.24 : « Ô ceux qui croient, répondez à Dieu et au Messager lorsqu’il vous appelle à quelque chose qui vous vivifiera ! »
Le Très-Haut a dit aussi 4.65 : « Mais non, par ton Seigneur! ils ne croiront pas jusqu’au moment où ils t’auront pris pour juge dans ce qui fait conflit entre eux, sans trouver ensuite en eux-mêmes aucune gêne à ce que tu auras décidé et en se soumettant pleinement. »
Et aussi 24.63 : « Que ceux qui s’opposent à son ordre prennent garde qu’une épreuve ne les atteigne, ou qu’un tourment douloureux ne les atteigne! » – 14.51-52 « Lorsqu’ils sont appelés vers Dieu et Son Messager pour que celui-ci juge entre eux, les croyants disent seulement : « Nous avons entendu et obéi! » Ceux-là sont ceux qui réussissent! Ceux qui obéissent à Dieu et à Son Messager, et redoutent Dieu et Le craignent, ceux-là sont les gagnants.»
Il a donc fait porter l’obéissance sur Dieu et le Messager, et a fait porter la crainte et la peur sur Dieu seul, de même qu’Il a dit 2.40 : « De Moi ayez de l’épouvante!» Et 2.41 : « De Moi ayez crainte!» Et 2.150 : « Ne craignez pas les gens mais craignez-Moi!»
Il a aussi dit 48.10 : « Ceux qui te prêtent allégeance prêtent seulement allégeance à Dieu : la main de Dieu est au-dessus de leurs mains.» Le Très-Haut de dire encore 24.63 : « Ne traitez pas l’appel du Messager parmi vous comme un appel de l’un d’entre vous à un autre.» Et encore 33.6 : « Pour les croyants, le Prophète passe avant eux-mêmes, et ses épouses sont leurs mères.»
Le Prophète –Dieu prie sur lui et lui donne la paix!– a également dit : « Nul d’entre vous ne croira jusqu’à ce que je sois plus aimé de lui que son enfant, que celui qui l’a enfanté et que l’ensemble des gens.» Omar [ibn al-Khattâb] lui dit : « Par Dieu! ô Messager de Dieu, tu es plus aimé de moi que toute [autre] personne sinon moi-même!» – « Non, ô Omar», répondit-il: « que je sois même plus aimé de toi que toi-même!» – Et lui de dire : « Toi, tu es donc plus aimé de moi que moi-même!» – « Maintenant, ô Omar...!» dit-il.
Dans Son Livre, Dieu a donc exposé les droits du Messager, qu’il s’agisse de lui obéir, de l’aimer, de l’assister, de le révérer, de l’aider à vaincre, de le prendre pour juge et d’être satisfait de son jugement, de se soumettre à lui et de le suivre, de prier sur lui et de lui souhaiter la paix, de lui donner la précellence sur soi-même, sa famille et ses biens, de référer à lui ce à propos de quoi on controverse, et autres droits...
Il nous en a informés, lui obéir c'est Lui obéir –4.80 « Quiconque obéit au Messager,» dit-Il, « obéit à Dieu » – et lui prêter allégeance est Lui prêter allégeance – « Ceux qui te prêtent allégeance, » dit-Il, « prêtent seulement allégeance à Dieu 11.» Il a lié son nom au Sien, s’agissant de l’amour, en disant 24.51 : «...plus aimés de vous que Dieu et Son Messager... »; s’agissant de l’offense, en disant 33.57 : « Ceux qui offensent Dieu et Son Messager... »; s’agissant de l’obéissance et de la désobéissance, en disant 24.51 : « Ceux qui obéissent à Dieu et à Son Messager... » et 4.14 « Ceux qui désobéissent à Dieu et à Son Messager... » ; s’agissant du contentement, en disant 9.62 : « Dieu – et Son Messager – est plus en droit d’être satisfait par eux... » De telles choses et leurs semblables sont ce à quoi le Messager de Dieu a droit. Il équivaut àmon père, lui, et à ma mère!

(... à suivre)
Revenir en haut Aller en bas
Mohamedd
Membre*
Membre*


Religion : Sunnite
Sexe : Masculin Messages : 348

MessageSujet: Re: La « vénération » du Prophète    Jeu 18 Avr - 18:42

Citation :
Quand l'unicité de Dieu est préservée dans la profession de foi, ...


Dieu seul est adoré et invoqué



Dieu seul est adoré et invoqué Quant à l’adoration et aux appels à d’aide, ils s’adressent à Dieu seul, qui n’a pas d’associé, ainsi qu’Il l’a dit 4.36 : « Adorez Dieu et ne Lui associez rien!» –1.5 « C’est Toi que nous adorons et c’est Toi dont nous demandons l’aide...» – 98.4 « Il ne leur fut ordonné que d’adorer Dieu, en Lui consacrant la religion, en croyants originels (hanîf).»
Il a évoqué ensemble, l’adoration et les appels à l’aide, en divers endroits, comme lorsqu’Il dit 11.123 : « Adore-le et fie-toi en Lui!» –25.58 « Fie-toi au Vivant qui ne meurt pas et célèbre Sa louange!» –11.88 « En Lui je me fie et vers Lui je reviens!» -14.12 « Et qu’en Dieu se fient ceux qui font confiance!» Semblablement donc pour la confiance, Dieu en est le seul objet ainsi qu’Il l’a dit 14.12 : « Et qu’en Dieu se fient ceux qui font confiance!»
Il a aussi dit 39.38 : « Dis : « Avez-vous vu ce que vous invoquez en deçà de Dieu? Si Dieu me veut nuisance, ces choses détourneront-elles Sa nuisance? Ou bien, s’Il me veut miséricorde, retiendraient-elles Sa miséricorde? » Dis : « Dieu me suffit. C’est en Lui que se fient ceux qui font confiance.» Et aussi 3.173 : « Ceux à qui les gens dirent : « Les gens ont rassemblé des forces contre vous. Redoutez-les donc!». Cela fit croître leur foi et ils dirent : « Dieu nous suffit! Quelle grâce que ce répondant!»

Les invocations aussi seront adressées à Dieu seul, que ce soient les invocations d’adoration ou les invocations de demande et d’appel à l’aide.

Ainsi le Très-Haut a-t-Il dit 72.18-20 : « Les mosquées appartiennent à Dieu. N’invoquez donc personne avec Dieu. Quand le serviteur de Dieu se dressa pour L’invoquer, ils se ruèrent presque, en masse, contre lui. Dis : « J’invoquerai seulement mon Seigneur, et ne lui associerai personne!» Le Très-Haut de dire aussi 40.14 : « Invoquez Dieu en Lui consacrant la religion, et les mécréants le détestassent-ils!» Il a dit aussi 26.213 : « N’invoque pas d’autre dieu avec Dieu; tu serais d’entre ceux qui seront tourmentés!» Et aussi 6.52 : « Ne repousse pas ceux qui, matin et soir, invoquent leur Seigneur : ils veulent Son visage.»

Fin
Pages spirituelles d’Ibn Taymiyya
Traduction : Yahya M. MICHOT (Oxford)
Revenir en haut Aller en bas
nari
Chevalier Inter-religieux
Chevalier Inter-religieux


Religion : Islam
Sexe : Masculin Messages : 691

MessageSujet: Re: La « vénération » du Prophète    Dim 21 Avr - 20:17

Mohamedd a écrit:
Dieu seul est adoré et invoqué Quant à l’adoration et aux appels à d’aide, ils s’adressent à Dieu seul, qui n’a pas d’associé..
Cher Mohamedd,
Il est plus que vrai que toute demande a l'aide transmise a autre que Dieu constitue aux yeux de l'Islam un grave dépassement a la profession de foi car Allah n'a pas d'associé.. Mais l'Amour du prophète que la prière et le salut de Dieu soient sur lui a de tout temps été par la volonté divine le souffle primordial pour la survie religieuse de la communauté musulmane.. Certaines visions erronées pensent que cet amour constitue également une association or il n'en est aucunement question.. Les compagnons aimaient avec force le prophète vénéré et ne voulaient pas se séparer de lui ne serait-ce que l'espace de quelques instants.. D'après Abu Sa'îd al-Khudry, le Messager d'Allah dit: «II viendra un temps où l'on dira à un groupe de gens qui seront en train de faire une expédition: "Y a-t-il parmi vous quelqu'un qui a accompagné le Messager d'Allah?" Ils répondront que oui et on leur accordera alors la victoire. Après cela, arrivera un temps où un groupe de gens faisant une expédition, on leur dira: "Y a­-t-il parmi vous quelqu'un qui a accompagné les Compagnons du Messager d'Allah?" Ils répondront que oui et on leur accordera la victoire. Il viendra aussi un temps où un groupe de gens faisant une expédition, on leur dira: "Y a-t-il parmi vous quelqu'un qui a accompagné ceux qui avaient accompagné les Compagnons du Messager d'Allah?" Ils répondront que oui et auront la victoire,..La bénédiction d'avoir accompagné le prophète ou ses compagnons a donc dans plusieurs cas été la cause de plusieurs victoires..

Cette approche du prophète vénéré ne s’arrête pas seulement a son vivant.. La sunna nous révèle que blessé et conscient que sa mort approchait Omar Ibn Elkhattab dit à son fils Abdullah: "Va demander à la mère des fidèles Aicha, de me donner la permission d’être enterré à côté de mes deux compagnons, le Prophète et Abu Bakr. « 'Abd Allâh salua 'Â'icha et demanda la permission d'entrer... En entrant chez elle, il l'a trouva assise et pleurant. "Omar, lui dit-il, t'adresse le salut et demande l'autorisation d'être enterré près de ses deux compagnons! - Je désirais cela pour moi-même, répondit' Â'icha, mais quand même je le préfère aujourd'hui à ma propre personne."

«Au retour de 'Abd Allâh, on dit [à Omar]: "Voici 'Abd Allâh ibn Omar qui arrive. - Qu'on m'aide à se lever! commanda-t-il." Sur ce, un homme l'aida à s'adosser contre lui. "Que m'apportes-tu? Interrogea-t-il en son lit. - Ce que tu désires, ô Commandeur des Croyants! répondit 'Abd Allâh: elle accepte. ­Louanges à Allah! c'est ce que je désirais le plus... Lorsque je serai mort, portez quand même ma dépouille [là-bas]... Tu lui adresseras le salut avant de lui dire de nouveau ceci: Omar ibn al-Khattab demande l'autorisation... Si elle accorde l'autorisation, vous me ferez entrer, sinon vous me ramènerez dans le cimetière [du reste] des Musulmans".

Pourquoi Omar Compagnon du prophète et deuxieme calife de l'Islam a t-il désiré être enterré a coté du prophète.. Pourquoi Aïcha avait-elle prévu cette place pour elle a coté de la tombe du prophète.. Est-ce de l’exagération dans le culte du prophète.. Est-ce de l'associationnisme ou de la pure ferveur religieuse.. Pourquoi cet attachement profond a un homme mort.. On comprend plutôt par cela qu'on ne peut aucunement prétendre adorer Dieu sans honorer le prophète, c'est-à-dire se conformer de la façon la plus rigoureuse à l'"excellent modèle" qu'il incarne et, par voie de conséquence, obéir de la manière la plus stricte à la loi divine et de se tenir constamment corps et ame a ses cotés.. Par bonheur la sacralité du fondateur de l’islam revêt encore aujourd'hui une importance de premier ordre dans la sensibilité musulmane. La tradition musulmane construit doctrinalement le concept de la sacralité du Prophète, ainsi que les formes par lesquelles celle-ci investit le champ religieux islamique, notamment sur les plans théologique et juridique comme principe dogmatique, et sur un plan moral et spirituel comme la vraie source de bénédiction

Les choses deviennent encore plus grandes lorsqu'on sait que même au paradis les compagnons ne désirent qu’être a coté du valeureux prophète..La plus éminente des grâces qui sera accordée aux gens du paradis lorsqu'ils seront au paradis c'est qu'ils verront Leur Seigneur en étant a coté du messager de Dieu... Il n'y a pas une chose que les gens du paradis aimeront davantage que d’être aux cotés du prophète et de contempler Allah. Toute la puissance de l'âme sera orientée vers le divin seigneur et son ultime messager. Les saints musulmans ont de tout temps pleuré suite a l'attente de voir Dieu tout puissant et son prophète vénéré..

Un homme, rapporte Aîcha l’épouse du Prophète, vint voir le Messager de Dieu et dit : « Tu es plus aimé de moi que ma famille et tous mes biens. Chez moi je me souviens de toi et je ne puis me retenir de venir et de te regarder. Mais j’ai pensé à ma mort et à ta mort et j’ai réalisé que lorsque tu rentreras au paradis tu seras élevé en compagnie des Prophètes et que si j’y rentre, je ne pourrai plus te voir. ». Dieu révéla alors : « Celui qui obéit à Dieu et Son Messager sera avec ceux comblés du bienfait de Dieu dont les Prophètes, les véridiques, les martyrs et les pieux. Et quelle excellente compagnie !».

Pourquoi ce compagnon se plaint-il alors qu'il soit même a l'intérieur du paradis dans des délices éternels. Le paradis aussi large possible détenant tout les bonheurs ne lui suffit donc pas. Effectivement pour lui et je ne vous le cache pas pour tout les amoureux du prophète vénéré également leur grand paradis c'est voir le prophète Mohamed que le salut soit sur lui et vivre sous sa bénédiction. L'amour pour Dieu, doit en effet, se traduire par l’imitation confiante du Prophète. L’imitation gestuelle et superficielle ne suffit pas a elle seule, il faut, en outre, l'imitation de l'intérieur et la sympathie parfaite du cœur pour le prophète vénéré.

Bien avant la venue du prophète Mohamed, Adam n'avait-il pas demandé son intercession pour être pardonné. Appelons abondamment et continuellement les bénédictions divines sur notre merveilleux PROPHÈTE MOHAMMED (Sallalahou âlayhi wa salam), ainsi que sur sa famille et ses compagnons, ce valeureux prophète tant aimé avant, pendant et même après son apostolat aussi bien dans ce bas monde que dans l'au-delà..
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La « vénération » du Prophète    Aujourd'hui à 18:34

Revenir en haut Aller en bas
 
La « vénération » du Prophète
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Sunna Annabaouya-
Sauter vers: