EST UN FORUM DE DIALOGUE ISLAMO-CHRETIEN POUR LA FRATERNITE ET LA PAIX ENTRE LES DEUX COMMUNAUTES DE FOI SANS CONCESSIONS DOCTRINALES. (Lire Déclaration du Fondateur impérativement)
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion    
Soyez les bienvenues dans notre Forum














Partagez | 
 

 La Généalogie de Jésus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Saladin
Membre
avatar

Religion : Islam
Sexe : Masculin Messages : 31

MessageSujet: La Généalogie de Jésus   Mer 29 Juil - 0:36

L’Encyclopédie catholique dit que Marie, Mère de Jésus, avait 11 ans (et que Joseph en avait 70) lors de leur mariage Joseph était déjà veuf au moment où il s'est fiancé avec Marie, et il aurait eu des enfants d'une précédente union dont, Jacques

Marie, la mère de Jésus, qui avait été accordée en mariage à Joseph, « fut enceinte par l’action de l’Esprit Saint », « avant qu’ils aient habité ensemble » précise Saint Matthieu – pour exprimer combien Joseph est étranger à cette naissance ; pour nous signifier qu’il n’est pas lui-même le géniteur de cet enfant.

Joseph, qui était un homme juste poursuit le texte, prit donc la décision de répudier Marie.

Quoi de plus normal jusque là ? Voici une fiancée promise à son époux – au point que dans le judaïsme de l’époque, on les considérait déjà comme mariés – qui tombe enceinte avant d’avoir commencé une vie commune avec son époux…

La conclusion s’impose comme une douloureuse évidence : Marie a trompé son époux ; elle a commis un péché d’adultère – du moins Joseph le croit-il – et il paraît juste à l'humble charpentier de Nazareth de s’en séparer légalement par un acte de répudiation...


Ridicule, Joseph l’est certainement dans l’esprit de beaucoup de gens. Il n’a d’ailleurs pas manqué d’être moqué au long des siècles, dans la littérature ou la chanson ; d’être un sujet de quolibet dans les casernes ou sur les chantiers. Pauvre Joseph, se dit-on parfois, ce benêt si naïf…

On peut sans doute le penser et le croire. Mais une chose est sûre : cela ne ressort nullement du texte biblique lui-même. Jamais l'Evangéliste Saint Matthieu n’a voulu laisser entendre que Joseph ait pu douter de la fidélité de Marie, de sa virginité.

Verset 19 : « Joseph, qui était un homme juste, nous dit Saint Matthieu, ne voulait pas la dénoncer publiquement : il résolut de la répudier en secret ».

Or, que dit la loi juive lorsqu’une jeune fille vierge fiancée à un homme couche avec un autre homme ? « Vous les conduirez tous deux à la porte de [la] ville et vous les lapiderez jusqu’à ce que mort s’ensuive… » (Deut. 22. 23-24).

Si Joseph était véritablement un « homme juste » au sens biblique, il aurait dû, en raison de l’adultère de son épouse, ordonner la lapidation de Marie. Ce qu’il n'a pas fait…

Si Jésus n’est pas Fils de David, il ne pourra être reconnu comme le Messie. Or, c’est par Joseph – et non par Marie – que Jésus va pouvoir être reconnu comme le Messie annoncé. Cela est très bien exprimé dans la généalogie de Jésus qui ouvre l'Evangile de Saint Matthieu (juste avant notre passage), où l’on voit bien que Jésus est Fils de David par Joseph, et non par Marie.
il épouse Marie et, acceptant l'enfant,il devient le père nourricier de Jésus qui, de ce fait, appartient à sa lignée, celle de David

Cependant c’est par Joseph que Jésus est descendant de David, et donc le Messie

Luc dans son Évangile (Lc III, 23) écrit : « (Jésus) était fils, croyait-on de Joseph ».
Cela laisse supposer que Jésus n’était pas le vrai fils de Joseph.

On donne aussi à Joseph le titre de « père adoptif

L’enfant adopté n’est pas le descendant des ancêtres de son père adoptif.

Cela montre que Joseph est bien le :  «Vrai père de Jésus».

Certains  ont voulus m’expliquer que le Coran n'est pas la Bible avec ses sens  Figuré et sens metapgorique.  Pour un chrétien, la Bible n'est pas directement la vérité de Dieu !
L'Eglise fête le deuxième Dimanche spécialement consacré à la préparation de la Nativité est celui qui précède immédiatement la fête de Noël. Il est appelé «Dimanche des pères ou de la généalogie». Il tombe entre le 18 et le 24 décembre.  Des Homélies sont prononcées par des Prêtres.
Revenir en haut Aller en bas
Saladin
Membre
avatar

Religion : Islam
Sexe : Masculin Messages : 31

MessageSujet: Re: La Généalogie de Jésus   Mer 29 Juil - 22:14

Maintenant sur le net. J’ai lu des articles dans lesquels l’utilisation du nom “Jésus” était dénoncée comme étant païenne et même occulte.

Ayant toutes ces évidences, on  doit  se demander pourquoi les Bibles appellent le Sauveur par le nom de Jésus, nom qui n’est ni juif ni hébreu. Jésus n’a aucune traduction dans quelque langue que ce soit

Le rabbin Levi bar Ido cite Hans Lamer qui affirme qu'à cause du fait que le grec IESOUS (Jésus) est la forme masculine du nom de la déesse grecque de la guérison IESO, le culte de IESOUS (Jésus) était mieux accueilli chez les grecs convertis au christianisme

Les tenants de la théorie de l'origine païenne du nom de Jésus affirment que le Jésus occidental n’est pas le Yeshua de la Bible, que ce Jésus est l’autre Yeshua dont parlait Paul dans sa deuxième épître aux Corinthiens, qu’il est une parodie du vrai messie, celui utilisé par le diable pour séduire les habitants de la terre.

Car, si quelqu'un vient vous prêcher un autre Jésus que celui que nous avons prêché, ou si vous recevez un autre Esprit que celui que vous avez reçu, ou un autre Évangile que celui que vous avez embrassé, vous le supportez fort bien.” (2 Corinthiens 11 : 4)

selon la Thora dans le temple reconstruit. Le nom de Jésus n'étant pas le nom hébreu du Messie, ce nom ne peut pas sauver puisque seul le nom hébreu du Messie a été donné pour le salut des hommes

Le nom du Messie en hébreu est Yeshua (dit Yeshu en araméen). On affirme que Yeshua (Salut, Il sauve) est une contraction de Yehoshua (Dieu sauve, le salut de YHWH), même si on ne retrouve aucun autre nom où le Yeho aurait été transformé en Ye. Ces deux variantes seraient utilisées dans la Bible même en référence à une seule et même personne.

Monte Judah affirme que le nom du Messie ne peut être que Yeshua et non Yehoshua car, le nom Yehoshua (comme Yahshua) veut dire “le Salut de Dieu” tandis que le nom Yeshua veut simplement dire “Salut”. Il s'appui notamment sur le jeu des mots que l'on retrouve dans la Bible au sujet du nom du Messie. L’Ange avait déclaré à Marie que son fils serait nommé “Salut” car il sauvera son peuple (Luc 1 : 31) et  Siméon en voyant  le Messie avait affirmé "mes yeux ont vu ton salut".  

Bien qu'on ne le remarque pas dans nos différentes traduction de la Bible, le nom Yeshua se retrouve à 39 reprises dans l'Ancien Testament, pour nommer au moins 5 personnes différentes et un village de la partie du Sud du royaume de Juda (ex. : Esdras 2 : 2, 2 Chroniques 31 : 15).

On retrouve le nom Yeshua dans Esdras 2:2, 2:6, 2:36, 2:40, 3:2, 3:8, 3:9, 3:10, 3:18, 4:3, 8:33; Néhémie 3:19, 7:7, 7:11, 7:39, 7:43, 8:7, 8:17, 9:4, 9:5, 11:26, 12:1, 12:7, 12:8, 12:10, 12:24, 12:26; 1 Chroniques 24:11; et 2 Chroniques 31:15. En Néhémie 8 : 17 il est utilisé pour Josué fils de Nun

la vraie forme du nom du Messie est Yahshua (ou "Yahushua", ou encore "Yahoshua").

C'étaient des juifs qui avaient transcrit le nom Yeshua en Iesous plusieurs centaines d'années avant la venue du Messie sur la terre.

“Il n'y a de salut en aucun autre; car il n'y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés.” (Actes 4 : 12)

Selon les tenants de la théorie de l'utilisation exclusive du nom Yeshua, comme il n'y a qu'un nom qui a été donné par lequel nous devions être sauvés, il est impossible d'être sauvé sans connaître la vraie prononciation du nom du Messie.

Ayant toutes ces évidences, nous devons demander pourquoi nos Bibles appellent le Sauveur par le nom de Jésus, nom qui n’est ni juif ni hébreu. Jésus n’a aucune traduction dans quelque langue que ce soit.

Ainsi le nom du Prophète Al Massih Yssa est la parfaite traduction  du nom  Yeshua

Rappelle-toi) quand les Anges dirent: «Ô Marie, voilà qu’Allah   t’annonce une parole de Sa part: son nom sera «Al-Masīh», «Yssā», Ibn Myriem, illustre ici-bas comme dans l’au-delà, et l’un des rapprochés d’Allah»
Revenir en haut Aller en bas
 
La Généalogie de Jésus
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Chrétienté-
Sauter vers: