EST UN FORUM DE DIALOGUE ISLAMO-CHRETIEN POUR LA FRATERNITE ET LA PAIX ENTRE LES DEUX COMMUNAUTES DE FOI SANS CONCESSIONS DOCTRINALES. (Lire Déclaration du Fondateur impérativement)
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion    
Soyez les bienvenues dans notre Forum














Partagez | 
 

 le récit de la calomnie dont fut accusée Aicha

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
safraoui
Tribunus Inter-religieux
Tribunus Inter-religieux


Religion : Islam
Sexe : Masculin Messages : 591

MessageSujet: le récit de la calomnie dont fut accusée Aicha    Mar 6 Aoû - 23:27

boukhari une fois de  plus dans le but de souiller le prophete (psl) et la mere des croyants Aicha a inventé le hadith sur le el ifk en se referant au verset 11 de la sourate el nour .
mais celui qui medite bien le coran et le verset 11 verra que ce verset n'a aucun rapport avec Aicha .
et avant de donner les explications relatives à ce sujet ; je voudrais que ceux qui sont de l'avis de boukhari qu'ils nous expliquent quels sont les rapports entre ce verset et A icha ?

11. Ceux qui sont venus avec la calomnie(4) sont un groupe d’entre vous. Ne pensez pas que c’est un mal pour vous, mais plutôt, c’est un bien pour vous. A chacun d’eux ce qu’il s’est acquis comme péché. Celui d’entre eux qui s’est chargé de la plus grande part aura un énorme châtiments
Revenir en haut Aller en bas
safraoui
Tribunus Inter-religieux
Tribunus Inter-religieux


Religion : Islam
Sexe : Masculin Messages : 591

MessageSujet: Re: le récit de la calomnie dont fut accusée Aicha    Mer 7 Aoû - 18:41

nari a écrit:
Citation :
Cher safraoui,
On ne peut vous suivre quand on sait que le Livre le plus authentique après le Coran pour l’unanimité des savants sunnites reste a jamais le Sahih de Boukhari.

sur une même page de livre de boukhari tu peux  touver au moins de hadiths contradictoires ( je pourrais te donner plusieurs exemple ..) beaucoup de hadiths de boukhari se contredisent et d'autres sont contradictoires avec des hadiths de mouslem ensuite il y a beaucoup,de hadiths de boukhari qui sont en contradictions avec la science ...
dire que boukhari est le deuxiemme livre aprés le coran  ce mensonge ne peut -etre accepte que par les ignorants qui n'ont jamais lu les ouvrages de boukhari ..
pour revenir à la question : je dirai que toute l'histoire de el ifk est inventé par boukhari pour souiller le prophete (psl) et son epouse Aicha la mer des croyants ...
et la sourate d'el nour du debut jusqu'à la fin est venu pour donner des legislations divines aux problemes de la societe au debut de l'arrivée du prophete (psl)à medine ; solutions  aux meurs et à des fleaux sociaux que vivaient les premiers medinois au debut de d'ere del HIDJR et en effet il y avait un melange de plusieurs populations : les medinoi - el ansar - les differentes tribues des juifs - el mouhajirins ...
                                   
le verset 11 de la sourate traite  d'un cas social à medine comme tu peux le remarquer ;
mais il n y a pas le moindre indice dans ce verset qui se rapporte à aicha ??


je voudrais  bien que tu que tu m'expliques en quoi justement ce verset concerne Aicha ?
si ce verset concerne Aicha il devrait y avoir au un  moins un petit indice se rapporte à AICHA ??
Revenir en haut Aller en bas
nari
Chevalier Inter-religieux
Chevalier Inter-religieux


Religion : Islam
Sexe : Masculin Messages : 691

MessageSujet: Re: le récit de la calomnie dont fut accusée Aicha    Jeu 8 Aoû - 8:51

safraoui a écrit:
 sur une même page de livre de boukhari tu peux  touver au moins de hadiths contradictoires ( je pourrais te donner plusieurs exemple ..) beaucoup de hadiths de boukhari se contredisent et d'autres sont contradictoires avec des hadiths de mouslem ensuite il y a beaucoup,de hadiths de boukhari qui sont en contradictions avec la science ...
Cher safraoui,
Il n'y a absolument aucune contradictions dans les hadiths de Boukhari, il n'y en pas une seule.. Vous pouvez insulter les oulémas en les accusant d'hypocrisie mais malheureusement pour vous cela ne change rien a la vérité.. Nous attendons des exemples et nous sommes prêts a vous montrer toute la vérité sur ce qui a pu échapper a votre discernement..

safraoui a écrit:
 il n y a pas le moindre indice dans ce verset qui se rapporte à aicha ??
Dans absolument tous les asbab nouzoul la personne concernée n'est point citée, ce n'est donc point exclusif a Aicha dans ce verset.. Vous pouvez lire le Coran vous ne trouverez presque jamais le nom de la personne qui a été la cause de la révélation. Sur ce il vous faut donc trouver autre chose.. Ensuite il n'y a aucune souillure contre Aicha ou le prophète dans tout ces glorieux hadiths.. Bien au contraire ce sont les hypocrites qui sont souillé et la famille prophétique s'en sort plus que renforcée par la Divinité et les versets coraniques..Tout est donc a l'honneur de l'Islam..
Revenir en haut Aller en bas
safraoui
Tribunus Inter-religieux
Tribunus Inter-religieux


Religion : Islam
Sexe : Masculin Messages : 591

MessageSujet: Re: le récit de la calomnie dont fut accusée Aicha    Jeu 8 Aoû - 11:54

nari a écrit :
Citation :
Cher safraoui,
Il n'y a absolument aucune contradictions dans les hadiths de Boukhari, il n'y en pas une seule.. Vous pouvez insulter les oulémas en les accusant d'hypocrisie mais malheureusement pour vous cela ne change rien a la vérité.. Nous attendons des exemples et nous sommes prêts a vous montrer toute la vérité sur ce qui a pu échapper a votre discernement.

il ya plusieurs hadiths de boukhari qui se contredisent mais pour refuter tes propos à savoir : aucune contradictions dans les hadiths de Boukhari
je me contente pour le moment de citer deux hadiths seulemùent

le premier :" ان رجلا ممن اسلم اتى رسول الله صلى الله عليه و سلم فحدثه انه قد زنى فشهد على نفسه اربع شهادات فامر به رسول الله صلى الله عليه وسلم فرجم و كان قد احصن

le deuxieme : جل اخر اقر للنبي بالزنا و هو في المسجد فقال له النبي  ابيك جنون قال لا قال فهل احصنت قال نعم فقال النبي اذهبوا به فارجموه

le troisieme :رجل اخر قال لنبي يا رسول الله اني اصبت حدا فاقمه على  قال  و لم يساله عنه  قال و حضرت الصلاة فصلى مع النبي فلما قضى النبي الصلاة  قام اليه الرجل فقال يا رسول الله اني اصبت حدا فام في كتاب الله  قال اليس قد صليت معنا  قال نعم قال فان الله قد غفر لك ذنبك

boukhari nous dit que le prophete (psl) n'applique pas les lois divines qui se sont dans ces cas les cents coup de fouets  mais il applique la lapidation qui n'est une loi de la charia
la contradiction est que dans un cas il ordonne la lapidation dans un autre cas il n'applique aucune sanction au contraire il lui dit allah غفر ذنبك
à travers ces exemples boukhari voudrais nous faire comprendre que le prophete (psl) que n'applique pas la charia !!
Revenir en haut Aller en bas
nari
Chevalier Inter-religieux
Chevalier Inter-religieux


Religion : Islam
Sexe : Masculin Messages : 691

MessageSujet: Re: le récit de la calomnie dont fut accusée Aicha    Sam 10 Aoû - 13:34

safraoui a écrit:
à travers ces exemples boukhari voudrais nous faire comprendre que le prophète (psl) que n'applique pas la charia !!
Cher safraoui,
Il ne faut pas voir des contradictions partout sinon ce serait tout simplement agir en détracteur de la Sunna vénéré.. Un homme vint un jour questionner le Prophète (sur lui la paix) au sujet de l'étreinte conjugale pendant le jeûne. Le Prophète le lui permit. Quelque temps après, un autre homme vint lui demander la même chose, et le Prophète le lui défendit. Y a t-il eu une quelconque contradiction. Eh bien nullement. Abû Hurayra, qui était présent lors de ces deux réponses du prophète, commente : "C'est alors que je me suis aperçu que l'homme auquel le Prophète avait permis l'étreinte conjugale était âgé, et celui auquel il l'avait défendue était jeune". On voit clairement de ces deux réponses du Prophète pourtant différentes ne font que traduire une seule et même même réalité sur l'étreinte conjugale qui n'a juridiquement aucun effet sur le jeûne tant qu'elle ne pousse pas les époux à avoir un rapport sexuel. La personne âgée est bien sur beaucoup moins sujette à se laisser aller à un rapport uniquement à cause d'une étreinte, ce que l'on ne peut point dire d'un homme jeune en pleine vigueur. C'est la différence dans la réponse qui encadre l'essence de la vérité..

La différence des réponses du Prophète (sur lui la paix) en fonction d'une différence de situations apparaît clairement dans le cas que nous venons de voir et même si cela n'est pas toujours mentionné explicitement certains savants ont toujours par leurs perspicacité compris le sens sublime de la différenciation.. Il vous donc seulement faire des recherches approfondies pour comprendre la différenciations dans les hadiths que vous avez cité mais qui ne comportent absolument aucune contradiction possible.. En fait il ne peut exister en soi de contradiction entre les Hadiths, les différences qui apparaissent entre ce qu'affirme tel Hadith et ce qu'indique tel autre sont dues à des facteurs comme ceux que je viens de vous citer..

Appliquer la Charia pour le prophète ne veut pas nécessairement dire agir de la même façon pour tous.. Appliquer la charia c'est agir selon la volonté de Dieu pour parvenir a l'essence d'une même vérité dont le prophète est seul a connaitre le vrai sens suite a une claire inspiration divine. Sur ce il vous faut savoir que les sentences ne s'appliquent donc pas toujours de la même façon et également pas avec la même rigueur.. C'est le juge qui décide selon les cas en toute liberté l’exécution ou non d'une sentence. Ces hadiths ne manquent absolument d'aucune cohérence interne mais il faut s’élever a leur hauteur pour en saisir le vrai sens. On trouve effectivement quelques autres Hadiths qui disent une chose apparemment différente d'autres hadiths mais de là à en déduire que les Hadiths ne sont pas une source fiable, c'est de votre coté vraiment du n'importe quoi...En fait sur inspiration divine Le Prophète (sur lui la paix) a volontairement enseigné plusieurs façons de faire la Sunna..
Revenir en haut Aller en bas
safraoui
Tribunus Inter-religieux
Tribunus Inter-religieux


Religion : Islam
Sexe : Masculin Messages : 591

MessageSujet: Re: le récit de la calomnie dont fut accusée Aicha    Sam 10 Aoû - 15:44

nari a écrit :
Citation :
Cher safraoui,
Il ne faut pas voir des contradictions partout sinon ce serait tout simplement agir en détracteur de la Sunna vénéré.. Un homme vint un jour questionner le Prophète (sur lui la paix) au sujet de l'étreinte conjugale pendant le jeûne. Le Prophète le lui permit. Quelque temps après, un autre homme vint lui demander la même chose, et le Prophète le lui défendit. Y a t-il eu une quelconque contradiction. Eh bien nullement. Abû Hurayra, qui était présent lors de ces deux réponses du prophète, commente : "C'est alors que je me suis aperçu que l'homme auquel le Prophète avait permis l'étreinte conjugale était âgé, et celui auquel il l'avait défendue était jeune". On voit clairement de ces deux réponses du Prophète pourtant différentes ne font que traduire une seule et même même réalité sur l'étreinte conjugale qui n'a juridiquement aucun effet sur le jeûne tant qu'elle ne pousse pas les époux à avoir un rapport sexuel. La personne âgée est bien sur beaucoup moins sujette à se laisser aller à un rapport uniquement à cause d'une étreinte, ce que l'on ne peut point dire d'un homme jeune en pleine vigueur. C'est la différence dans la réponse qui encadre l'essence de la vérité..

La différence des réponses du Prophète (sur lui la paix) en fonction d'une différence de situations apparaît clairement dans le cas que nous venons de voir et même si cela n'est pas toujours mentionné explicitement certains savants ont toujours par leurs perspicacité compris le sens sublime de la différenciation.. Il vous donc seulement faire des recherches approfondies pour comprendre la différenciations dans les hadiths que vous avez cité mais qui ne comportent absolument aucune contradiction possible.. En fait il ne peut exister en soi de contradiction entre les Hadiths, les différences qui apparaissent entre ce qu'affirme tel Hadith et ce qu'indique tel autre sont dues à des facteurs comme ceux que je viens de vous citer..

Appliquer la Charia pour le prophète ne veut pas nécessairement dire agir de la même façon pour tous.. Appliquer la charia c'est agir selon la volonté de Dieu pour parvenir a l'essence d'une même vérité dont le prophète est seul a connaitre le vrai sens suite a une claire inspiration divine. Sur ce il vous faut savoir que les sentences ne s'appliquent donc pas toujours de la même façon et également pas avec la même rigueur.. C'est le juge qui décide selon les cas en toute liberté l’exécution ou non d'une sentence. Ces hadiths ne manquent absolument d'aucune cohérence interne mais il faut s’élever a leur hauteur pour en saisir le vrai sens. On trouve effectivement quelques autres Hadiths qui disent une chose apparemment différente d'autres hadiths mais de là à en déduire que les Hadiths ne sont pas une source fiable, c'est de votre coté vraiment du n'importe quoi...En fait sur inspiration divine Le Prophète (sur lui la paix) a volontairement enseigné plusieurs façons de faire la Sunna..

Cher nari pour moi les CHOSES  sont trés claires ;  j’ai  pu grace à dieu  à Faire la difference  entre la sunna  authentique les les hadiths et recits  mensongers de boukhari et mouslem  et les autres  ..
Tu devrais  savoir que la sunna  authentique  se trouve dans le coran et non dans  les fabrications  humaines
La sunna  ;  allah le tout puissant  la mentionnée  dans son noble livre le coran
par  exemples :
1 -  le coran nous dit que le prophete (psl) passe plus du tiers dela nuit à prier ceci est la sunna
2-  le coran nous dit le prophete (psl) était juste et equitable envers ses epouses  et envers  toutes les pesonnes  ceci est la sunna
3 – le coran nous dit que le prohete (psl)  ne meprise personne même les chretiens et les juifs
4 – le coran nous dit que le prophete (psl)   était genereux  et aimer les pauvres et leurs  porte secours ceci est la sunna
5 – le coran nous dit le prophete(psl)  donne aux pauvres  à manger avant qu’il en donne  à sa propre famille  ceci est la sunna
6- le coran nous dit que le prophete (psl)  était toujours d’un air  gaie ; il ne se met  jamis en colere  sauf  en cas  de manque de respect à la divinité  ceci est la sunna
7 – le coran nous  dit que  le prophete (psl)  aime les orphelins
8 – le coran nous dit que le prophete (psl)  consulte  ses compagnons avant  de prendre une decision ceci est la sunna
9 – le coran nous dit que le prophete (psl)  ne craigne que  dieu et il  est courageux ceci est la sunna
10 – le coran nous dit  le prophete (psl)  respecte les contrats  et n’ a jamais  trahi personne ceci est la sunna
Et j’en passe .....toute la sunna est dans  le coran

Dieu a dit aux croyants que Son livre, le Coran, est complet, parfait et pleinement détaillé, Dieu leur a rappelé que les mots ne Lui manquent pas et que s'Il le voulait Il aurait pu leur donner plus qu'un Coran, s'Il avait estimé ceci nécessaire,

Dieu, le Connaisseur de toutes choses, le Conscient, sait qu'après la mort du Prophète Mohammed les gens inventeront des mensonges sur le prophète et appelleront ceci les Hadiths et la Sounna. Dieu, avant eux a utilisé le mot Hadith dans le Coran. Dieu a donné à Ses vrais croyants un bon départ avec le mot Hadith et leur a dit quel Hadith ils devaient accepter, UNIQUEMENT LE HADITH DE DIEU. Le mot Hadith a été utilisé plusieurs fois dans le Coran (environ 31 fois dans différentes formes le mot exact HADITH est cité dans le coran ). Pas un seul des bons hadiths dans le Coran ne fait référence à ce que les Musulmans d'aujourd'hui croient être les Hadiths de Mohammed


Coran :  N’ont-ils pas considéré le domaine des cieux et de la terre et toutes les choses que Dieu a créées ? Ne leur vient-il jamais à l’esprit que la fin de leur vie pourrait être proche ? En quel Hadith, à côté de ceci, croient-ils ?

Coran : Parmi les gens, il y a ceux qui soutiennent des Hadiths sans fondement, et ainsi détournent d’autres du chemin de Dieu sans savoir, et le prennent à la légère. Ceux-ci ont encouru un châtiment humiliant.

Coran :  Dieu a révélé en ceci le meilleur Hadith ; un livre qui est cohérent, et montre les deux voies (vers le Paradis et l’Enfer). Les peaux de ceux qui révèrent leur Seigneur en frémissent, puis leurs peaux et leurs cœurs s’apaisent au message de Dieu. Telle est la guidance de Dieu ; Il en comble quiconque veut (être guidé). Quant à ceux qui sont égarés par Dieu, rien ne peut les guider.


Coran : Ce sont les révélations de Dieu que nous te récitons en vérité. En quel Hadith autre que Dieu et Ses révélations croient-ils ?

Coran :  Qu’ils produisent un HADITH comme ceci (Coran), s’ils sont véridiques.

Coran :Donc, laisse-Moi m’occuper de ceux qui rejettent ce Hadith ; nous les bernerons d’où ils ne s’apercevront jamais.

Coran  À quel HADITH, autre que celui-ci, se conforment-ils ?

Dieu  a interdit les hadiths humains verset .

Coran :  Nous avons permis aux ennemis de chaque prophète – diables parmi les humains et les djinns – de s’inspirer des paroles FANTAISISTES, afin de tromper. Si ton Seigneur avait voulu, ils ne l’auraient pas fait. Vous les ignorerez, eux et leurs FABRICATIONS. Ceci est pour laisser les esprits de ceux qui ne croient pas en l’Au-delà écouter de telles fabrications et les accepter, et ainsi exposer leurs réelles convictions.

Si tu perferes  les hadiths de boukhari et mouslem ALLAH TE DIT :
Coran : Qui est plus mauvais que celui à qui ces révélations de son Seigneur sont rappelées, puis persiste à les ignorer ? Nous punirons certainement les coupables.

Coran  Et quand nos révélations sont récitées à l’un d’eux, il se détourne avec arrogance comme s’il ne les avait jamais entendues, comme si ses oreilles étaient sourdes. Promets-lui un châtiment douloureux



aprés la mort du prophte (psl) et les califs ; les musulmans ont fait exactement comme les juifs et les chretiens ; ils ont remplacé le coran par les livres de boukhrari et mouslem
En effet ; Les Juifs, des centaines d'années après la mort de Moïse ont créé la Michna (Hadiths, dires) et la Gémara (Sounna, actes)

Dans la ville de Nicée 300 ans après la mort de Jésus, le concept de Trinité a été CREE et est maintenant la première source de la croyance chrétienne au mépris de la Bible qui préconise l'adoration de Dieu seul.

Les Musulmans 150-200 ans après la mort de Mohammed ONT CREE une autre source pour leur religion avec le Coran, "les Hadiths et la Sounna", faussement attribués au prophète Mohammed et au mépris du Coran. Aujourd'hui, la plupart des Musulmans ont rejeté le Coran en faveur des Hadiths et de la Sounna.

ces  hypocrites musulmans nous repete  tout le temps suivrez ALLAH ET SON PROPHETE !

Mais qu’a – t –il  dit le prophte (psl ) aux sujetdes hadiths ecrits par les humains   ?

"N'écrivez rien venant de moi EXCEPTE LE CORAN. Quiconque écrit quelque chose d'autre que le Coran doit l'effacer

Abou Hourayra a dit : "Le messager de Dieu a informé que certaines personnes écrivent ses hadiths". Il prit le pupitre de la mosquée et dit :
"Que sont ces livres dont j'ai entendu dire que vous écrivez ? Je ne suis rien qu'un être humain. Quiconque possède le moindre de ces écrits doit l'apporter ici.
Abou Hourayra a dit : "Nous les avons tous réuni et les avons mis au feu."


Ibn Hanbal dans son livre Musnad, raconte un hadith dans lequel Abdoullah Ibn Omar a dit :

"Le messager de Dieu un jour est venu vers nous comme s'il allait nous quitter bientôt et dit" :
"Quand je vous quitterai (mourrait), tenez au livre de Dieu, interdisez ce qu'il interdit et acceptez comme halal ce qu'il rend halal."

Il n'a jamais mentionné la Sounna dans ce hadith.

Le pèlerinage d'adieu du Prophète Mohammed est une pierre angulaire dans l'histoire musulmane. Des milliers de Musulmans ont été témoins du dernier sermon fait par le Prophète durant ce pèlerinage. Il y a cependant TROIS versions à ce sermon dans le livre des Hadiths. Ceci reflète en soi le degré de corruption des livres des Hadiths car c'est le discours le plus connu du prophète Mohammed.
Première version :
"Je vous ai laissé ce qui si vous le soutenez, vous ne serez jamais dévoyez, le livre de Dieu et ma famille."

Deuxième version :
" Je vous ai laissé ce qui si vous le soutenez, vous ne serez jamais dévoyez, le livre de Dieu et ma Sounna."

Troisième version :
" Je vous ai laissé ce qui si vous le soutenez, vous ne serez jamais dévoyez, le LIVRE DE DIEU."

La première version est la version inventée par les Musulmans shiites.
La deuxième version est la version inventée par les Musulmans sunnites.
La troisième version est la version haïe par les Sunnites que par les Shiites. C'est la seule version qui est en accord avec l'assertion répétée dans le Coran que le message de Mohammed N'EST QUE CELUI DU CORAN

quant à abu hurrayra ; Certains des compagnons du Prophète (Sahaba) et AICHA , la femme du Prophète, l'ont accusé d'être un menteur, racontant des mensonges sur les prophètes juste pour inventer des hadiths et acquérir un statut. Omar Ibn Al-Khattab, le second Calife a menacé Abou Hourayra de l'exiler s'il n'arrêtait pas de dire des hadiths sur Mohammed, il a arrêté jusqu'à l'assassinat d'Omar, puis a recommencé. Il a continué à raconté des hadiths pour faire plaisir au Calife des Musulmans, notamment à l'époque où il vivait au Palais Royal de Mu'awiya en Syrie. Abou Hourayra a raconté à son auditoire qu'il leur racontait des hadiths qu'il n'avait jamais mentionnés lorsqu'Omar était vivant, sinon il aurait eu plusieurs coups de fouet.



Ali Ibn Abou Talib, le quatrième Calife dans un de ses discours a dit, "J'exhorte tous ceux qui ont écrit un hadith tiré du messager de Dieu de rentrer chez eux et de l'effacer. Les peuples avant vous ont été anéantis parce ce qu'ils ont suivi les hadiths de leurs savants et ont abandonné le livre de leur Seigneur."
Aicha (la femme du Prophète) disant à Abou Hourayra : "Tu racontes des hadiths au sujet du prophète Mohammed que je n'ai jamais entendu de lui". Il a répondu) ! Tu étais occupée par ton miroir et ton maquillage". Elle lui a répondu : "C'est toi qui étais occupé par ton estomac et ta faim. Tu étais préoccupé par ta faim, tu courais derrière les gens dans les ruelles leur mendiant de la nourriture et ils t'évitaient et fuyaient ton chemin, et finalement tu revenais et t'évanouissais devant ma chambre et les gens pensaient que tu étais fou et t'enjambaient."

Durant la gouvernance de Muawiya beaucoup de hadiths, avec l'aide d'Abou Hourayra, ont été inventés soutenant l'idée que l'on doit obéir à l'Imam ou au Calife tout comme à Dieu ou au messager, contredisant la règle du Coran que toutes les affaires doivent être démocratiques à travers la consultation. (N'oubliez pas qu'Abou Hourayra vivait au Palais Royal à cette époque).
Beaucoup de hadiths qui ont été racontés par Abou Hourayra contredisent d'autres hadiths, notamment ses propres hadiths relatés et les hadiths d'autres personnes et contredisent le Coran et contredisent le bon sens.
les Musulmans ont déserté le Coran en faveur des livres de Hadiths et de la Sounna, leur vrai Islam a été corrompu au-delà des limites de la foi et leur pratique de l'Islam actuelle n'est que le reflet de l'Islam des savants comme Boukhari, Moslem, . et n'est pas le reflet de l'Islam qui nous a été présenté par le Prophète Mohammed.
POUR FINIR CHER NARI  EN CE QUI ME CONCERNE  JE SAIS AU MOINS  OÜ chercher  LA SUNNA  !!...
Revenir en haut Aller en bas
safraoui
Tribunus Inter-religieux
Tribunus Inter-religieux


Religion : Islam
Sexe : Masculin Messages : 591

MessageSujet: Re: le récit de la calomnie dont fut accusée Aicha    Lun 12 Aoû - 18:47

nari a écrit :
Citation :
Dans absolument tous les asbab nouzoul la personne concernée n'est point citée, ce n'est donc point exclusif a Aicha dans ce verset.. Vous pouvez lire le Coran vous ne trouverez presque jamais le nom de la personne qui a été la cause de la révélation. Sur ce il vous faut donc trouver autre chose.. Ensuite il n'y a aucune souillure contre Aicha ou le prophète dans tout ces glorieux hadiths.. Bien au contraire ce sont les hypocrites qui sont souillé et la famille prophétique s'en sort plus que renforcée par la Divinité et les versets coraniques..Tout est donc a l'honneur de l'Islam..

je ne demande pas le nom de Aicha dans le verset ; mais un indice qui nous fait penser que ce verset est en relation avec la calomnie dont fut accuée Aicha ??
dans sourate el ahzab par exemple il est question du FOYER DU PROPHETE (psl) ; il est aussi questions DES FEMMES DU PROPHETE (psl) allah dans cette sourate el ahzab parle diectement aux femmes du prophete (psl) !!!

dans sourate el - nour verset 11 aucune indication que cette calomnie est contre une des femmes du prophete (psl)!!

donc cher nari tes propos sont à rejeter ; pour les raisons que j'ai cité !!


et pour  te faciliter la tache  ; à toi et les wahistes et salafistes qui certainement ont des arguments solides que le recit de la calomnie de boukhari  est en rapprot avec le verset 11 de la souarte EL NOUR  je vais proceder d'une autre façon ; analysons le verset 11  de la sourate el nour ensemble et regardons quels enseignemnts pourrons - nous en tirez !!


coran ( 24 . 11 ) :


إِنَّ الَّذِينَ جَاؤُوا بِالإِفْكِ عُصْبَةٌ مِّنكُمْ لا تَحْسَبُوهُ شَرًّا لَّكُم بَلْ هُوَ خَيْرٌ لَّكُمْ لِكُلِّ امْرِئٍ مِّنْهُم مَّا اكْتَسَبَ مِنَ الإِثْمِ وَالَّذِي تَوَلَّى كِبْرَهُ مِنْهُمْ لَهُ عَذَابٌ عَظِيمٌ

Ceux qui sont venus avec la calomnie(4) sont un groupe d’entre vous. Ne pensez pas que c’est un mal pour vous, mais plutôt, c’est un bien pour vous. A chacun d’eux ce qu’il s’est acquis comme péché. Celui d’entre eux qui s’est chargé de la plus grande part aura un énorme châtiments


analyse du verset :

la premiere remarque :

dans ce verset le discourt est adréssé à l'ensemble des croyants de Medine
au sujet  d'un groupe de croyants qui sont accusés  par une calomnie mensongere  par un autre groupe de croyants : c'est à dire un groupe accuse ou propage une accusation mensongere contre un autre groupe

donc le verset parle d'un groupe qui est victime d'un autre groupe ceci dit le verset ne parle pas d'une personne victime d'un groupe !!

je m'arrete à cette premiere remarque ; je souhaiterai que le debat se limite exclusivement à cette remarque

ensuite une fois le debat est fait sur cette remarque nous passerons à la remarque suivante .
Revenir en haut Aller en bas
nari
Chevalier Inter-religieux
Chevalier Inter-religieux


Religion : Islam
Sexe : Masculin Messages : 691

MessageSujet: Re: le récit de la calomnie dont fut accusée Aicha    Mar 13 Aoû - 10:56

safraoui a écrit:
POUR FINIR CHER NARI  EN CE QUI ME CONCERNE  JE SAIS AU MOINS  OÜ chercher  LA SUNNA  !!...
Cher safraoui,
Que faire pour te faire comprendre que sans le savoir vraiment tu mènes inconsciemment un grand combat contre l'Islam et contre les hommes qui l'ont servi depuis presque quinze siècles. Malheureusement pour vous, vous affirmez retourner à l'islam originel, à l'époque où les musulmans ne se référaient qu'aux enseignements coraniques, puisque selon vous les premiers recueils de hadiths ne sont apparus qu'après la mort de notre valeureux prophète. Mais là votre erreur se situe également sur le fait que jamais la oumma n'a vécu que sous le Coran vénéré.. Le prophète était la perpétuellement présent et expliquant chaque souffle coranique.. Donc jamais la oumma n'a vécu qu'avec le Coran seulement. Le fait que la Sunna se trouve dans le Coran c'est une vérité que ne cessent de clamer avec force les sunnites mais pour ne pas laisser de place aux interprétations frauduleuses de la pensée humaine discursive ils ont fait place nette de toute apport en ce sens en précisant les réactions faits et gestes du prophète dans chaque cas par des hadiths authentiques. La sunna se trouve dans le Coran et c'est celle qui a justement été rapportée par l'orthodoxie musulmane sunnite et dans tous les narrateurs. Vous comprenez pourquoi vous êtes en contradiction avec la majeure partie des pratiques cultuelles en islam, parce que les détails et les conditions d'acceptation des oeuvres sont recommandées par ces hadiths.

Si vous ne vous basez pas sur les hadiths du valeureux prophète donc pour vous, que les prières ou de prosternation soient au nombre de 2, de 3 ou de 5 n'a point d'importance car rien de cela n'est écrit dans le Coran. Ensuite ces prières ont-elles pour vous un moment précis de la journée pour être effectuées.. Montrez moi cela dans le Coran je vous en prie et comment s'effectue une prière "standard" chez vous et d'ou avez-vous tiré tout cela.. Beaucoup de questions se posent aussi dans tous les domaines de la vie religieuses et sociales du musulman et sans réponses de votre part c'est la destruction pure et simple de l'Islam.. "Qu'en est-il pour les autres types de prières" : prière du vendredi, prière pour les morts, prière des deux fêtes, prière pendant l'éclipse, prière de consultation; prières surérogatoires? Vous voyez bien que vous essayez de fourrer l'Islam dans une anarchie totale et des contradictions épuisantes et c'est justement pour parer a cela que les narrateurs se sont soulever pour dresser un rempart infranchissable contre toute ces tentatives..

Alors je vous ai précédemment poser une question a laquelle vous n'avez toujours pas répondu: "comment pouvez-vous être un vrai partisan du Coran puisque le Coran a déclaré dans près d'une centaines de versets que l’obéissance au Messager (bénédiction et salut soient sur lui) était obligatoire et a même enseigné que l’obéissance au Messager résulte de l’obéissance à Allah. À ce propos, je n'ai pas cessé de vous rappeler que le Très Haut a dit : « Quiconque obéit au Messager obéit certainement à Allah. Et quiconque tourne le dos... Nous ne t' avons pas envoyé à eux comme gardien. » (Coran, 4 : 80).... Encore une fois ne voyez-vous pas clairement que c'est justement le Coran dont vous vous réclamez qui vous juge dépourvu de toute foi car pour lui celui qui refuse d’obéir au Messager (bénédiction et salut soient sur lui) et n’accepte pas son jugement n'a pas de place en l'Islam: «Non!... Par ton Seigneur! Ils ne seront pas croyants aussi longtemps qu'ils ne t'auront demandé de juger de leurs disputes et qu'ils n'auront éprouvé nulle angoisse pour ce que tu auras décidé, et qu'ils se soumettent complètement (à ta sentence). » (Coran, 4 : 65)...Il y a dans ces versets les preuves flagrantes et explicites sur le fait que la guidée et la miséricorde d’Allah se trouvent nettement dans le fait de suivre a la lettre le Prophète dans tous les évènements de notre vie.

Le plus grave dans tout cela c'est qu'on lit clairement dans le Coran auquel vous appelez justement "Allah a très certainement fait une faveur aux croyants lorsqu'Il a envoyé chez eux un messager de parmi eux-mêmes, qui leur récite Ses versets, les purifie et leur enseigne le Livre et la Sagesse, bien qu'ils fussent auparavant dans un égarement évident."
Comment pourrez-vous encore, après avoir pris connaissance de ce verset, affirmer que la seule mission confiée au Prophète Mouhammad que le salut soit sur lui par Allah se limitait à la transmission du Coran ?... alors qu'Allah Lui-même y affirme qu'Il a envoyé aux croyants un Messager:
1-qui leur récite ses versets
2-les purifie
3-leur enseigne le Livre
4-(leur enseigne) la Sagesse…
C'est en ce sens qu'il vous appartient plutôt de laisser tomber ces erreurs coranistes et méditer le verset Verset 31 de la Sourate 3 : "Dis : "Si vous aimez vraiment Allah, suivez-moi, Allah vous aimera alors et vous pardonnera vos péchés. Allah est Pardonneur et Miséricordieux".

Les sunnites savent fort bien que le Coran est la source primordiale des vérités et des connaissances islamiques et constitue le livre céleste, preuve de la prophétie du noble Prophète (que Dieu le bénisse). Ils précisent que le Coran a donc bien exposé de façon résumée, le savoir et l'instruction islamique, l'essence de l'Islam mais en renvoyant les hommes au Prophète, chargé de leur expliciter les problèmes religieux.. C'est cela qui nous appelle a un retour incessant vers la vie du valeureux prophète dans chacun de nos souffles.. Et j’attire votre attention, mon cher ami, qu'on ne peut avoir aucune surprise lorsque l'on se penche sur le mot hadith dans le Coran..Tout les sens du mot Hadith ont été repris... Lorsque c'est un mensonge on le trouve dans les hadith mensongers et quand c'est la pure vérité on la voit clairement aux sahihs...Une chose est plus que sure, le Coran chaque fois nous renvoie clairement vers le prophète alors qu'on nous dise ou peut-on aller savoir si ce n'est justement dans sa sunna sacrée. Si le Coran pour être explicite nous renvoie vers quelque chose il faut que cette quelque chose existe d'abord et qu'elle soit claire nette et précise..Il ne peut pas nous renvoyer vers rien du tout..

Après ce que nous venons de voir, il n'y a plus d'échappatoires et de ce fait les coranistes doivent faire comme les ahl sounna.. En voyant le Coran les renvoyer vers la Sunna ils comprirent de ce fait que la sounna est plus que préservée de toute déformation....Mais bien sur, qu'autant le Coran et la Sunnah sont tous deux des sources divines de guidance et de législation, autant il n’ont effectivement pas le même statut...Nous disons encore une fois que la sunnah explicite le Coran ou le confirme d’une part, et, d’autre part, elle légifère d’autres commandements indépendamment dans le cadre des finalités définies par le Coran et ses objectifs globaux sans s’opposer en aucune façon à lui. Il n’y a aucune sunnah authentique et explicite qui contredirait en quoi que ce soit le Coran vénéré. L'obligation coranique d'obéir au Prophète et de le prendre comme exemple ne laisse aux musulmans heureusement aucun choix que de suivre toute la Oumma « En effet, vous avez dans le Messager d’Allâh un excellent modèle [à suivre], pour quiconque espère en Allâh et au Jour dernier et invoque Allâh fréquemment. ».. Il est plus que vrai qu'aucun détour ne peut plus pervertir la vérité..Il suffit de se la dévoiler clairement et de se la révéler. Encore une fois, quand le Coran nous oriente vers une guidée il faut y aller et la suivre en usant de tous les moyens de bords et non pas la délaisser en la décriant et jetant tout le doute et la parfaite suspicion sur elle..C'est malheureusement ce qu'on peut appeler couramment sans risque de nous tromper "agir contre les orientations coraniques". C'est vraiment ne pas croire au Coran que d'agir ainsi.

Avec le temps dans l'histoire islamique il y eut des mensonges intéressés lors de querelles dogmatiques, politiques ou autres. C'est justement tout cela qui participa à faire naître le besoin non pas d'un assemblage que tout les initiés connaissaient auparavant et appliquaient a la lettre plus que le monde d'aujourd'hui mais purement et simplement des témoignages clairs se rapportant en ce sens par une chaîne jusqu'au prophète vénéré pour éviter tout usage abusif de ces mensonges.. Ce n'est qu'ainsi que naquirent plusieurs disciplines qui furent regroupées sous l’appellation ‘ulûm al-hadîth, les sciences du Hadith et qui démontrent la valeur de chaque hadith non pas sur la valeur de la parole prophétique en son essence mais seulement de la chaîne qui s'y rapporte..C'est tout cela la sunna que vous remettez en cause alors qu'absolument rien ne peut égaler comme travail historique dans toute l'histoire de la communauté humaine ....
Revenir en haut Aller en bas
nari
Chevalier Inter-religieux
Chevalier Inter-religieux


Religion : Islam
Sexe : Masculin Messages : 691

MessageSujet: Re: le récit de la calomnie dont fut accusée Aicha    Mar 13 Aoû - 11:58

safraoui a écrit:
donc le verset parle d'un groupe qui est victime d'un autre groupe ceci dit le verset ne parle pas d'une personne victime d'un groupe !!
Cher safraoui,
Quand on calomnie contre la femme vénérée du prophète on le fait non seulement contre un groupe mais contre toute la communauté..Quand on veut causer du tort a un groupe, on calomnie tout simplement sur la personne la plus importante pour disloquer ce groupe.. Et là c'est la personne du prophète en son honneur qui a été atteinte, sinon, si Aicha n’était pas la femme du valeureux prophète et la fille de son glorieux compagnon jamais la calomnie n'aurait eu un tel engagement.. Donc vous comprenez qu'Allah, dans son infinie bonté, connaissant les sentiments de la communauté musulmane de l'époque et ceux de toutes les générations de pieux musulmans a l'égard du prophète nous révèle subtilement par ce verset que propager une telle calomnie contre l'honneur du prophète c'est effectivement porter atteinte a tout le groupe de croyants..

Cette calomnie fit donc plus de mal au Prophète et au groupe de croyants que toutes les épreuves qui l'avaient précédées car c'étaient des épreuves auxquelles ils s'étaient attendu et résigné. La mission du prophète et l’endurance de ses compagnons les avaient préparé à diverses épreuves mais celle-ci les surprit, étant inhabituelle, différente des autres. Cette calomnie a profondément blessé le prophète vénéré, lui qui plaçait l'honneur de l'homme et sa dignité avant tout chose. Elle le jeta dans un désarroi auquel il ne pouvait s'échapper..Vous comprenez surement pourquoi cette calomnie fut un immense drame à faire se fendre le cœur du groupe de croyants auquel fait allusion le verset que vous citez..

Il vous faut donc étudier les problèmes dans leurs globalité et ne pas agir en littéraliste asséché démuni de sentiments d'amour...
Revenir en haut Aller en bas
safraoui
Tribunus Inter-religieux
Tribunus Inter-religieux


Religion : Islam
Sexe : Masculin Messages : 591

MessageSujet: Re: le récit de la calomnie dont fut accusée Aicha    Mar 13 Aoû - 15:02

nari a écrit :


Citation :
Cher safraoui,
Que faire pour te faire comprendre que sans le savoir vraiment tu mènes inconsciemment un grand combat contre l'Islam et contre les hommes qui l'ont servi depuis presque quinze siècles. Malheureusement pour vous, vous affirmez retourner à l'islam originel, à l'époque où les musulmans ne se référaient qu'aux enseignements coraniques, puisque selon vous les premiers recueils de hadiths ne sont apparus qu'après la mort de notre valeureux prophète. Mais là votre erreur se situe également sur le fait que jamais la oumma n'a vécu que sous le Coran vénéré.. Le prophète était la perpétuellement présent et expliquant chaque souffle coranique.. Donc jamais la oumma n'a vécu qu'avec le Coran seulement. Le fait que la Sunna se trouve dans le Coran c'est une vérité que ne cessent de clamer avec force les sunnites mais pour ne pas laisser de place aux interprétations frauduleuses de la pensée humaine discursive ils ont fait place nette de toute apport en ce sens en précisant les réactions faits et gestes du prophète dans chaque cas par des hadiths authentiques. La sunna se trouve dans le Coran et c'est celle qui a justement été rapportée par l'orthodoxie musulmane sunnite et dans tous les narrateurs. Vous comprenez pourquoi vous êtes en contradiction avec la majeure partie des pratiques cultuelles en islam, parce que les détails et les conditions d'acceptation des oeuvres sont recommandées par ces hadiths.
Les vrais hadiths  ne contredisent pas le coran ; tous les hadiths qui contredisent le coran ou la science sont inventés .... ensuite les hadiths transmis oralement  ne peuvent pas etre altérés  ...mais les ,hadiths ecrits peuvent etre modifiés  avec  le temps ...
Un exemple est ce que tous les hadiths qui existent dans les ouvrages  de boukhari  sont  tous ecrits par boukhari  ou  des personnes sont venus aprés  lui pour  y ajouter  des ,hadiths ...
Cher nari tu  ne  pourrais jamais  comprendre l’hitoire  de ces hadiths  si tu ignores ce qui s’est passé aprés les khoulafats rachidines .. les guerres et conflits  meurtriers  entre les muslmans et en particulier entre les souhaba  leur origine n’est pas du au fait que les musulmans  étaient en desaccord   avec le contenu du coran ou sur les differents tafasirs  des  versets du  coran mais  la cause de ces conflits  était purement politique .... qui dit politique dit  profit ; pouvoir ; mensonges ... tous les moyens sont bons ....
Permiere chose  plus de CHOURA  pour gouverner ; c’est le pouvoir  ROYALE  satanique heriditaire  qui remplace la CHOURA ... à la suite de ces conflits  plusieurs  fractions  musulmanes apparaissent
Chiites ; sunnites abadites khaouredj ; chacune  dit que c’est  elle  qui detient la verité ...
Mais cette verité  n’est bas  basée  sur le coran  si non  il n’ yaura  pas ces fractions ; car le livre d’ALLAH  unie  et ne creer pas difference  entre les muslmans ...
Mais tu conviens avec moi  que  les causes se sont justement  les hadiths  que chaque fraction  a inventé à son profrit  pour combattre  l’autre ... donc  c’est  vitale  pour chaque fraction  d’inventés  les hadiths  pour fortifier sa postion face aux fractions ennemis ....et il est de même  pour les tafasirs ; il est normale que chaque fraction interprete le coran en sa faveur ....


Et là tu as un exemple trés concret ... lorqu’ils ne trouvent pas dans le coran ce qui les arragent ils inventent des hadiths ...ils  ont eu l’audace  d’inventer des hadiths qui soit disant abrogent le coran ...
A l’erre des abassydes ; les rois se sont rendu  compte qu’il ya un fossé qui s’est creusé entre le vrai isllam  et les muslmans   ... que faire ??  le roi ne peux  ,se sacrier et laisser place à la choura !!!
La solution  est l’inventation  de la theorie du brogés et abrogeant dans le coran ; et ainsi  donc à l’aide de ce grand mensonges contre le coran  ils essayaient de reduire au maximum  ce qui  separe les musulmans  du vrai islam ..... et jusqu’à nos jours nos uelemas  nos imams exploitent ce mensonge ...ils  repetent  sans se poser de questions ce qui, a été dit et ecrit à l’epoque des abassides ....un vrai  couchemar !!!

j'ajoute ceci est les premiers eulemas ignoraient la methologie scientifique pour interpreter le coran ...
les uns utlisent les dictionnaires arabes pour expliquer les termes coraniques ; d'autres donne des opinions personnels suivant son ijtihad ect ...pour ces raisons beaucoup de tafasir sont loin d'expliquer le contenu du coran ....
mais maintenant grace au progrés scientifique et grace aussi à des iminant
eulemas qui ont concré leur vie à la meditation et l'etude du coran on a pu decouvert  que toute la verité  est dans le coran ... c'est le coran qui explique le coran ...et cette verité ALLAH LE TOUT PUISSANT N' A CESSE DE NOUS LE RAPPELER DANS SON NOBLE LIVRE ....


Citation :
Si vous ne vous basez pas sur les hadiths du valeureux prophète donc pour vous, que les prières ou de prosternation soient au nombre de 2, de 3 ou de 5 n'a point d'importance car rien de cela n'est écrit dans le Coran. Ensuite ces prières ont-elles pour vous un moment précis de la journée pour être effectuées.. Montrez moi cela dans le Coran je vous en prie et comment s'effectue une prière "standard" chez vous et d'ou avez-vous tiré tout cela.. Beaucoup de questions se posent aussi dans tous les domaines de la vie religieuses et sociales du musulman et sans réponses de votre part c'est la destruction pure et simple de l'Islam.. "Qu'en est-il pour les autres types de prières" : prière du vendredi, prière pour les morts, prière des deux fêtes, prière pendant l'éclipse, prière de consultation; prières surérogatoires? Vous voyez bien que vous essayez de fourrer l'Islam dans une anarchie totale et des contradictions épuisantes et c'est justement pour parer a cela que les narrateurs se sont soulever pour dresser un rempart infranchissable contre toute ces tentatives..
Je t’avais deja expliquer  que les hadiths  orales sont  vrais puisse que il est impossible qu’ils soient falcifier  .... exemple  les rites du salat du hadj  sont orales  herités de pere en fils ...
Est ce que toi tu as appris à faire la priere  en te basant sur boukhari ???
Je te dirais  oui le nombre de salat est mentionné dans le coran ... aussi le nombre rakaat est aussi mentionné dans le coran  ... aussi le nombre de sajdat est mentionné dans le coran ....
Tu dois   croire Allah quand nous dit que son livre que le coran est complet ; claire ; comprehensible ; detaillé  et  un exposé  explicite de toutes choses ...tout est dans le coran ...ما فرطنا في الكتاب من شيء L’erreur que font les musulmans ; est   de croire que tout le coran a été expliquer en entier  par la premiere generation  du temps du prophete (psl) !!
Le coran n’est pas destinée  seulement à la generation du prophete (psl) mais à toute l’humanité ... à toutes les generations et chaque generations  selon le progrés scientifiques  et la meditation continues  des savants  decouvrira  quelques secrets  en fonction  des progrés scientifiques acquis par cette generation ...
La preuve  est les secrets du coran  se decouvrent de generation en generation  est que le prophete (psl)  n’a expliqué tout le coran ... il n’ y a pas d’intermediaire entre ALLAH ET SES CREATURES ...
Posez – vous la question  pourquoi le prohete (psl) n’a pas donné toute l’explication du coran qu’en finisse une fois pour toute avec ces  faux tafasirs et invention des hadiths ????
C’est que les secrets sont à decouvrir de generation en generation ...et cette verité  est bien dit dans le coran ...

Citation :

Alors je vous ai précédemment poser une question a laquelle vous n'avez toujours pas répondu: "comment pouvez-vous être un vrai partisan du Coran puisque le Coran a déclaré dans près d'une centaines de versets que l’obéissance au Messager (bénédiction et salut soient sur lui) était obligatoire et a même enseigné que l’obéissance au Messager résulte de l’obéissance à Allah. À ce propos, je n'ai pas cessé de vous rappeler que le Très Haut a dit : « Quiconque obéit au Messager obéit certainement à Allah. Et quiconque tourne le dos... Nous ne t' avons pas envoyé à eux comme gardien. » (Coran, 4 : 80).... Encore une fois ne voyez-vous pas clairement que c'est justement le Coran dont vous vous réclamez qui vous juge dépourvu de toute foi car pour lui celui qui refuse d’obéir au Messager (bénédiction et salut soient sur lui) et n’accepte pas son jugement n'a pas de place en l'Islam: «Non!... Par ton Seigneur! Ils ne seront pas croyants aussi longtemps qu'ils ne t'auront demandé de juger de leurs disputes et qu'ils n'auront éprouvé nulle angoisse pour ce que tu auras décidé, et qu'ils se soumettent complètement (à ta sentence). » (Coran, 4 : 65)...Il y a dans ces versets les preuves flagrantes et explicites sur le fait que la guidée et la miséricorde d’Allah se trouvent nettement dans le fait de suivre a la lettre le Prophète dans tous les évènements de notre vie.

Le plus grave dans tout cela c'est qu'on lit clairement dans le Coran auquel vous appelez justement "Allah a très certainement fait une faveur aux croyants lorsqu'Il a envoyé chez eux un messager de parmi eux-mêmes, qui leur récite Ses versets, les purifie et leur enseigne le Livre et la Sagesse, bien qu'ils fussent auparavant dans un égarement évident."
Comment pourrez-vous encore, après avoir pris connaissance de ce verset, affirmer que la seule mission confiée au Prophète Mouhammad que le salut soit sur lui par Allah se limitait à la transmission du Coran ?... alors qu'Allah Lui-même y affirme qu'Il a envoyé aux croyants un Messager:
1-qui leur récite ses versets
2-les purifie
3-leur enseigne le Livre
4-(leur enseigne) la Sagesse…
Cher nari ton erreur  est que tu n’arrive pas à faire la difference  entre prophete (psl) et messager !!
ALLAH dans le coran nous   ne dit jamais suivez le prophete (psl) ni  Quiconque obéit au prophete (psl)  obéit certainement à Allah. Il n'a  jamais dit cela !! tu sais pourquoi ???
Car  le messager   veut dire la revelation ; le coran ; le messager c’est le prophete (psl)  Mohamed qui  transmis le message coran . donc suivre le messager  c’est suivre le message  qui a été revelé au prophete .. obeissez  au messager c’est obeir  au message le coran ...
Je te signale  le coran lui –même  dans le coran est appelé messager !!!
Donc le statut du prophete est un homme saint qui pourrais  recevoir  un message divin ..
Tandis  le  statut  de messager  celui qui reçoit le revelation ....
ALLAH  dans le coran dit au prophete (psl) transmis  celui que ALLAH t’as revelé  et l’a mis en garde de ne rien ajouter à la revelation  sinon il  accourt le chatiment d’allah ...
Ceci nous conduit à dire que le prophete (psl) ce qu’il dit en tant homme saint n’est pas divin ...
Le prophete (psl) Mohamed  n’est qu’un etre humain ; il est mort comme tous les autres humains
Mais  le messager Mohamed existe  parmi nous tant que le coran exsite ...
Donc je crois que maintenant les choses sont claires ...

C'est
Citation :
en ce sens qu'il vous appartient plutôt de laisser tomber ces erreurs coranistes et méditer le verset Verset 31 de la Sourate 3 : "Dis : "Si vous aimez vraiment Allah, suivez-moi, Allah vous aimera alors et vous pardonnera vos péchés. Allah est Pardonneur et Miséricordieux".

Les sunnites savent fort bien que le Coran est la source primordiale des vérités et des connaissances islamiques et constitue le livre céleste, preuve de la prophétie du noble Prophète (que Dieu le bénisse). Ils précisent que le Coran a donc bien exposé de façon résumée, le savoir et l'instruction islamique, l'essence de l'Islam mais en renvoyant les hommes au Prophète, chargé de leur expliciter les problèmes religieux.. C'est cela qui nous appelle a un retour incessant vers la vie du valeureux prophète dans chacun de nos souffles.. Et j’attire votre attention, mon cher ami, qu'on ne peut avoir aucune surprise lorsque l'on se penche sur le mot hadith dans le Coran..Tout les sens du mot Hadith ont été repris... Lorsque c'est un mensonge on le trouve dans les hadith mensongers et quand c'est la pure vérité on la voit clairement aux sahihs...Une chose est plus que sure, le Coran chaque fois nous renvoie clairement vers le prophète alors qu'on nous dise ou peut-on aller savoir si ce n'est justement dans sa sunna sacrée. Si le Coran pour être explicite nous renvoie vers quelque chose il faut que cette quelque chose existe d'abord et qu'elle soit claire nette et précise..Il ne peut pas nous renvoyer vers rien du tout..

Après ce que nous venons de voir, il n'y a plus d'échappatoires et de ce fait les coranistes doivent faire comme les ahl sounna.. En voyant le Coran les renvoyer vers la Sunna ils comprirent de ce fait que la sounna est plus que préservée de toute déformation....Mais bien sur, qu'autant le Coran et la Sunnah sont tous deux des sources divines de guidance et de législation, autant il n’ont effectivement pas le même statut...Nous disons encore une fois que la sunnah explicite le Coran ou le confirme d’une part, et, d’autre part, elle légifère d’autres commandements indépendamment dans le cadre des finalités définies par le Coran et ses objectifs globaux sans s’opposer en aucune façon à lui. Il n’y a aucune sunnah authentique et explicite qui contredirait en quoi que ce soit le Coran vénéré. L'obligation coranique d'obéir au Prophète et de le prendre comme exemple ne laisse aux musulmans heureusement aucun choix que de suivre toute la Oumma « En effet, vous avez dans le Messager d’Allâh un excellent modèle [à suivre], pour quiconque espère en Allâh et au Jour dernier et invoque Allâh fréquemment. ».. Il est plus que vrai qu'aucun détour ne peut plus pervertir la vérité..Il suffit de se la dévoiler clairement et de se la révéler. Encore une fois, quand le Coran nous oriente vers une guidée il faut y aller et la suivre en usant de tous les moyens de bords et non pas la délaisser en la décriant et jetant tout le doute et la parfaite suspicion sur elle..C'est malheureusement ce qu'on peut appeler couramment sans risque de nous tromper "agir contre les orientations coraniques". C'est vraiment ne pas croire au Coran que d'agir ainsi.

Avec le temps dans l'histoire islamique il y eut des mensonges intéressés lors de querelles dogmatiques, politiques ou autres. C'est justement tout cela qui participa à faire naître le besoin non pas d'un assemblage que tout les initiés connaissaient auparavant et appliquaient a la lettre plus que le monde d'aujourd'hui mais purement et simplement des témoignages clairs se rapportant en ce sens par une chaîne jusqu'au prophète vénéré pour éviter tout usage abusif de ces mensonges.. Ce n'est qu'ainsi que naquirent plusieurs disciplines qui furent regroupées sous l’appellation ‘ulûm al-hadîth, les sciences du Hadith et qui démontrent la valeur de chaque hadith non pas sur la valeur de la parole prophétique en son essence mais seulement de la chaîne qui s'y rapporte..C'est tout cela la sunna que vous remettez en cause alors qu'absolument rien ne peut égaler comme travail historique dans toute l'histoire de la communauté humaine ....
sache cher ami le prophete (psl) est le premier coraniste ; il n'a jamais appliqué autre que le coran ...
quand on lui pose des questions et qu'il ne trouve pas de reponse dans le coran il devait attendre la revelation divine ... cela tu le sais ??
les khoulafats rachidines sont tous des coranistes .... mais ALLAH  nous dit suivez ce qui vous a été transmis par le messager c'est suivre le coran ...donc tout musulman devrait - etre un coraniste ...
ceux qui devront avoir honte ce sont ceux qui ont deux sources boukhari d'un coté et le coran d'un autre !!
et parfois boukhari passe avant le coran ...

voici une histoire à la télé lors d'une mission religieuse l'animateur veut corriger un salafiste qui a recité faussement un verset ...alors le salafiste devient tout furieux en disant à l'animateur ..mais je n'ai pas fait une erreur sur boukhari !!!  
Les suniites commes chittes aucunes des deux fractions  ne detient la verité
La premiere  a cree une autre source de hadiths  mensongers et il ne se basent pas sur que le coran
Les sunnites  realistent  et plus objectifs que les chittes ont aussi creer leur deuxieme source  basée sur les hadiths  de boukhari ...
On ne peut comparer le chiites et les sunnites ; en effet le chites ont depassé toutes les limites par leur polytheistes  mais  non plus les sunnites ne sont innoncents :
Pour conclure : la verite absolue toute la verité se trouve  dans le livre d’Allah et nulle part ..

et n'oublie jamais que ALLAH ne protege que sa revelation de toute falsification .... autrement dit tout peut etre falcifier sauf le coran et cette verité nous la constation nous même ....
Revenir en haut Aller en bas
safraoui
Tribunus Inter-religieux
Tribunus Inter-religieux


Religion : Islam
Sexe : Masculin Messages : 591

MessageSujet: Re: le récit de la calomnie dont fut accusée Aicha    Mer 14 Aoû - 14:14

nari a écrit :
Citation :
Cher safraoui,
Quand on calomnie contre la femme vénérée du prophète on le fait non seulement contre un groupe mais contre toute la communauté..Quand on veut causer du tort a un groupe, on calomnie tout simplement sur la personne la plus importante pour disloquer ce groupe.. Et là c'est la personne du prophète en son honneur qui a été atteinte, sinon, si Aicha n’était pas la femme du valeureux prophète et la fille de son glorieux compagnon jamais la calomnie n'aurait eu un tel engagement.. Donc vous comprenez qu'Allah, dans son infinie bonté, connaissant les sentiments de la communauté musulmane de l'époque et ceux de toutes les générations de pieux musulmans a l'égard du prophète nous révèle subtilement par ce verset que propager une telle calomnie contre l'honneur du prophète c'est effectivement porter atteinte a tout le groupe de croyants..

Cette calomnie fit donc plus de mal au Prophète et au groupe de croyants que toutes les épreuves qui l'avaient précédées car c'étaient des épreuves auxquelles ils s'étaient attendu et résigné. La mission du prophète et l’endurance de ses compagnons les avaient préparé à diverses épreuves mais celle-ci les surprit, étant inhabituelle, différente des autres. Cette calomnie a profondément blessé le prophète vénéré, lui qui plaçait l'honneur de l'homme et sa dignité avant tout chose. Elle le jeta dans un désarroi auquel il ne pouvait s'échapper..Vous comprenez surement pourquoi cette calomnie fut un immense drame à faire se fendre le cœur du groupe de croyants auquel fait allusion le verset que vous citez..

Il vous faut donc étudier les problèmes dans leurs globalité et ne pas agir en littéraliste asséché démuni de sentiments d'amour...

Tout ces explications n’expliquent pas le verset 11 ; mais ce sont tes opinions personnels  qui sont dit à la marge du verset ... ces commentaires  sont connus par tous les musulmans  car ils se trouvent dans tout les recueils  musulmans  qui ont essayé  maladroitement ; par ce commentaire ; convaincre  les musulmans  qu’il ya un lien entre ce verset et cette histoire  de la  calomnie   ... mais toute personne  sincere et illuminé  decouvre facilement que ceci s’appelle jeter «  la poudre aux yeux . »
Analyser un verset coranique c’est avant tout  être objectif et honnete avec ALLAH !
Analyser un verset  coranique signifie  c’est tenir compte du sens de chaque mot ; de chaque passage  de ce verset ....il ne s’agit pas de philosopher !!!  
Le coran est la parole d’ALLAH  et ALLAH  dit que sa parole est :
1 – explicite  ....  2 – clairement detaillé    .....  3 – comprehensible .... 4 – chaque mot est à la place qu’il faut ...ect ...
Mais contrairement à cela ; toi ; tu voulais nous faire comprendre que ALLAH ; dans cette histoire ( el ifk ) hesite  de dire les choses  d’une façon claire pour ne pas porter atteinte  à l’honneur  du prophete (psl) ...
Sache que Allah n’est pas humain comme toi et moi pour  penser comme toi et moi !!
Dans souarte el ahzab ALLAH  dit «  Allah ne se gene pas de la VERITE ... »
Dans la meme sourate ALLAH  dit « Ô femmes du Prophète! Celle d’entre vous qui commettra une turpitude prouvée, le châtiment lui sera doublé par deux fois! Et ceci est facile pour Allah. »
Tu vois dans ce verset  que  Allah  ne se gene pas de dire :
qui commettra une turpitude prouvée, le châtiment lui sera doublé par deux fois
ALLAH dit dans la même sourate «  Restez dans vos foyers; et ne vous exhibez pas à la manière des femmes d’avant l’Islam .... »
Donc cher nari ; soit objectif dans ton analyse ; dire le choses telle s qu’elles  sont ; il s’agit de la parole d’allah et n’ajoute et retranche rien  de la parole d’Allah  ...
Et ne repete  pas integralement ce qui a été dit par les anciens  sans  porter  une analyse critique ; soit scienfifique  dans  tes recherches car Allah dit ce  coran est revelé  par sa science ...
Revenir en haut Aller en bas
nari
Chevalier Inter-religieux
Chevalier Inter-religieux


Religion : Islam
Sexe : Masculin Messages : 691

MessageSujet: Re: le récit de la calomnie dont fut accusée Aicha    Mer 14 Aoû - 21:13

safraoui a écrit:
Cher nari tu  ne  pourrais jamais  comprendre l’hitoire  de ces hadiths  si tu ignores ce qui s’est passé aprés les khoulafats rachidines .. les guerres et conflits  meurtriers  entre les muslmans et en particulier entre les souhaba  leur origine n’est pas du au fait que les musulmans  étaient en desaccord   avec le contenu du coran ou sur les differents tafasirs  des  versets du  coran mais  la cause de ces conflits  était purement politique .... qui dit politique dit  profit ; pouvoir ; mensonges ... tous les moyens sont bons ....
Cher safraoui,
Mon ami, tu me fais vraiment de la peine en pensant que l'ultime religion et ses hommes puissent être corrompus politiquement au point de rendre a plat toute la prophétie du valeureux prophète de l'Islam.. Ne perdons pas beaucoup de temps dans de telles élucubrations car premièrement personne n'a dit que les choses étaient faciles.. Bien sur que la souffrance qu'endurèrent les narrateurs n'a pas d'exemple a un point ou il n'y a pas d'Imam qui d'une façon ou d'une autre a été recherché et puni sévèrement par les autorités.. Mais que dalle la vérité reste grande ouverte et ce sur le témoignage de la oumma.. Tu sais très bien a titre d'exemple, l'histoire Ahmed Ibnou Hanbal qui terrassé a fond a quand même réussi a mettre a plat toutes les calomnies des moutazilites et leurs amis au pouvoir par sa seule endurance.. Tout cela devient aisé quand on apprend qu'absolument tous les recueils de hadiths que nous avons aujourd'hui, et qui sont considérés par les savants du hadith comme authentiques (sahih), ont été connus depuis la vie du prophète et appliqué a fond et a la lettre par la oumma mais que tout simplement ils ont été rassemblé et compilés deux siècles après. Pendant ces deux siècles d'avant Boukhari, toute la documentation était présente et parfaitement autorisée de hadiths en conformité avec le voeux du prophète en ce sens..

L'interdiction sur laquelle vous vous basez n’était qu'éphémère passagère mais dès que la oumma fut prête le prophète de l'Islam autorisa les musulman a écrire le hadith.. Ensuite votre contradiction est tellement flagrante car pour l'interdiction vous vous basez sur des hadiths alors que votre position est que justement il n'y a pas de hadith.. Vous ne prenez donc des hadiths que ce qui vous plait pour maintenir votre position mais finalement c'est cela qui vous met a nu.. Alors détrompez-vous car justement c'est le dévouement et la sincérité des hadiths envers le Livre d'Allah qui nous a permis de découvrir davantage les aspects de sa grandeur, d'extraire ses trésors et de déduire ses règles. C'est grace aux hadiths que les connaissaént ont enfin pu tiré les musulmans de leur insouciance de la connaissance de la grandeur du Noble Coran, les poussant a s'y cramponner et s'efforcer de l'apprendre, de l'enseigner, de le réciter, de le mémoriser, de le méditer et le mettre en pratique.

Allah nous enseigne dans le Coran qu’Il aime les pieux, les bienfaisants, ceux qui se repentent, ceux qui se purifient, mais tout cela ne concerne que ceux qui suivent Son Prophète Mohammed (Paix et Bénédictions soient sur lui). Ce que vous faites n'est pas original, car la religion musulmane a de tout temps été la cible d’attaques de tout genre utilisant souvent des arguments fallacieux comme les vôtres qui déforment la grandeur de l’Islam et la finalité de son message coranique et des hadiths sacrés...Par la grâce divine Allah qu'Il soit exalté, n'a pas laissé la Oumma sans soutien. De tout temps, elle a connu des savants érudits qui, par leurs écrits, ont su examiné les thèses les unes après les autres, aussi bien celle des athées, que celles des gens du Livre en amenant progressivement le croyant a renforcer sa foi et à découvrir la vérité et l’authenticité du message coranique véhiculé par les hadiths du prophète Mohammed mettant fin a toute interprétation fabuleuse. Justement c'est ainsi que l'une des spécificités de la communauté musulmane par laquelle elle se différencie nettement des autres religions, est la chaîne de transmission (al-Isnâd) des textes religieux venant de la tradition prophétique. Sans celle-ci n'importe qui pourrait attribuer au Prophète ce qu'il voudrait comme l'a souligné 'Abd Allah b. al-Mubârak: "Sans l'Isnâd, n'importe qui pourrait attribuer au Prophète ce qu'il veut". Mais c'est trop tard pour les détracteurs car les narrateurs sont déjà passé par là ne laissant nulle place ou la main ne passe ou repasse..

Et ce n'est point la peine de jouer avec les sens des hadiths n'importe comment en désirant les dénaturer il est en effet tout à fait inapproprié pour toute raison sensée de présenter au grand public des textes dont la portée et le sens lui échappe complètement. Vous comprenez enfin pourquoi il a été consenti à l’unanimité que l’œuvre de l’Imam Al Boukhari est la plus authentique de toutes les autres œuvres dans le domaine de la littérature du Hadith. La totalité des exégètes musulmans ont été unanime à affirmer que l’ouvrage le plus authentique après le Livre d’Allah (le Coran) est Sahih Al Boukhari. Tout ceci a été fait étant donné l'obligation que le musulman a d’autant plus le devoir d’observer le Coran et de se conformer à la Tradition (Sunna) du Prophète qu'il reconnaît et atteste qu’il s’agit du Messager d’Allah... D'ou la nécessité de donner de l'importance aux sunnas du Prophète, reconnues par les savants de la oumma comme provenant du Messager d'Allah en les apprenant, en les enseignant, en orientant les gens vers elles et en les mettant en pratique. L'indifférence envers la Sunna et la sous-estime de l'importance des hadiths n'est qu'un appui fort donné aux ennemis de l'Islam pour le mettre a bas...
Revenir en haut Aller en bas
nari
Chevalier Inter-religieux
Chevalier Inter-religieux


Religion : Islam
Sexe : Masculin Messages : 691

MessageSujet: Re: le récit de la calomnie dont fut accusée Aicha    Mer 14 Aoû - 21:50

safraoui a écrit:
Sache que Allah n’est pas humain comme toi et moi pour  penser comme toi et moi !!
Dans souarte el ahzab ALLAH  dit «  Allah ne se gene pas de la VERITE ... »
Dans la meme sourate ALLAH  dit « Ô femmes du Prophète! Celle d’entre vous qui commettra une turpitude prouvée, le châtiment lui sera doublé par deux fois! Et ceci est facile pour Allah. »
Tu vois dans ce verset  que  Allah  ne se gène pas de dire :
qui commettra une turpitude prouvée, le châtiment lui sera doublé par deux fois
Cher safraoui,
Allah n'est pas humain mais il s'adresse aux humains.. En contactant l'humain Allah use d'images qui nous sont familières pour qu'on puisse en comprendre au moins le minimum..Ici dans les versets que vous citez il n'y a pas de calomnies car personne n'est accusé directement et ce n'est qu'un avertissement comme celui donné a toutes les femmes et a tout les hommes de la planète..La famille prophétique s'en sort encore plus renforcée car cela veut dire justement que de tels cas ne se passeront jamais.. On ne peut pas dire que Dieu dissuade les femmes du prophètes de passer a un actes illicites.. C'est a nous que la dissuasion est adressée car on pensera que si la famille prophétique a été avertie que serais-ce pour nous.. Vous voyez enfin votre erreur, comme toujours..

J'ai répondu a cette question dans le post précédent et si vous n'avez rien a dire reconnaissez le tout simplement..Je vous ai dit que quand on calomnie contre la femme vénérée du prophète on le fait non seulement contre un groupe mais contre toute la communauté..Quand on veut causer du tort a un groupe, on calomnie tout simplement sur la personne la plus importante pour disloquer ce groupe..
Revenir en haut Aller en bas
safraoui
Tribunus Inter-religieux
Tribunus Inter-religieux


Religion : Islam
Sexe : Masculin Messages : 591

MessageSujet: Re: le récit de la calomnie dont fut accusée Aicha    Jeu 15 Aoû - 19:51

Citation :
Coran   ( 24 ;  11) :
« . Ceux qui sont venus avec la calomnie(4) sont un groupe d’entre vous. Ne pensez pas que c’est un mal pour vous, mais plutôt, c’est un bien pour vous. A chacun d’eux ce qu’il s’est acquis comme péché. Celui d’entre eux qui s’est chargé de la plus grande part aura un énorme châtiments . »


Aprés la premiere remarque  voici ma deuxiemme .


Deuxieme  remarque :


Dans verset 11  il est dit : « ...... . Ne pensez pas que c’est un mal pour vous, mais plutôt, c’est un bien pour vous..... »

En quoi cette calomnie  contre la femme du prophete (psl)  constitue  en soit un bien pour les croyants  et non un mal ??

Priere cher nari ; il est inutile de me faire une dissertation ; juste une reponse precise ??
Revenir en haut Aller en bas
nari
Chevalier Inter-religieux
Chevalier Inter-religieux


Religion : Islam
Sexe : Masculin Messages : 691

MessageSujet: Re: le récit de la calomnie dont fut accusée Aicha    Ven 16 Aoû - 15:21

safraoui a écrit:
En quoi cette calomnie  contre la femme du prophète (psl)  constitue  en soit un bien pour les croyants  et non un mal ??
Cher safraoui,
Apres avoir répondu a ta première observation, voici ma réponse a la deuxième...Qui ne constate pas avec force que la révélation des versets ayant trait a la calomnie fut un grand bien pour la Communauté des musulmans ; ces versets, en effet, comme vous pouvez le constater, interdisent toute supputation sur la conduite d'une femme et de ce fait il devient défendu de porter atteinte à qui que ce soit en l'accusant d'adultère, à moins de pouvoir présenter le témoignage de quatre personnes de bonne foi. Ceci est en fait un très grand bien pour légiférer la vie sociale et ne pas laisser la porte ouverte aux calomniateurs.. Vous ne pourrez jamais nier cette grande bénédiction..

Ensuite, vous savez également très bien que les détracteurs de l'Islam aiment bien utiliser le mariage du prophète avec Aicha pour l'accuser de toute chose. Grace a cette calomnie il nous devient bien facile de réfuter tout ces dires, car tout cela prouve a merveille que Aicha avait atteint l'age d'une femme normale physiquement et qu'elle le dépassait moralement. C'est cette calomnie qui a donc blanchi le prophète de toute accusation a venir sur ce plan.. Alors après tout cela d'ou peut, a titre d'exemple, émerger le soupçon de pédophilie.. Malheureusement pour les détracteurs, toute personne sensée comprendra aisément l'origine de ce comportement qu'il ne reflète en réalité que la profondeur de l’être de celui qui se plait a le mettre en avant.. D'ailleurs cette vérité interne des détracteurs est connu puisque elle éclate au grand jour dans les plus grands sommets de leurs institution ecclésiastique en jetant l'effroi sur toute la société.. Il est totalement normal que cet état d’âme se manifeste partout en jetant le doute même là ou il ne peut y avoir l'ombre..

Nous venons de comprendre que Dieu dans sa parfaite connaissance savait que plus jamais l'age d'Aicha n'aurait d'importance et ne pourrait influer en quoi que ce soit du moment que justement toute la ville se trouvait entrain de l'accuser d'adultère et qu'il serait aberrant de parler ainsi d'un petit enfant.. En fait les mécréants ont témoigné a leurs insu au profit du valeureux prophète et a jamais qu'il s'agissait d'une grande Dame. Sans le savoir vraiment, ils blanchissaient le prophète pour l’éternité.. Nous voyons que l'accusation d'adultère devient une véritable bénédiction et une grande prise du flambeau pour le témoignage de blanchissement a l'égard du prophète de toute pédophilie..

L'accusation d'adultère devient en soi, comme nous venons de le voir, une grande bénédiction. Relisons ce verset du Coran. "Les Calomniateurs sont nombreux parmi vous, ne pensez pas que ce soit un mal pour vous, c'est au contraire un bien pour vous. Chacun d'eux est responsable du péché qu'il a commis. Celui qui s'est chargé de la plus lourde part subira un châtiment terrible". (verset 11/24)...Bien sur que Dieu pour instituer le témoignage en matière d'adultère pouvait le faire par d'autres moyens. La nécessité s'est fait sentir pour blanchir la jeune dame mariée et son heureux élu et cela a l’éternité..Nous voyons comment un mal peut être en réalité un bien pour toute une vie..Cela n'est pas spécifique a cette affaire car c'est ce qu'on lit dans un autre verset qui s'approche a cela : "Vous pouvez avoir de l'aversion pour une chose qui constitue pourtant un bien pour vous , et il se peut que vous chérissiez une autre, alors qu'elle constitue un mal pour vous." .
Revenir en haut Aller en bas
salam
Membre


Religion : musulman
Sexe : Masculin Messages : 132

MessageSujet: Re: le récit de la calomnie dont fut accusée Aicha    Mar 20 Aoû - 18:25

safraoui a écrit:
boukhari une fois de  plus dans le but de souiller le prophete (psl) et la mere des croyants Aicha a inventé le hadith sur le el ifk en se referant au verset 11 de la sourate el nour .
mais celui qui medite bien le coran et le verset 11 verra que ce verset n'a aucun rapport avec Aicha .
et avant de donner les explications relatives à ce sujet ; je voudrais que ceux qui sont de l'avis de boukhari qu'ils nous expliquent quels sont les rapports entre ce verset et A icha ?

11. Ceux qui sont venus avec la calomnie(4) sont un groupe d’entre vous. Ne pensez pas que c’est un mal pour vous, mais plutôt, c’est un bien pour vous. A chacun d’eux ce qu’il s’est acquis comme péché. Celui d’entre eux qui s’est chargé de la plus grande part aura un énorme châtiments
Salam,

l'histoire du "IFK" est arrivée à la 5 eme année de l'hégire du prophète , et elle a fait l'objet de 20 versets coraniques , qui mettent en avant l'importance de l'honneur de la femme et qu'il est interdit de s'attaquer à l'honneur d'une femme sans preuve.

A l'origine de cette calomnie est AbduAllah bnu Ubay bnu Saloul, le chef de file des hypocrites de Medine qui étaient près de 700.
Ce Ubay bnu Saloul  avait une grande haine des musulmans , alors il a saisi l'occasion de s'attaquer de l’intérieur des musulmans vu qu' à l’extérieur ils avait gagné la majorité des batailles , alors il a frappé au plus précieux des musulmans : la famille du prophète !

l'histoire de la calomnie est raconté par notre mère Aicha elle même,  elle montre la réaction exemplaire du prophète mari  et aussi c'est l'une des preuves de sa prophétie. elle s'est terminé par la revelation des versets de la sourate "Nour" qui l'ont innocentée, et qui ont instauré les règles d'education sociales .
Revenir en haut Aller en bas
safraoui
Tribunus Inter-religieux
Tribunus Inter-religieux


Religion : Islam
Sexe : Masculin Messages : 591

MessageSujet: Re: le récit de la calomnie dont fut accusée Aicha    Mer 21 Aoû - 18:40

salam a écrit :

Citation :
Salam,

l'histoire du "IFK" est arrivée à la 5 eme année de l'hégire du prophète , et elle a fait l'objet de 20 versets coraniques , qui mettent en avant l'importance de l'honneur de la femme et qu'il est interdit de s'attaquer à l'honneur d'une femme sans preuve.

A l'origine de cette calomnie est AbduAllah bnu Ubay bnu Saloul, le chef de file des hypocrites de Medine qui étaient près de 700.
Ce Ubay bnu Saloul  avait une grande haine des musulmans , alors il a saisi l'occasion de s'attaquer de l’intérieur des musulmans vu qu' à l’extérieur ils avait gagné la majorité des batailles , alors il a frappé au plus précieux des musulmans : la famille du prophète
l'histoire de la calomnie est raconté par notre mère Aicha elle même,  elle montre la réaction exemplaire du prophète mari  et aussi c'est l'une des preuves de sa prophétie. elle s'est terminé par la revelation des versets de la sourate "Nour" qui l'ont innocentée, et qui ont instauré les règles d'education sociales .


cette calomnie dont fut accusée Aicha la mere des croyants  est bien detaillée  et expliquée dans les hadiths de boukhari !!

et il dit dans ces hadiths  ceci :

« Après plus d'un mois de souffrance et de calomnies mensongères, le Messager d'Allah reçut la révélation de Son Seigneur. Soulagé, il s'empressa de me communiquer la nouvelle en me disant : "O Aîcha, Dieu t'as innocenté, va et répands la bonne nouvelle" »


Donc d’aprés boukhari ALLAH  a revelé à son prophete (psl)
Que  ALLAH a innoncé AICHA de cette calomnie mensonge ...
Donc la question est  : oû est cette revelation dans le coran
Qui dit que AICHA  a  été accusée d’une calomnie mensongere et qu’elle est innoncenté !!

car le verset 11 de la sourate NOUR n'a aucun rapport avec cet evenement ??

celui qui medite bien la sourate nour du debut à la fin ; voit que  le verset 11 explique autre chose que cet evement ??


Revenir en haut Aller en bas
salam
Membre


Religion : musulman
Sexe : Masculin Messages : 132

MessageSujet: Re: le récit de la calomnie dont fut accusée Aicha    Jeu 22 Aoû - 12:35

safraoui a écrit:
salam a écrit :

.......................................................................


cette calomnie dont fut accusée Aicha la mere des croyants  est bien detaillée  et expliquée dans les hadiths de boukhari !!

et il dit dans ces hadiths  ceci :

« Après plus d'un mois de souffrance et de calomnies mensongères, le Messager d'Allah reçut la révélation de Son Seigneur. Soulagé, il s'empressa de me communiquer la nouvelle en me disant : "O Aîcha, Dieu t'as innocenté, va et répands la bonne nouvelle" »


Donc d’aprés boukhari ALLAH  a revelé à son prophete (psl)
Que  ALLAH a innoncé AICHA de cette calomnie mensonge ...
Donc la question est  : oû est cette revelation dans le coran
Qui dit que AICHA  a  été accusée d’une calomnie mensongere et qu’elle est innoncenté !!

car le verset 11 de la sourate NOUR n'a aucun rapport avec cet evenement ??

celui qui medite bien la sourate nour du debut à la fin ; voit que  le verset 11 explique autre chose que cet evement ??


ce sont les versets coraniques de la sourate "Nour" qui parlent du "Ifk", le mot "Ifk" est un terme coranique qui parle de ce evenement appelé l'histoire du "Ifk". la révélation coranique cite le terme "Ifk" et non pas le nom de la victime "Aicha" , pour que les lois qui en découle soit générale à tout le monde et non pas une règle spécifique à la personne de Aicha.
Revenir en haut Aller en bas
nari
Chevalier Inter-religieux
Chevalier Inter-religieux


Religion : Islam
Sexe : Masculin Messages : 691

MessageSujet: Re: le récit de la calomnie dont fut accusée Aicha    Jeu 22 Aoû - 13:41

safraoui a écrit:
Donc la question est  : oû est cette revelation dans le coran
Qui dit que AICHA  a  été accusée d’une calomnie mensongere et qu’elle est innoncenté !!
car le verset 11 de la sourate NOUR n'a aucun rapport avec cet evenement ??
Cher safraoui,
Le Prophète est justement là pour expliciter le Coran car asbab ennouzoul dans des milliers de cas ne sont précisés dans le coran vénéré.. Je peut vous citer des milliers de versets ou la cause de la descente coranique n'est pas précisée dans le Livre Saint.. Donc cela n'est pas spécifique au versets de la calomnie. Justement là, sans le savoir vraiment, vous redonnez a la Sunna toute sa valeur car la place des circonstances de la révélation dans la compréhension du Saint Coran se place au plus haut niveau.. Les savants musulmans sont quasi unanimes quand ils estiment qu'il est justement impossible de procéder au commentaire du coran sans se référer particulièrement aux circonstances de la révélation. Or cela c'est la Sunna qui le montre avec merveille... Tous ceux qui maîtrisent les méthodes coraniques savent parfaitement que c’est en saisissant les circonstances et l’environnement et certains indices dont on peut comprendre le sens de certains versets. Les causes de la révélation jouent donc le rôle primordial dans l’élucidation des zones d’ombres susceptibles de compromettre la compréhension de certains versets coraniques.. Et donc c'est là ou la Sunna, malgré votre réticence a son égard, retrouve enfin toute sa valeur..

Mais nous sommes en plein accord qu'une fois les versets compris selon las causes de la révélation, le contenu du coran reste fait pour toutes les époques. Par bonheur donc les sciences du hadith constituent de ce fait la clé de toute connaissance islamique et cela devient une évidence surtout dans l'appréhension du Coran vénéré. C'est en ce sens que les propos authentifiés du Prophète et de ses compagnons représentent l'outil le plus appropriés pour comprendre la parole de Dieu, d'où la nécessité de les connaître en profondeur et de les suivre a la lettre...Vous saisissez encore une fois l'envergure de la Sunna, qui se place comme l'instrument capital de l'exégèse coranique. Ensuite parmi les sciences liées au Coran figure en bonne place celle relative à la connaissance du Coran mecquois et du Coran médinois. C'est cette science qui aide à mieux connaitre les circonstances dans lesquelles les versets coraniques ont été révélés ce qui est de nature à faciliter leur compréhension et donner crédit à l’interprétation qu'on pourrait leur donner. Vous saisissez la valeur des hadiths dans tout cela..

Ce n’est donc point pour rien que les Compagnons et les oulémas après eux ont donné tant d’importance à la science des hadiths dans les motifs de la révélation.. Dans cette approche, l’exégète peut également distinguer entre l’abrogeant et l’abrogé, car le verset peut abroger celui qui lui est antérieur et ce sont les hadiths authentiques dans la Sunna qui démontrent tout cela avec merveille.. Par la grâce divine, c'est en l’an 99 de l’Hégire que le calife ‘Umar ibn 'Abd al-Azîz fut choisi pour gérer les affaires des musulmans et se mit alors à analyser l’état de la nation, et décida de commencer à écrire et à transcrire les hadiths connus par toute la Oumma pour seulement les préserver de toute perte ou altération, puisque ce qui empêchait auparavant de le faire n’existait plus c'est a dire garantir la fixation du Coran dans les esprits des musulmans, et que l’intérêt des musulmans exigeait dès lors tout simplement leur collecte et leur transcription.. C'est cela qui a mis fin aux occasions aux déviants et aux innovateurs, qui apparus à cette époque, voulurent apporter des ajouts dans les hadiths du Prophète et d’y introduire ce qui n’en faisait pas partie....


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: le récit de la calomnie dont fut accusée Aicha    Aujourd'hui à 18:33

Revenir en haut Aller en bas
 
le récit de la calomnie dont fut accusée Aicha
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Sunna Annabaouya-
Sauter vers: