EST UN FORUM DE DIALOGUE ISLAMO-CHRETIEN POUR LA FRATERNITE ET LA PAIX ENTRE LES DEUX COMMUNAUTES DE FOI SANS CONCESSIONS DOCTRINALES. (Lire Déclaration du Fondateur impérativement)
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion    
Soyez les bienvenues dans notre Forum














Partagez | 
 

 Mohamed (SAWS) EST-IL LE DERNIER DES PROPHETES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Stitten32
Membre


Religion : Islam
Sexe : Masculin Messages : 18

MessageSujet: Mohamed (SAWS) EST-IL LE DERNIER DES PROPHETES    Jeu 4 Fév - 15:00

Rappel du premier message :

Muhammad n'a jamais été le père de l'un de vos hommes, mais le messager d'Allah et le dernier des prophètes. Allah est Omniscient. (Sourate 33, verset 40)

Ce verset du Coran est clair, et sans équivoque, de ce fait Le Coran nous informe qu'après Muhammad (SAWS)  , il n'y aura plus de prophète !

Qu'est-ce qu'un prophète?
Ibn Taymiyya a dit: Le prophète est une personne informée par Allah, qui puise dans une source divine. Si,en plus, il est envoyé à ceux qui violent l'ordre d'Allah pour leur transmettre un message de ce dernier, il est alors appelé messager. Si,en revanche, il applique la loi de son prédécesseur et n'est envoyé à personne,il est alors un simple prophète.  (An-Noubouwwat p.255)

Ibn Taymiyya a dit: Ce qui est correct, c'est que le messager est celui qui a été envoyé à des gens mécréants, et le prophète est celui qui a été envoyé à des gens croyants à une loi apportée par un prophète antérieur, pour les instruire et les gouverner. C'est dans ce sens que le Très Haut a dit: Nous avons fait descendre la Thora dans laquelle il y a guide et lumière. C’est sur sa base que les prophètes qui se sont soumis à Allah, ainsi que les rabbins et les docteurs jugent les affaires des Juifs. (Sourate 5, verset 44).

D'après Abou Houreira , le Prophète (SAWS) a dit: « Mon exemple et celui des prophètes avant moi est comme celui d'un homme qui a construit une maison qu'il a parfaitement construit et embellie sauf l'espace d'une brique dans un coin. Alors les gens visitaient la maison, étonnaient de sa beauté et disaient: Pourquoi n'as-tu pas posé cette brique? Je suis cette brique et je suis le dernier des prophètes ».
(Rapporté par l'imam Boukhari dans son Sahih n°3535 et l'imam Mouslim dans son Sahih n°2286)

عن أبي هريرة عن النبي صلى الله عليه وسل قال: إن مثلي ومثل الأنبياء من قبلي ، كمثل رجل بنى بيتا ، فأحسنه وأجمله إلا موضع لبنة من زاوية ، فجعل الناس يطوفون به ، ويعجبون له ويقولون : هلا وضعت هذه اللبنة ؟ قال : فأنا اللبنة ، وأنا خاتم النبيين

3. D'après Sa'd Ibn Abi Waqas , le Prophète (SAWS)  a désigné comme responsable Ali Ibn Abi Talib (qu'Allah l'agrée) lors de la bataille de Tabouk. Alors Ali a dit: Ô Messager d'Allah! Tu me mets comme responsable pour les femmes et les enfants? Le Prophète  (SAWS) lui a dit: « N'es-tu pas satisfais d'être pour moi ce qu'était Haroun pour Moussa sauf qu'il n'y a pas de prophète après moi ».
(Rapporté par l'imam Boukhari dans son Sahih n°4416 et l'imam Mouslim dans son Sahih n°2404)

عن سعد بن أبي وقاص قال: خلف رسول الله صلى الله عليه وسلم علي بن أبي طالب ، في غزوة تبوك . فقال : يا رسول الله ! تخلفني في النساء والصبيان ؟ فقال : أما ترضى أن تكون مني بمنزلة هارون من موسى ؟ غير أنه لا نبي بعدي

4. D'après Joubayr Ibn Mout'im , le Prophète (SAWS) a dit: « Je suis Muhammad, je suis Ahmed, je suis Al Mahi celui par lequel la mécréance est effacée, je suis Al Hachir celui derrière lequel les gens seront rassemblés et je suis Al Aqib celui après qui il n'y a pas de prophète ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°2354)

عن جبير بن مطعم قال النبي صلى الله عليه و سلم: أنا محمد وأنا أحمد وأنا الماحي الذي يمحى بي الكفر وأنا الحاشر الذي يحشر الناس على عقبي وأنا العاقب . والعاقب الذي ليس بعده نبي

5. D'après Abou Houreira  le Prophète (SAWS) a dit: « Je suis certes le dernier des Prophètes et ma mosquée est certes la dernière des mosquées ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°1394)
Et dans une version rapportée par Al Bazar dans son Mousnad: « Ma mosquée est la dernière mosquée des prophètes ».

عن أبي هريرة، قال النبي صلى الله عليه و سلم: فإني آخر الأنبياء ، وإن مسجدي آخر المساجد

6. D'après Abou Houreira  le Prophète (SAWS)  a dit: « J'ai reçu six mérites par rapport aux autres prophètes: il m'a été donné les paroles concises ayant beaucoup de sens, j'ai été secouru par la peur, le butin m'a été permis, la terre m'a été donnée comme purification et lieux de prière, j'ai été envoyé à toute la création et c'est par moi que le nombre des prophètes s'est terminé ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°523)

عن أبي هريرة قال النبي صلى الله عليه و سلم: فضلت على الأنبياء بست: أعطيت جوامع الكلم ونصرت بالرعب وأحلت لي الغنائم وجعلت لي الأرض مسجدا وطهورا وأرسلت إلى الخلق كافة وختم بي النبيون

7. D'après Thawban  le Prophète  (SAWS) a dit: « Certes il y aura dans cette communauté 30 menteurs, chacun d'entre eux prétendra être un prophète et je suis le dernier des prophètes, il n'y a pas de prophète après moi».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2219 qui l'a authentifié et il a été authentifié par Cheikh Albani dans sa correction de Sounan Tirmidhi)

عن ثوبان قال النبي صلى الله عليه و سلم: وإنه سيكون في أمتي ثلاثون كذابون كلهم يزعم : أنه نبي ، وأنا خاتم النبيين ، لا نبي بعدي

8. D'après Houdheyfa  le Prophète (SAWS)  a dit: « Il y a dans la communauté 27 menteurs dajjals, parmi eux quatre femmes et je suis certes le dernier prophète, il n'y a pas de prophète après moi ».
(Rapporté par Ahmed et authentifié par Cheikh Albani dans Silsila Sahiha n°1999, par Cheikh Shouayb Al Arnaout dans sa correction du mousnad Ahmed n°23358)

عن حذيفة، قال النبي صلى الله عليه و سلم: في أمتي كذابون ودجالون، سبعة و عشرون، منهم أربع نسوة، و إني خاتم النبيين، لانبي بعدي

9. D'après Abou Qoutayla le Prophète (SAWS) s'est levé au milieu des gens lors du pèlerinage d'adieux et a dit: « Il n'y a pas de prophète après moi et il n'y a pas de communauté après vous. Donc adorez votre Seigneur, accomplissez vos cinq prières, donnez votre zakat, jeûnez votre mois et obéissez à ceux qui vous gouvernent vous rentrerez dans le paradis de votre Seigneur ».
(Rapporté par Tabarani et authentifié par Cheikh Albani dans Silsila Sahiha n°3233)


عن أبي قتيلة: أن رسول الله صلى الله عليه و سلم قام في الناس في حجة الوداع فقال: إنه لا نبي بعدي و لا أمة بعدكم ، ألا فاعبدوا ربكم ، و صلوا خمسكم ، و صوموا شهركم ، و أدوا زكاة أموالكم ، طيبة بها أنفسكم ، و أطيعوا أمراءكم تدخلوا جنة ربكم

10. D'après Oqba Ibn Amir le Prophète  (SAWS) a dit: «Si il y avait eu un prophète après moi, il aurait été Omar Ibn Al Khattab ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°3686 qui l' authentifié et il a été également authentifié par Cheikh Albani dans sa correction de Sounan Tirmidhi)

عن عقبة بن عامر، قال النبي صلى الله عليه و سلم: لو كان نبي بعدي لكان عمر بن الخطاب

Cette croyance selon laquelle le Prophète (SAWS) est le dernier des Prophètes a également été rapportée des pieux prédécesseurs. Par exemple lorsqu' Omar Ibn Abdel Aziz (mort en 101) a été investi du califat durant l'année 99, il est monté sur le minbar et a dit:

« Ô vous les gens! Certes il n'y a pas de livre après le Coran et il n'y a pas de prophète après Muhammad (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui), certes je ne suis pas un destructeur mais un constructeur et certes je ne suis pas un innovateur mais un suiveur ».
(Al Bidaya Wa Nihaya de Ibn Kathir vol 12 p 692)

Le Prophète Muhammad (s.a.w) explique lui-même en quel sens il est le dernier des prophètes (Khataman-Nabiyyine)

Dans un hadith rapporté dans le recueil Sahih Muslim, il dit :

"إني آخر الأنبياء، وإن مسجدي آخر المساجد" (مسلم كتاب الحج، وسنن النسائي كتاب المساجد)

« Je suis le dernier des prophètes et ma mosquée est la dernière des mosquées ». (Muslim, Kitab-ul-Hajj et Sunan Nisai, Kitab Ul Masajid)

Est-ce que cela signifie qu’aucune autre mosquée ne sera bâtie en Islam après celle du Saint Prophète Muhammad (s.a.w) ? La mosquée du Saint Prophète Muhammad (s.a.w) est la dernière dans le sens que toutes celles qui seront bâties après elle auront les mêmes assisses, celles de la droiture et de l’équité, et qu’elles auront les mêmes objectifs.
Revenir en haut Aller en bas
http://dialogue-religion.forumalgerie.net

AuteurMessage
Catholique
Membre
avatar

Religion : Catholicisme
Sexe : Féminin Messages : 250

MessageSujet: Re: Mohamed (SAWS) EST-IL LE DERNIER DES PROPHETES    Ven 21 Avr - 19:50

Averroes a écrit:

Bonsoir Catholique,



Si je voulais poster l'ensemble de la vidéo je l'aurai fait, mais je m'en suis abstenu parce que je ne prête point du tout foi aux mensonges des juifs, je ne poste que ce qu'ils avouent malgré eux et que je trouve véridique et qui concordent avec nos vérités islamiques ou arabes, par exemple les statut véritables des personnages bibliques etc; le reste de sa magouille , ils peuvent  la faire avaler à leur siens, il y a toujours la réalité qui tranchera entre nos dires et leurs mensonges, je vais t'en donner des exemples par la suite inch'Allah!

Quant à la lecture que vous faites vous de leurs écritures, je la connais parfaitement : vous ne vous gêner point du tout de les falsifier complètement à cause de votre racisme bien sûr, je te donne un petit exemple :

les juifs essaie toujours de suggérer qu’Ismaël est un "batârd", ils n'oseront jamais écrire "Ismael est un batârd" mais tu les trouvera toujours très imprécis et très suggestif à aller vers ce sens là sans que jamais eux par contre te rassure dans ton interprétation ;

Vous les chrétiens par contre, vous ne vous êtes jamais gêner à affirmer qu'Ismael est un bâtard et même plus pire que cela, vous l'affubler de tous les travers possibles parce que vous voulez vous donnez toutes les bonnes raisons pour éliminer ses descendants et leur voler leur biens en toute bonne conscience, tout cela va être développer par la suite si l'occasion se présente !


Bonsoir Averroès,

Le seul faussaire ici, c'est toi : tu as donc délibérément tronqué les propos d'une personne sur une minute pour lui faire dire le contraire de ce qu'elle dit en une heure et lui faire dire ce qui abonde dans ton sens.

Non, pour nous, Ismaël est juste un personnage mineur de l'Histoire sainte et pas un "bâtard".

Rappelons la règle d'interprétation de l'Ancien Testament pour les chrétiens dans le Catéchisme :

129 Les chrétiens lisent donc l’Ancien Testament à la lumière du Christ mort et ressuscité.

Dans l'Ancien Testament, nous cherchons le Christ, en prophétie ou en figure. Isaac est à la fois ancêtre et figure du Christ, c'est pourquoi notre tradition s'est attachée à comprendre le sens de la vie sainte d'Isaac.

Ismaël n'est ni un ancêtre ni une figure du Christ. Cela ne signifie pas qu'il faille mépriser Ismaël. il faut juste considérer ce personnage à sa juste valeur, lui reconnaître les mérites qui sont les siens mais tenir ferme sur certaines affirmations très claires : pas de prophète dans la descendance d'Ismaël.

En somme, Ismaël se retrouve, après avoir quitté son père Abraham, dans l'attente de Son Sauveur, Jésus-Christ.

Actes 2, 1-11

"Le jour de la Pentecôte étant arrivé, ils se trouvaient tous réunis. Soudain retentit du ciel un fracas semblable à celui d'une bourrasque de vent et ce bruit remplit toute la maison où ils étaient assis. Alors ils virent paraître comme des langues de feu qui, se partageant, vinrent se poser sur chacun d'eux. Ils furent tous remplis du Saint-Esprit, et se mirent à parler des langues étrangères selon que l'Esprit leur donnait de s'exprimer.
Or, en ce moment, séjournaient à Jérusalem des Juifs et des hommes pieux, originaires de toutes les nations qui sont sous le ciel. À ce bruit, ils accoururent en foule, tout interdits de ce que chacun entendait parler sa propre langue. Hors d'eux-mêmes, ils manifestaient leur stupéfaction: «Hé quoi! tous ces gens qui parlent, ne sont-ils pas Galiléens? Comment se fait-il alors que nous les entendions parler chacun notre langue maternelle? Parthes, Mèdes, Élamites, gens de Mésopotamie, de Judée, de Cappadoce, du Pont et d'Asie, de Phrygie et de Pamphylie, d'Égypte et des provinces de Libye voisine de Cyrène, pèlerins de Rome, Juifs ou prosélytes, Crétois et Arabes, nous les entendons proclamer dans nos langues les merveilles de Dieu!»


Catholique
Revenir en haut Aller en bas
Hibat Allah
Membre Ώ
Membre Ώ
avatar

Religion : ISLAM
Sexe : Féminin Messages : 922

MessageSujet: Re: Mohamed (SAWS) EST-IL LE DERNIER DES PROPHETES    Ven 21 Avr - 20:39

Catholique a écrit:
Ismaël n'est ni un ancêtre ni une figure du Christ. Cela ne signifie pas qu'il faille mépriser Ismaël. il faut juste considérer ce personnage à sa juste valeur, lui reconnaître les mérites qui sont les siens mais tenir ferme sur certaines affirmations très claires : pas de prophète dans la descendance d'Ismaël.

pas de prophète dans la descendance d'Ismaël.

Pourquoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Averroes
Magistrat Inter-religieux
Magistrat Inter-religieux
avatar

Religion : Musulman
Sexe : Masculin Messages : 1530

MessageSujet: Re: Mohamed (SAWS) EST-IL LE DERNIER DES PROPHETES    Ven 21 Avr - 22:07



Bonsoir Catholique,

Catholique : a écrit:


Averroes a écrit:


Bonsoir Catholique,

Si je voulais poster l'ensemble de la vidéo je l'aurai fait, mais je m'en suis abstenu parce que je ne prête point du tout foi aux mensonges des juifs, je ne poste que ce qu'ils avouent malgré eux et que je trouve véridique et qui concordent avec nos vérités islamiques ou arabes, par exemple les statut véritables des personnages bibliques etc; le reste de sa magouille , ils peuvent  la faire avaler à leur siens, il y a toujours la réalité qui tranchera entre nos dires et leurs mensonges, je vais t'en donner des exemples par la suite inch'Allah!

Quant à la lecture que vous faites vous de leurs écritures, je la connais parfaitement : vous ne vous gêner point du tout de les falsifier complètement à cause de votre racisme bien sûr, je te donne un petit exemple :

les juifs essaie toujours de suggérer qu’Ismaël est un "batârd", ils n'oseront jamais écrire "Ismael est un batârd" mais tu les trouvera toujours très imprécis et très suggestif à aller vers ce sens là sans que jamais eux par contre te rassure dans ton interprétation ;

Vous les chrétiens par contre, vous ne vous êtes jamais gêner à affirmer qu'Ismael est un bâtard et même plus pire que cela, vous l'affubler de tous les travers possibles parce que vous voulez vous donnez toutes les bonnes raisons pour éliminer ses descendants et leur voler leur biens en toute bonne conscience, tout cela va être développer par la suite si l'occasion se présente !


Bonsoir Averroès,

Le seul faussaire ici, c'est toi : tu as donc délibérément tronqué les propos d'une personne sur une minute pour lui faire dire le contraire de ce qu'elle dit en une heure et lui faire dire ce qui abonde dans ton sens.




Ah bon ? Je lui ai fais dire le contraire de ce qu'il en dit en une heure de sa vidéo ? Je suis faussaire ?

D'abord,qu'est-ce que tu as affirmé toi ?

Catholique a écrit:
Il n’y a pas de prophète issu d’Ismaël parce qu’il n’est pas le fils promis par Dieu, mais né d’une union naturelle : Dieu n’ayant pas explicitement désigné Sara comme mère de l’enfant qu’Il a promis, Abraham a cherché à hâter la réalisation de la promesse divine.

Ici, tu affirme deux chose :

a- Ismael est un fils naturel en sous-entendant "batârd" bien sur malgré tes fausses protestations, je m'y connais dans votre double langage de chrétien  pour vous avoir lu beaucoup ...

b-Ismael n'est pas né de la volonté divine mais de la volonté d'Abraham

Et qu'est-ce qu'il dit nous ce rabbin ?

a-Ismael n'est pas un batârd mais le fils d'Abraham et de la princesse Agar,

ps: cela te fais mal de savoir qu'Agar est une princesse égyptienne n'est-ce pas  Wink , on te laisse ta sara biblique  Very Happy , tout cela on va le développer plus tard car tu vas devoir m'expliquer comment une princesse deviens subitement une esclave dans votre fausse bible, et je lui ajouterai les deux dossiers que tu as ignoré allègrement à savoir comment le fils d'une voleuse d'héritage peut-il être le préféré de Dieu, et comment le fils d'une criminelle peut-il être le préféré de Dieu en sachant que les deux crimes furent commis pour l'avantager au dépend d'un innocent et héritier légitime, je te promets, on va rigoler ensemble  Very Happy

Je continue,

b- ce n'est pas Abraham qui a cherché à hâter la réalisation de la promesse divine mais bien sa Sara, et que cela ne fût point le caprice d'une stérile mais la volonté de Dieu qui a parlé par sa bouche.

ai-je ajouté d'autres paroles aux paroles de ce rabbin ? Ai-je déformé ses paroles ? Non, et si je rapporte l'ensemble de sa vidéo, les deux vérités a et b vont-elles se transformer en négation ? Non.

Et ai-je besoin d'écouter ou de rapporter l’ensemble de ses autres paroles qu'elles soient sensées ou pas ?

Tout ce qui m'intéresse moi chez cet imbécile de rabbin c'est l'aveu qu'il me fais sur la vrai interprétation du verset, le reste je te le laisse Catholique !

Quant à ce qu'il pense réellement, je le sais déjà : que du mal ! Et je m'en fiche royalement !

Catholique a écrit:

Non, pour nous, Ismaël est juste un personnage mineur de l'Histoire sainte et pas un "bâtard".

Rappelons la règle d'interprétation de l'Ancien Testament pour les chrétiens dans le Catéchisme :

129 Les chrétiens lisent donc l’Ancien Testament à la lumière du Christ mort et ressuscité.

Dans l'Ancien Testament, nous cherchons le Christ, en prophétie ou en figure. Isaac est à la fois ancêtre et figure du Christ, c'est pourquoi notre tradition s'est attachée à comprendre le sens de la vie sainte d'Isaac.

Hummm...Je ne veux pas m'exprimer...

Catholique a écrit:

Ismaël n'est ni un ancêtre ni une figure du Christ. Cela ne signifie pas qu'il faille mépriser Ismaël. il faut juste considérer ce personnage à sa juste valeur, lui reconnaître les mérites qui sont les siens mais tenir ferme sur certaines affirmations très claires : pas de prophète dans la descendance d'Ismaël.

En somme, Ismaël se retrouve, après avoir quitté son père Abraham, dans l'attente de Son Sauveur, Jésus-Christ.

Actes 2, 1-11

"Le jour de la Pentecôte étant arrivé, ils se trouvaient tous réunis. Soudain retentit du ciel un fracas semblable à celui d'une bourrasque de vent et ce bruit remplit toute la maison où ils étaient assis. Alors ils virent paraître comme des langues de feu qui, se partageant, vinrent se poser sur chacun d'eux. Ils furent tous remplis du Saint-Esprit, et se mirent à parler des langues étrangères selon que l'Esprit leur donnait de s'exprimer.
Or, en ce moment, séjournaient à Jérusalem des Juifs et des hommes pieux, originaires de toutes les nations qui sont sous le ciel. À ce bruit, ils accoururent en foule, tout interdits de ce que chacun entendait parler sa propre langue. Hors d'eux-mêmes, ils manifestaient leur stupéfaction: «Hé quoi! tous ces gens qui parlent, ne sont-ils pas Galiléens? Comment se fait-il alors que nous les entendions parler chacun notre langue maternelle? Parthes, Mèdes, Élamites, gens de Mésopotamie, de Judée, de Cappadoce, du Pont et d'Asie, de Phrygie et de Pamphylie, d'Égypte et des provinces de Libye voisine de Cyrène, pèlerins de Rome, Juifs ou prosélytes, Crétois et Arabes, nous les entendons proclamer dans nos langues les merveilles de Dieu!»


Catholique

Cela n'a plus aucune importance que vous maintenez ou pas, que vous refusez ou pas une descendance prophétique dans la ligné d'Ismael, c'est trop tard, l'humanité est déjà partagée avec ses certitudes bien enracinés, et par Dieu où qu'elle soit La VÉRITÉ, elle finira bien par triompher !

Je vais lire tes autres postes et je vais les réfuter un par un  Very Happy

Revenir en haut Aller en bas
http://causeries-islamo-chr.forumsmaroc.com
fleurdislam
Membre
avatar

Religion : Islam
Sexe : Féminin Messages : 73

MessageSujet: Re: Mohamed (SAWS) EST-IL LE DERNIER DES PROPHETES    Ven 21 Avr - 23:32

@Catholique

Citation :
Qu’est-ce qui te permet de dire que Melchisédék était sacrificateur ? Si tu t’appuies sur la Bible Segond : c’est une mauvaise traduction du mot grec « hiereus » (ἱερεὺς). Je te conseille vivement de préférer les traductions catholiques plus rigoureuses et plus fidèles au texte biblique. On ne peut se fier à la traduction de Louis Segond qui contient des erreurs de traduction et d’interprétation : elle est de qualité très inégale, le meilleur y côtoie le pire.

Tu peux te référer à l’excellente Bible de Maredsous (c’est celle que je cite dans mes messages) :

http://www.knowhowsphere.net/Main.aspx?BASEID=marp
Ah bon, tu es Jésuite, appartenant à l'Ordre de la Compagnie de de Jésus...  

Sur la page d'accueil d'un site catholique , on trouve différentes traductions de la Bible les plus couramment utilisées, ta version ne figure pas dans cette liste :

http://djep.hd.free.fr/LaReferenceBiblique/?Livre=40&Chap=23&Vers=10

Citation :
A quoi sert d’éprouver les esprits : à distinguer le vrai du faux. Pourquoi Saint Jean dans son épître invite-t-il les chrétiens à être vigilants ? Parce que « beaucoup de faux prophètes se sont montrés dans le monde ». Il s’agit de personnes qui ont porté atteinte à la foi chrétienne, de différentes manières. Cérinthe fut l’un d’entre eux, de même que Marcion, Nestorius, Arius. On retrouve toujours chez eux les mêmes erreurs :

- Négation de la réalité de l’humanité du Christ (docétisme),
- Négation de la réalité de la divinité du Christ (adoptianisme, arianisme).
- Rejeté des écrits bibliques qui ne confirmaient pas leur idées folles.
A quoi sert d'éprouver les esprits : A distinguer le vrai prophète du faux.

Pourquoi Jésus préviens lui-même ses disciples de la venue de faux prophètes dans le monde ? Il s'agit d'imposteurs qui proclament qu'ils sont inspirés de Dieu et se forcent d'occulter le message du Christ, appreemment ils ont réussi. Plus personne ne sait qui est Jésus, jusqu'à nier même qu'il ait pu exister un jour, tellement la Bible fût bafouée.... du calme
Revenir en haut Aller en bas
Catholique
Membre
avatar

Religion : Catholicisme
Sexe : Féminin Messages : 250

MessageSujet: Pas de prophète en Ismaël   Sam 22 Avr - 6:29

Hibat Allah a écrit:
Catholique a écrit:
Ismaël n'est ni un ancêtre ni une figure du Christ. Cela ne signifie pas qu'il faille mépriser Ismaël. il faut juste considérer ce personnage à sa juste valeur, lui reconnaître les mérites qui sont les siens mais tenir ferme sur certaines affirmations très claires : pas de prophète dans la descendance d'Ismaël.

pas de prophète dans la descendance d'Ismaël.

Pourquoi ?

Bonjour Hibat Allah,

Pour 3 raisons essentiellement :

1/ Parce que Dieu a accordé à Ismaël, sur l'intercession d'Abraham, une bénédiction temporelle :

Genèse 17, 21 :

Quant à Ismaël, je t'exaucerai aussi, je le bénirai, je le rendrai fécond et je multiplierai sa descendance à l'extrême: il sera le père de douze princes, et je ferai sortir de lui une grande nation.

Ismaël sera le père d'un peuple fécond et prospère.

Les promesses que Dieu a fait à Abraham seront réalisées par le biais d'Isaac et elles sont d'une autre nature :

Je fais alliance avec toi et ta postérité, une alliance éternelle, de génération en génération, pour être ton Dieu et celui de ta postérité.  Je te donnerai, à toi et à tes descendants après toi, le pays où tu séjournes comme étranger, toute la terre de Canaan, en possession perpétuelle, et je serai votre Dieu


2/ Les fils d'Ismaël cherchent une sagesse humaine

Le prophète Baruch affirme, sous l'inspiration de l'Esprit Saint (Baruch 3, 23)

« Même les fils d’Agar, à la recherche d’une prudence terrestre, les courtiers de Terran et de Téman, qui parlent en proverbes et cherchent la prudence, n’ont pas pu reconnaître le chemin de la sagesse, ni retrouver sa piste »

Il y a chez les fils d'Ismaël une véritable recherche de spiritualité et de sagesse mais, privés de l'esprit de prophétie véritable, ils ne trouveront qu'une sagesse humaine (ce qui est déjà très respectable).

3/ La responsabilité de la prophétie véritable va être confiée exclusivement aux descendants de Jacob (qui est également appelé Israël)


Il a révélé sa parole à Jacob
Ses lois et ses décrets à Israël
Il n’a fait ainsi pour aucun autre peuple
Et ne leur a pas manifesté ses commandements


Psaume 147, 8-9

Dans un message précédent, j'ai listé et daté les prophètes véritables : fiez-vous à eux !

Deo gratias !

Catholique
Revenir en haut Aller en bas
Catholique
Membre
avatar

Religion : Catholicisme
Sexe : Féminin Messages : 250

MessageSujet: Re: Mohamed (SAWS) EST-IL LE DERNIER DES PROPHETES    Sam 22 Avr - 6:46

fleurdislam a écrit:

Ah bon, tu es Jésuite, appartenant à l'Ordre de la Compagnie de de Jésus...  

Sur la page d'accueil d'un site catholique , on trouve différentes traductions de la Bible les plus couramment utilisées, ta version ne figure pas dans cette liste :

http://djep.hd.free.fr/LaReferenceBiblique/?Livre=40&Chap=23&Vers=10

Citation :
A quoi sert d’éprouver les esprits : à distinguer le vrai du faux. Pourquoi Saint Jean dans son épître invite-t-il les chrétiens à être vigilants ? Parce que « beaucoup de faux prophètes se sont montrés dans le monde ». Il s’agit de personnes qui ont porté atteinte à la foi chrétienne, de différentes manières. Cérinthe fut l’un d’entre eux, de même que Marcion, Nestorius, Arius. On retrouve toujours chez eux les mêmes erreurs :

- Négation de la réalité de l’humanité du Christ (docétisme),
- Négation de la réalité de la divinité du Christ (adoptianisme, arianisme).
- Rejeté des écrits bibliques qui ne confirmaient pas leur idées folles.
A quoi sert d'éprouver les esprits : A distinguer le vrai prophète du faux.

Pourquoi Jésus préviens lui-même ses disciples de la venue de faux prophètes dans le monde ? Il s'agit d'imposteurs qui proclament qu'ils sont inspirés de Dieu et se forcent d'occulter le message du Christ, appreemment ils ont réussi. Plus personne ne sait qui est Jésus, jusqu'à nier même qu'il ait pu exister un jour, tellement la Bible fût bafouée.... du calme

Bonjour fleur d'islam,

Non, je ne suis pas jésuite mais je prends cela comme un compliment.

La Bible de Maredsous, également appelée Bible pastorale, a été établie par les moines bénédictins de l'abbaye de Maredsous, avec la collaboration de professeurs de l'Université Catholique de Louvain. Elle est bien référencée sur le site sur la page de sommaire, à l'année 1950, mais tous les livres ne sont pas exploités.

http://djep.hd.free.fr/LaReferenceBiblique/Sommaire.asp


Merci de me faire connaître ce site qui est très utile et très bien fait ! Si vous faites une comparaison sur Genèse 14, 17, vous constaterez que les Bibles protestantes traduisent par "sacrificateur" là où d'autres bibles et certaines révisions de la Bible Segond traduisent bien le mot "prêtre".

"Plus personne ne sait qui est Jésus" ? Ah bon ?

En m'appuyant sur le Nouveau Testament et la Tradition Apostolique, je sais où et quand est né Jésus, où il a grandi, quel métier il faisait, quand et où il a commencé à annoncer l'Evangile ; je sais qui étaient ses amis, quels miracles il a accomplis, quelles paroles il a prononcés et comment il a été arrêté, crucifié et enseveli. Je sais enfin, qu'il a été vu ressuscité et qu'il a passé 40 jours encore avec ses apôtres avant de remonter auprès de Dieu notre Père.

Ces gens-là qui ne savent rien sont précisément ceux contre qui Jésus nous met en garde : ceux qui nieront la vérité et l'évidence le concernant.

"Le Christ est mort pour nos péchés, conformément aux Ecritures, il a été enseveli,
Il est ressuscité le 3ème jour, conformément aux Ecritures"


1 Cor 15, 3-5

Deo gratias

Catholique


Dernière édition par Catholique le Sam 22 Avr - 15:43, édité 1 fois (Raison : Ajout d'une info sur la Bible de Maredsous)
Revenir en haut Aller en bas
Catholique
Membre
avatar

Religion : Catholicisme
Sexe : Féminin Messages : 250

MessageSujet: Re: Mohamed (SAWS) EST-IL LE DERNIER DES PROPHETES    Sam 22 Avr - 7:12

Bonjour Averroès,

En effet, comme je l'ai dit plus haut, la lecture juive et la lecture chrétienne sont sensiblement différentes parce qu'elles ne s'appuient pas sur la même tradition.

Le rav Brand puise les récits relatifs à Agar, à son origine royale et aux motivations qui l'ont conduite à laisser le palais de son père pour suivre Abraham et Sara dans le Talmud qui est le commentaire de l'Ancien Testament réalisé par les juifs au cours des siècles.
Nous chrétiens, avons notre propre tradition (Tradition Apostolique).

Comme je l'ai dit plus haut, cette tradition s'est surtout attachée à Isaac qui est l'ancêtre et la figure du Christ et beaucoup moins à Agar et Ismaël qui se retrouvent de fait, à la périphérie de l'histoire sainte. Notre tradition ne rapporte rien concernant les nobles origines d'Agar mais ce n'est pas un argument important : la haute naissance ne donne aucun droit à la prophétie.


En revanche, le rav Brand confirme ce que j'ai dit précédemment : Ismaël n'est ni l'héritier légitime ni le dépositaire des droits attachés à la primogéniture parce qu'il n'en a pas les qualités personnelles. S'il est écarté de l'héritage d'Abraham, ce n'est pas lié aux conditions de sa naissance (il n'est pas un bâtard !) mais parce qu'il "métsaheq". Il se prend pour ce qu'il n'est pas.

Pourquoi penser ou dire du mal d'Ismaël ? Cela ne servirait à rien.
Nous avons la parole sûre que Dieu a donné aux prophètes et Jésus-Christ qui est venu accomplir les prophéties le concernant.

Luc 16, 28-29 :

Et Abraham de dire : «Ils ont Moïse et les Prophètes ; qu'ils les écoutent. » -
«Non, père Abraham, dit-il, mais si quelqu'un de chez les morts va les trouver, ils se repentiront. »
Mais il lui dit : «Du moment qu'ils n'écoutent pas Moïse et les Prophètes, même si quelqu'un ressuscite d'entre les morts, ils ne seront pas convaincus. »



Oui, Averroès, la Vérité sera manifestée !

Deo gratias !

Catholique


Dernière édition par Catholique le Sam 22 Avr - 8:43, édité 1 fois (Raison : correction)
Revenir en haut Aller en bas
Catholique
Membre
avatar

Religion : Catholicisme
Sexe : Féminin Messages : 250

MessageSujet: L'arrogance interdit la prophétie   Sam 22 Avr - 12:02

Bonjour à toutes et tous,

Je prends le temps de résumer ce qu'il faut, je crois, conclure de l'éviction d'Agar et Ismaël, de la lignée messianique et de la prophétie. Si ce la devait se résumer en un mot, c'est l'arrogance qui me paraît bien traduire, le mot hébreu "métsaheq".

Quand Agar s'unit à Abraham et qu'elle devient enceinte, elle commence à avoir la "folie des grandeurs". Voilà qu'elle s'imagine être une femme meilleure que Sara puisqu'elle au moins, est capable d'enfanter !

Elle oublie juste que c'est par amour de Sara qu'Abraham s'unit à elle et pas pour ses qualités propres, qui n'ont jamais séduit Abraham.

Alors, elle continue dans sa déraison : "à moi les honneurs dûs à la mère de l'héritier, à moi les félicitations et à moi l'héritage !"

Sara va prendre une mesure ferme pour ramener Agar sur terre et lui rappeler que sa grossesse ne change rien à ce qu'elle est. Agar était une princesse royale ? Elle ne l'est plus ! Elle est une servante. La véritable princesse, c'est Saraï ("ma princesse" au sens où elle n'est princesse que d'Abraham) qui deviendra Sara ("princesse" au sens où elle l'est pour beaucoup, tous  ceux qui seront ses enfants dans la foi).

Envoyée dans le désert, Agar va comprendre que tout ce qu'elle a : la sécurité, le pain mais aussi le peu de justice et de charité qu'elle peut avoir au milieu du lac d'orgueil qui réside dans son âme, c'est à la fréquentation et à l'exemple d'Abraham et de Sara qu'elle les doit.

Genèse 16, 8 :

[L'ange] lui dit : "Agar, esclave de Saraï, d'où viens-tu et où vas-tu ? - Je fuis Saraï, ma maîtresse"

Voilà probablement les seules paroles raisonnables qu'Agar ait jamais prononcées.

Ismaël va hériter, hélas, de l'arrogance de sa mère et ne tirera qu'imparfaitement partie de l'éducation qu'il a reçue auprès d'Abraham. Mais qui est donc ce petit frère tout chétif pour qui on fait un si grand festin ? Ismaël est sûr de sa supériorité sur ce petit frère au caractère doux et timide. Il oublie comme sa mère, que tout ce qu'il a vient d'Abraham. Si Dieu bénit Ismaël, ce n'est pas pour ses qualités, mais sur l'intercession et par amour d'Abraham.

L'arrogance ne va pas bien avec la prophétie : un prophète est avant tout quelqu'un de très humble, qui est entièrement consacré au Seigneur au détriment de ses intérêts propres et qui a un grand amour de Dieu et du prochain car la parole du prophète n'est pas pour lui-même mais pour les générations à venir. Ces qualités-là se trouvaient bien en Isaac, puis en Jacob : l'esprit de prophétie est descendu sur eux et leurs descendants.

Do gratias !

Catholique


Dernière édition par Catholique le Sam 22 Avr - 17:39, édité 3 fois (Raison : correction)
Revenir en haut Aller en bas
Averroes
Magistrat Inter-religieux
Magistrat Inter-religieux
avatar

Religion : Musulman
Sexe : Masculin Messages : 1530

MessageSujet: Re: Mohamed (SAWS) EST-IL LE DERNIER DES PROPHETES    Sam 22 Avr - 12:51

Catholique a écrit:
Bonjour à toutes et tous,

Je prends le temps de résumer ce qu'il faut, je crois, conclure de l'éviction d'Agar et Ismaël, de la lignée messianique et de la prophétie. Si ce la devait se résumer en un mot, c'est l'arrogance qui me paraît bien traduire, le mot hébreu "métsaheq".

Quand Agar s'unit à Abraham et qu'elle devient enceinte, elle commence à avoir la "folie des grandeurs". Voilà qu'elle s'imagine être une femme meilleure que Sara puisqu'elle au moins, est capable d'enfanter !

Elle oublie juste que c'est par amour de Sara qu'Abraham s'unit à elle et pas pour ses qualités propres, qui n'ont jamais séduit Abraham.

Alors, elle continue dans sa déraison : "à moi les honneurs dûs à la mère de l'héritier, à moi les félicitations et à moi l'héritage !"

Sara va prendre une mesure ferme pour ramener Agar sur terre et lui rappeler que sa grossesse ne change rien à ce qu'elle est. Agar était une princesse royale ? Elle ne l'est plus ! Elle est une servante. La véritable princesse, c'est Saraï ("ma princesse" au sens où elle n'est princesse que d'Abraham) qui deviendra Sara ("princesse" au sens où elle l'est pour beaucoup, tous  ceux qui seront ses enfants dans la foi).

Envoyée dans le désert, Agar va comprendre que tout ce qu'elle a : la sécurité, le pain mais aussi le peu de justice et de charité qu'elle peut avoir au milieu du lac d'orgueil qui réside dans son âme, c'est à la fréquentation et à l'exemple d'Abraham et de Sara qu'elle les doit.

Genèse 16, 8 :

[L'ange] lui dit : "Agar, esclave de Saraï, d'où viens-tu et où vas-tu ? - Je fuis Saraï, ma maîtresse"

Voilà probablement les seules paroles raisonnables qu'Agar ait jamais prononcées.

Ismaël va hériter, hélas, de l'arrogance de sa mère et ne tirera qu'imparfaitement partie de l'éducation qu'il a reçue auprès d'Abraham. Mais qui est donc ce petit frère tout chétif pour qui on fait un si grand festin ? Isaac est sûr de sa supériorité sur ce petit frère au caractère doux et timide. Il oublie comme sa mère, que tout ce qu'il a vient d'Abraham. Si Dieu bénit Ismaël, ce n'est pas pour ses qualités, mais sur l'intercession et par amour d'Abraham.

L'arrogance ne va pas bien avec la prophétie : un prophète est avant tout quelqu'un de très humble, qui est entièrement consacré au Seigneur au détriment de ses intérêts propres et qui a un grand amour de Dieu et du prochain car la parole du prophète n'est pas pour lui-même pour les générations à venir. Ces qualités-là se trouvaient bien en Isaac, puis en Jacob : l'esprit de prophétie est descendu sur eux et leurs descendants.

Do gratias !

Catholique


hhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh!

Ah, sacrée Catholique !

Catholique a écrit:
Genèse 16, 8 :

[L'ange] lui dit : "Agar, esclave de Saraï, d'où viens-tu et où vas-tu ? - Je fuis Saraï, ma maîtresse"

Voilà probablement les seules paroles raisonnables qu'Agar ait jamais prononcées.

hhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh!

Ah que du plaisir à te lire Catholique !

Attends que je puisse finir mon verre de thè, ensuite je vais te faire manger "ton pain" et ta "charité", foi d'Averroes !



Revenir en haut Aller en bas
http://causeries-islamo-chr.forumsmaroc.com
fleurdislam
Membre
avatar

Religion : Islam
Sexe : Féminin Messages : 73

MessageSujet: Re: Mohamed (SAWS) EST-IL LE DERNIER DES PROPHETES    Sam 22 Avr - 22:38

@Catholique

Citation :
Bonjour fleur d'islam,

Non, je ne suis pas jésuite mais je prends cela comme un compliment.

La Bible de Maredsous, également appelée Bible pastorale, a été établie par les moines bénédictins de l'abbaye de Maredsous, avec la collaboration de professeurs de l'Université Catholique de Louvain. Elle est bien référencée sur le  site sur la page de sommaire, à l'année 1950, mais tous les livres ne sont pas exploités.

http://djep.hd.free.fr/LaReferenceBiblique/Sommaire.asp
Bonsoir ou Bonjour Papesse Jeanne  Wink

La Bible de Maredsous est une Bible jésuite, peut-être que tu ne travailles pas au compte du Vatican directement mais tu penches vers l'esprit missionnaire de ce groupe dont tu t'inspires.

Citation :
Merci de me faire connaître ce site qui est très utile et très bien fait ! Si vous faites une comparaison sur Genèse 14, 17, vous constaterez que les Bibles protestantes traduisent par "sacrificateur" là où d'autres bibles et certaines révisions de la Bible Segond traduisent bien le mot "prêtre".
La Bible usuelle des catholiques c'est la Bible de Jérusalem.

Citation :
"Plus personne ne sait qui est Jésus" ? Ah bon ?

En m'appuyant sur le Nouveau Testament et la Tradition Apostolique, je sais où et quand est né Jésus, où il a grandi, quel métier il faisait, quand et où il a commencé à annoncer l'Evangile ; je sais qui étaient ses amis, quels miracles il a accomplis, quelles paroles il a prononcés et comment il a été arrêté, crucifié et enseveli. Je sais enfin, qu'il a été vu ressuscité et qu'il a passé 40 jours encore avec ses apôtres avant de remonter auprès de Dieu notre Père.

Ces gens-là qui ne savent rien sont précisément ceux contre qui Jésus nous met en garde : ceux qui nieront la vérité et l'évidence le concernant.
Non, vous ne savez pas grand chose sur lui.

Citation :
"Le Christ est mort pour nos péchés, conformément aux Ecritures, il a été enseveli,
Il est ressuscité le 3ème jour, conformément aux Ecritures"


1 Cor 15, 3-5
Quelles Ecritures? Les lettres aux Corinthiens ne sont pas des Ecritures ?
Revenir en haut Aller en bas
Catholique
Membre
avatar

Religion : Catholicisme
Sexe : Féminin Messages : 250

MessageSujet: L'esprit d'Agar et d'Ismaël   Dim 23 Avr - 7:52

Bonjour fleur d'islam et Averroès,

Vos messages illustrent parfaitement ce que j'appellerai "l'esprit d'Agar et d'Ismaël", ce mélange de fanfaronnade et de moquerie de celui qui se croit plus malin et plus fort et qui se couvre en fait de ridicule: "métsahéq". Par vos réponses, vous ne faites que confirmer ce que ma Bible sait depuis 3800 ans : quand on n'a pas les qualités pour être prophète, on ne peut pas être prophète. Avec l'aide de Dieu, nous y reviendrons, en nous appuyant sur 2 géants de la théologie catholique.

[i]Proverbes 21, 24 :


On appelle moqueur l'arrogant hautain qui agit avec un orgueil démesuré

Psaume 1,1 :


Heureux l'homme qui ne se conduit pas d'après les conseils des méchants qui ne marche pas dans la voie des pécheurs et qui ne siège pas en compagnie des railleurs


[/i]
fleur d'islam a écrit:
Bonsoir ou Bonjour Papesse Jeanne  Wink

La Bible de Maredsous est une Bible jésuite, peut-être que tu ne travailles pas au compte du Vatican directement mais tu penches vers l'esprit missionnaire de ce groupe dont tu t'inspires.


La traduction de la Bible de Maredsous a été commencée par le moine bénédictin Georges Passelecq. Il a été déporté à Dachau en 1941. Après la guerre, il s'est attaché à préparer une traduction de la Bible dans une langue qui soit accessible au plus grand nombre. C'est un travail qui a pris presque 20 ans et s'est enrichi par la collaboration d'universitaires (université catholique de Louvain).

http://archives.lesoir.be/georges-passelecq-fut-grand-resistant-et-auteur-de-la-b_t-19990301-Z0GFJQ.html



fleur d'islam a écrit:
La Bible usuelle des catholiques c'est la Bible de Jérusalem.


Oui, nous avons la chance, grâce à Dieu d'avoir à notre disposition d'excellentes éditions de la Bible, établies par des grands érudits, fin connaisseur de la tradition catholique. La Bible de Jérusalem est la plus connue.

Vous avez également la Bible des Peuples, la Bible liturgique, la Bible de l'abbé Crampon, la Bible de l'abbé Fillion et la Bible de Maredsous.


fleur d'islam a écrit:
Non, vous ne savez pas grand chose sur lui.


Ah bon ? Ce qui ferait avancer le débat, chère fleur d'islam, ce serait que vous soyez en mesure de prouver ne serait-ce qu'une seule de vos affirmations, cela vous éviterait de vous ridiculiser en débitant des élucubrations (voir supra).


fleur d'islam a écrit:
Quelles Ecritures? Les lettres aux Corinthiens ne sont pas des Ecritures ?


Les Ecritures désignent les 73 livres de la Bible (Ancien Testament : 46 ; Nouveau Testament : 27), tous également inspirés par l'Esprit Saint (y compris les lettres aux Corinthiens de Saint Paul). Il y a de nombreuses prophéties dans l'Ancien Testament qui annoncent et décrivent la mort et la résurrection du Christ.


Que Dieu ait pitié de vous !

Catholique
Revenir en haut Aller en bas
Averroes
Magistrat Inter-religieux
Magistrat Inter-religieux
avatar

Religion : Musulman
Sexe : Masculin Messages : 1530

MessageSujet: Re: Mohamed (SAWS) EST-IL LE DERNIER DES PROPHETES    Dim 23 Avr - 11:37



Bonsoir à ceux qui cherchent la paix,

Catholique a écrit:
Bonjour fleur d'islam et Averroès,

Vos messages illustrent parfaitement ce que j'appellerai "l'esprit d'Agar et d'Ismaël", ce mélange de fanfaronnade et de moquerie de celui qui se croit plus malin et plus fort et qui se couvre en fait de ridicule: "métsahéq".


Qui est le plus ridicule, celui qui affirme que Dieu est un raciste et criminel ou celui qui invite à la prudence et au bon sens ?

"Ce que femme, veut, Dieu le veut !"

Mon c...oui, Sara projette de tuer deux innocents en plein désert et Dieu l’appuie dans son dessin !

Cela, ce n'est pas évidement l'esprit Agar et Ismael mais bien l'esprit charlie judéo-chrétien, c'est à dire cet esprit criminel et voleur par essence !

Jusqu'à maintenant je te ménage, chèvre biblique, par courtoisie, mais si tu commence à nous sauter par dessus nos têtes sans aucune pudeur, il y a toujours mon coup de pied que je réserve à ton c...papesse de mes deux !


Catholique a écrit:
Par vos réponses, vous ne faites que confirmer ce que ma Bible sait depuis 3800 ans : quand on n'a pas les qualités pour être prophète, on ne peut pas être prophète. Avec l'aide de Dieu, nous y reviendrons, en nous appuyant sur 2 géants de la théologie catholique.

Je sais parfaitement tes qualités bibliques pour être prophète : il faut que tu sois, pervers, spoliateur, conspirateur et assassin, c'est à dire avoir l'esprit charlie judéo-chrétien lui même pour être prophète biblique, et en effet, jamais Ismael ne peut-être prpohète dans ta bible selon vos critères ! Tiens voila un de tes prophètes bibliques qui respecte ces critères !

« Et David envoya s’informer sur cette femme. Et on [lui] dit : N’est-ce pas Bathsheba, la fille d’Eliam, la femme d’Uriah, le Hittite ? Et David envoya des messagers, et la prit ; et elle vint vers lui, et il coucha avec elle ; ... Et il écrivit dans la lettre, disant : Placez Uriah à l’avant au plus fort de la bataille, et retirez-vous d’auprès de lui, afin qu’il soit frappé et qu’il meure.» [La Bible, II Samuel 11:3-15]

pfffffffffffffffffffff!!!!!

Catholique a écrit:
Proverbes 21, 24 :

On appelle moqueur l'arrogant hautain qui agit avec un orgueil démesuré

Je suis d'accord avec ce proverbe ! Comme vous dites,il ne faut pas péter plus haut que vos c...quand on a une pareille bible !

Revenir en haut Aller en bas
http://causeries-islamo-chr.forumsmaroc.com
Catholique
Membre
avatar

Religion : Catholicisme
Sexe : Féminin Messages : 250

MessageSujet: Re: Mohamed (SAWS) EST-IL LE DERNIER DES PROPHETES    Dim 23 Avr - 12:37

Bonjour Averroès,

Averroès a écrit:
Je sais parfaitement tes qualités bibliques pour être prophète : il faut que tu sois, pervers, spoliateur, conspirateur et assassin, c'est à dire avoir l'esprit charlie judéo-chrétien lui même pour être prophète biblique, et en effet, jamais Ismael ne peut-être prpohète dans ta bible selon vos critères ! Tiens voila un de tes prophètes bibliques qui respecte ces critères !

« Et David envoya s’informer sur cette femme. Et on [lui] dit : N’est-ce pas Bathsheba, la fille d’Eliam, la femme d’Uriah, le Hittite ? Et David envoya des messagers, et la prit ; et elle vint vers lui, et il coucha avec elle ; ... Et il écrivit dans la lettre, disant : Placez Uriah à l’avant au plus fort de la bataille, et retirez-vous d’auprès de lui, afin qu’il soit frappé et qu’il meure.» [La Bible, II Samuel 11:3-15]

Tes propos contre les prophètes authentiques ne seront pas oubliés au jour de la rétribution.

Avec l'aide de Dieu, je reviendrai sur les critères de la prophétie authentique mais aussi sur l'histoire de la lignée messianique (le roi David).

Pour l'instant, au milieu de ta "métsaheq" attitude, je voudrais en finir avec l'esprit d'Agar et d'Ismaël et avec ce que nous enseigne leur histoire.

Averroès a écrit:
Mon c...oui, Sara projette de tuer deux innocents en plein désert et Dieu l’appuie dans son dessin !

Genèse 16, 6

Abram lui répondit: «Ton esclave est en ton pouvoir, fais-en ce que tu veux.» Alors Saraï la maltraita au point qu'elle dut s'enfuir.



L’esclave, c’est Agar. Abram ne considère visiblement pas Agar comme son épouse : il ne dit pas « mon épouse » mais « ton esclave » et pour un mari, la seule épouse dont il prend la défense, c’est Sara. On ne peut pas considérer l’union d’Abram et Agar sur le même plan que celle d’Abram et Saraï.

L’attitude d’Abram et Saraï peut choquer : laisser une femme enceinte et démunie dans le désert peut sembler une décision cruelle. Toutefois, elle est justifiée par l’attitude arrogante d’Agar et son manque de discernement. Saraï était non seulement l’épouse légitime d’Abram mais elle était également sa demi-sœur (Gn 20, 12) puisque née du même père, Térah et la stérilité de Saraï ne changeait rien à sa position auprès d’Abram.  A ce titre, elle était responsable de la conduite de la domesticité dont Agar faisait partie depuis que Pharaon l’avait donnée comme servante à Abram (Gn 12, 16).  Si les droits et responsabilités d’épouse de Saraï ne dépendaient pas de sa stérilité, la grossesse d’Agar ne changeait rien à la situation et ne donnait aucun droit à Agar ni sur son maître, ni sur ses biens et ne rabaissait Saraï en rien. En réclamant ce qui ne lui revenait pas, non seulement Agar a offensé sa maîtresse Saraï (donc aussi Abram), mais elle a aussi mis en péril l’équilibre de toute l’économie domestique. Elle a manqué de discernement quant à sa position exacte au sein du clan d’Abram. Son séjour au désert va lui permettre de mesure son erreur et la ramener à une compréhension exacte de son rôle.

De ce fait, on ne peut en aucun cas considérer qu’Ismaël avait les mêmes droits à l’héritage qu’Isaac : sa situation était tout à fait autre. Abram ne lui devait rien mais il aurait pu mériter, par un comportement approprié et à la hauteur de valeurs paternelles, une part d’héritage. Malheureusement, il a suivi l’orgueil et l’arrogance maternelles : son éviction était parfaitement justifiée.

Comme je l'ai dit précédemment, Agar et Ismaël sont des personnages mineurs de l'histoire sainte. Toutefois, j'ai trouvé 2 homélies très intéressantes les concernant : l'une de Saint Augustin (354-430) et Saint Jean Chrysostome (344-407).

Pour Saint Augustin, l'histoire d'Agar et Ismaël est l'image de l'hérésie.

« L'ancien Testament est spécialement pour les Juifs; car il leur promettait des biens charnels, incapables qu'ils étaient de recueillir les biens spirituels. C'était là un royaume tout terrestre, une vie terrestre et profondément abaissée, livrée à la puissance de l'ennemi. Ils n'espéraient du Seigneur rien que de terrestre, ils le servaient pour ce motif. Que l'on interroge les Chrétiens; n'en est-il pas, hélas! qui ressemblent à ces Juifs? Ils sont comme eux de l’Ancien Testament. Peu m'importe le nom;  c’est la vie que je considère.
De ce nombre sont aussi l'hérésie et le schisme. Agar s'enfuit devant Sara, Sara l'affligeait. Comment s'en étonner? Sara l'affligeait dans son corps. Si le parti de Donat a souffert aussi quelques ,afflictions, n'est-ce point Agar la servante d'Abraham qui est châtiée par sa maîtresse à cause de son orgueil ? Que cette Agar écoute la voix de l'ange : « Retourne vers ta maîtresse, lui dit-il. »
« Mais comme alors celui qui était né selon la chair persécutait celui qui l'était selon l’esprit, de même encore aujourd'hui. Or que dit l'Écriture? Chasse la servante et son fils; car le fils de la servante ne sera point héritier avec le fils de la femme libre. » Cherchons à comprendre cette persécution, là même où l'Écriture en parle.

Que dit donc la Genèse ? « Comme Ismaël jouait avec Isaac, Sara les vit. » Où est ici le persécuteur ? Où est le persécuté? Sara les voit jouer et elle dit : « Chasse la servante, et son fils. » Pourquoi les chasser? Parce qu'elle les voit jouer. Mais saint Paul appelle ce jeu une persécution. C'est qu'Ismaël se jouait d'Isaac; il l'attirait pour le tromper. Les jeux des enfants sont des simulacres d'affaires plus importantes; et quand le grand joue avec le petit, c'est pour le duper : il a en vue des desseins différents de ce qu'il fait paraître au petit, c'est-à-dire au faible avec lequel il joue. Ismaël était l’aîné et déjà affermi dans la malice : en jouant avec Isaac, il le trompait, il dupait ce petit comme on dupe au jeu. Sara s'aperçut que ce jeu était une persécution contre son fils, c'est pourquoi elle dit : « Chasse la servante et son fils; car le fils de la servante ne sera point héritier avec le fils de la femme libre.
"


Je vous laisse conclure par vous-même comment il faut considérer une religion ou un "prophète" qui se réclamerait d'Ismaël.

Pour Saint Jean Chrysostome, l'histoire d'Agar nous apprend l'étendue de la providence et de la miséricorde divine. Agar est une servante ingrate, orgueilleuse et arrogante. En dépit de ses défauts et de sa condition servile, Dieu va lui venir en aide et même bénir son fils. Agar et Ismaël nous apprennent que la grâce ne se mérite pas, elle se reçoit.

"5. (...) le patriarche (Abram) calma par sa douceur la colère de la maîtresse (Sara) et, en lui remettant sa servante, ramena la paix à la maison. Sara la maltraita et elle s'enfuit de devant elle. Quand la maîtresse eut, châtié son insolence, la servante s'enfuit. C'est l'habitude des domestiques : quand ils ne peuvent faire ce qu'ils veulent, quand on s'oppose à leurs prétentions, ils rompent leur chaîne et prennent la fuite. Du reste, observez que la protection du ciel s'étend sur la servante, par égard pour le juste. Comme elle portait la race du juste (Abram), elle fut honorée de l'apparition d'un ange. L'ange du Seigneur la trouva près d'une fontaine dans le désert, sur la route de Sur.

Voyez la bonté du Seigneur qui ne dédaigne personne, même l'esclave ou la servante, et les couvre de sa providence sans regarder à la différence des rangs, mais à la disposition de l'âme. Ici, du reste, ce n'est point pour le mérite de la servante que l'ange se présente, c'est par considération pour le juste. Car, comme je l'ai déjà dit, elle était digne d'être protégée, parce qu'elle avait été digne de porter la race du juste. Quand l'ange l'eut trouvée, il lui dit : Agar, servante de Sara, d'où viens-tu et où vas-tu? Voyez comme les paroles de l'ange lui rappellent sa condition. Pour la rendre attentive, il commence par prononcer son nom, et dit : Agar. En effet, nous avons coutume de prêter l'oreille à l'appel de notre nom. Ensuite il dit : servante de Sara, pour la faire souvenir de sa maîtresse et lui faire savoir que, bien qu'elle ait partagé la couche de son maître, elle a toujours Sara pour maîtresse. Voyez maintenant comment l'ange l'interroge pour la forcer à répondre. D'où es-tu venue, dit-il, dans ce désert et où vas-tu? L'ange apparaît dans ce désert afin qu'elle ne croie pas que celui qui l'interroge est un voyageur ordinaire c'était un désert, et personne que lui ne paraissait en ce lieu. Voilà donc pourquoi il se montra dans cette solitude, lui faisant comprendre ainsi que son interlocuteur n'était pas le premier venu, et il la questionna. Et elle dit : Je fuis ma maîtresse Sara. Vous voyez qu'elle avoue sa sujétion et qu'elle convient de tout. Celui qui m'interroge, pense-t-elle; n'est pas tan homme que je puisse tromper. Il m'a d'abord dit mon nom et celui de ma maîtresse; je dois donc lui répondre la vérité. Je fuis ma maîtresse Sara. Voyez comme elle parle de sa maîtresse sans colère. Elle ne dit point : elle m'a fait souffrir, elle m'a maltraitée, je ne puis supporter sa persécution et je me suis enfuie; elle ne dit rien d'amer et s'accuse elle-même comme fugitive : voyez quelle franchise ! Remarquez aussi ce que l'ange lui dit encore : L'ange du Seigneur lui dit : Retourne vers ta maîtresse et humilie-toi sous sa main. A ces paroles : Je fuis ma maîtresse, il répond : Retourne, et ne sois pas ingrate envers une maîtresse qui a tout fait pour toi. Ensuite, comme elle avait irrité sa maîtresse par son insolence et son orgueil, il dit: Humilie-toi sous sa main, sois-lui soumise, c'est ton avantage. Reconnais ta servitude, ne méconnais pas son autorité, n'aie pas de trop hautes pensées et ne t'estime pas plus que tu ne vaux. Humilie-toi sous sa main, obéis-lui toujours. Ainsi, les paroles de l'ange suffirent pour adoucir son âme, abaisser son orgueil, apaiser sa colère et calmer son esprit."


Je pousserai le raisonnement de Saint Jean Chrysostome un peu plus loin : le remède à l'orgueil et à l'arrogance, c'est l'Evangile ! Si Agar et Ismaël disparaissent de l'histoire sainte et de la prophétie après avoir quitté Abraham, ils reviennent comme ceux à qui l'Evangile est offert ! Et comme ils en ont besoin !

Actes 2, 1-11


Le jour de la Pentecôte étant arrivé, ils se trouvaient tous réunis. Soudain retentit du ciel un fracas semblable à celui d'une bourrasque de vent et ce bruit remplit toute la maison où ils étaient assis. Alors ils virent paraître comme des langues de feu qui, se partageant, vinrent se poser sur chacun d'eux. Ils furent tous remplis du Saint-Esprit, et se mirent à parler des langues étrangères selon que l'Esprit leur donnait de s'exprimer.
Or, en ce moment, séjournaient à Jérusalem des Juifs et des hommes pieux, originaires de toutes les nations qui sont sous le ciel. À ce bruit, ils accoururent en foule, tout interdits de ce que chacun entendait parler sa propre langue. Hors d'eux-mêmes, ils manifestaient leur stupéfaction: «Hé quoi! tous ces gens qui parlent, ne sont-ils pas Galiléens? Comment se fait-il alors que nous les entendions parler chacun notre langue maternelle? Parthes, Mèdes, Élamites, gens de Mésopotamie, de Judée, de Cappadoce, du Pont et d'Asie, de Phrygie et de Pamphylie, d'Égypte et des provinces de Libye voisine de Cyrène, pèlerins de Rome, Juifs ou prosélytes, Crétois et Arabes, nous les entendons proclamer dans nos langues les merveilles de Dieu!»


Deo gratias !

Catholique
Revenir en haut Aller en bas
Averroes
Magistrat Inter-religieux
Magistrat Inter-religieux
avatar

Religion : Musulman
Sexe : Masculin Messages : 1530

MessageSujet: Re: Mohamed (SAWS) EST-IL LE DERNIER DES PROPHETES    Dim 23 Avr - 17:09



Bonsoir à tous ceux qui aiment la paix;

Catholique a écrit:
Bonjour Averroès,

Maintenant, revenons sur les points que tu avances :

Genèse 21, 8-9 : pourquoi je dis que le rire d’Ismaël est méprisant et moqueur.

Le mot hébreu est « métsahéq » qui signifie « ridiculiser ». En grec, le mot « métsaheq » a été traduit par « paizonta » qui signifie : faire l’enfant, se jouer de, se moquer de. Enfin, en latin le mot employé est « ludentem » qui signifie « tourner en ridicule, se moquer de ».
Ce dont le texte parle n’est pas le jeu innocent d’un grand frère avec son petit frère, c’est une forme d’abus de pouvoir. Ismaël ridiculise son petit frère en se prévalant de sa primogéniture.

Ecoute Catholique, tout ce que tu dis est de la pure fabrication judéo-chrétienne, sorti  tout droit de vos esprits  étroit, voleur, resquilleur et raciste, dont l’objectif principal est de se jouer  de la raison des personnes lucides  et de justifier le grand vol et la grand arnaque  de « l’héritier unique » biblique !

Je te défie ainsi que tous les juifs et chrétiens de la terre de me prouver ce que tu m’affirme avec des versets bibliques ! Tout cela est de la pure falsification de votre part !

Tu peux toujours me citer des versets catholiques et je vais les jeter à la poubelles, pourquoi ? Parce qu’ils s’agit juste de versets trafiqués selon vos visions respectives ; juste dans ce cas bien précis et pour trancher entre nous deux, on va se référer à  la

TRADUCTION ŒCUMÉNIQUE DE LA BIBLE (2010)

9-Agar, l'Égyptienne, a donné un fils à Abraham. L'enfant est en train de s'amuser, et Sara le voit.
10-Elle dit à Abraham : « Chasse cette esclave et son fils. Le fils de cette esclave ne doit pas hériter avec mon fils Isaac. »

Source :http://lire.la-bible.net/lecture/genese/21/1

Où est votre « métsahéq », « métsahéq », « métsahéq » !, ici dans ce verset ?

Et ou est le petit frère qu’il tourne en ridicule dans ce verset ?

De la pure fabrication sortie tout droit de vos têtes malades !

Tu te souviens de mon explication de deux petits enfants qui jouent et une mère de l’un d’eux qui les observe, n’est ce pas de mon poste précédant ? Tu garderas la même scène en ne gardant que l’innocent petit enfant Ismaël, que Dieu le sauve de vos sales bouches calomnieuses !

A moins que cette bible n’est pas le produit de vos savants catholiques mais des musulmans ! Quand vos savant se sont réunis entre eux, ils se sont dit : écoutez, ce mensonge à durer plus de 4000 ans et plus personnes ne lit nos « forgeries », on peut rétablir un peu de vérité sans trop nous inquiéter !

Catholique a écrit:

Or, dans la Bible, le « droit d’aînesse » n’est pas tant un droit dont on se prévaut qu’un ensemble de devoirs et d’obligations en particulier religieuses auquel on se soumet.

Et qui a affirmé le contraire ? Personne à part toi peut-être !

Catholique a écrit:

L’aîné véritable n’est pas le premier-né mais celui qui est digne d’occuper cette fonction, par ses qualités personnelles ; c’est pourquoi Ismaël puis Esaü en ont été écartés : bien que tous deux premier-né, ils n’étaient pas à la hauteur de la tâche.

Faux, archi faux, on ne peut, juste pour te suivre dans ton raisonnement, mettre sur le même pied d’égalité une personne qui se désiste en vendant « droit d’aînesse » :

34-Lorsque Esaü entendit les paroles de son père, il poussa un grand cri, terriblement amer, et dit à son père : Moi aussi, bénis-moi, père !
35I-l répondit : Ton frère est venu par tromperie et il a pris ta bénédiction.
36Esaü dit : Est-ce parce qu'on l'a appelé du nom de Jacob qu'il m'a supplanté par deux fois ? Il avait déjà pris mon droit d'aînesse, et maintenant il a pris ma bénédiction ! I

Ps : Jacob le trompeur, l’autre qualité des tes prophètes biblique Catholique, tu te souviens de mes paroles n’est-ce pas, Catholique…Je ne mens ni ne calomnie jamais moi, je ne fais que lire  vos fausses Bibles…

Et une autre personne à qui on vole son « droit d’aînesse »

10-Elle dit à Abraham : « Chasse cette esclave et son fils. Le fils de cette esclave ne doit pas hériter avec mon fils Isaac. »

Ici il s’agit du vol pur et simple, toute autre explication n’est que tromperie !

Arrêtez vous ridiculisez, vous l’êtes déjà assez !

Catholique a écrit:

Ismaël, par son arrogance et son caractère emporté, s’est trompé sur la position réelle qu’il occupait dans la famille d’Abraham ;

Tout cela est de la pure fabrication de la divagation de vos esprits malades ! Je te l’ai déjà dit : montrez-moi ce que tu affirme ici si bêtement dans les versets bibliques !

Et puis dis-moi : tu parle de position à croire que la maison d’Abraham était la maison d’un duc de richelieu ! S’il y a quelqu’un qui a une vraie position à qui on doit égard et respect dans la maison d’Abraham c’est bien à la princesse Agard et au prince Ismael, TOUT DEUX PRINCESSE ET PRINCE DE SANG, on va commencer à jouer tout les deux !


Catholique a écrit:

A l’appui des droits à l’héritage d’Ismaël, tu cites Deutéronome 21 : c’est un anachronisme. La Torah dont le Deutéronome fait partie, a été donnée par Dieu à  Moïse plusieurs siècles après les évènements qui nous occupent : les règles de dévolution de l’héritage étaient différentes

Faux, archi faux, les règles de dévolution de l’héritage étaient le mêmes du temps d’Abraham qu’aux temps de Moïse ; d’abord sache qu’au temps d’Abraham il y avait le code Hammourabi en vigueur dans sa région :

§ 170
.
« Si une épouse a donné des enfants à un homme et si une esclave de cet homme lui a aussi donné des enfants, si, de son vivant, le père a dit aux enfants que l'esclave lui a donnés : “ vous êtes mes enfants ”, et les a comptés parmi les enfants de l'épouse, si ensuite le père meurt, les enfants de l'épouse et les enfants de l'esclave partageront à parts égales la fortune mobilière de la maison paternelle : les enfants qui sont les enfants de l'épouse choisiront dans le partage et prendront. »

Source : http://cref.u-bordeaux4.fr/doc/cahiers/Degos%201999.pdf

Abraham a-t-il dit ou pas à Ismaïel qu'il est son père?
Réponse: Il le lui avait dit même dans chair:

Gn 17:23-Alors Abraham prit son fils Ismaël, (...) et il circoncit la chair de (son) prépuce, ce jour même, comme Dieu le lui ordonné.

Et même, face à la terre, à DIEU LUI-MÊME :

Gen.17/18:Et Abraham dit à Dieu: Oh! Qu’Ismaël vive devant ta face!

Donc Ismaël a le droit au même héritage qu'Isac d’après le code d'Hammourabi avec  tout de même un petit avantage aux enfants de la première épouse ou de la maîtresse si tu veux, à savoir le droit de choisir les premier. Cela est la justice des humains Catholique, la justice de Dieu va-t-elle être moins juste que celle des humains ?

Sache tout de même Catholique, qu’ qu'Abraham suivait non pas la loi d'Hammourabi mais de Dieu :

Gn 18:18-alors qu'Abraham deviendra une nation grande et puissante et que par lui se béniront toutes les nations de la terre !
Gn 18:19-Car je l'ai distingué, pour qu'il prescrive à ses fils et à sa maison après lui de garder la voie de Yahvé en accomplissant la justice et le droit; de la sorte, Yahvé réalisera pour Abraham ce qu'il lui a promis.

****

Gn 26:4-Je rendrai ta postérité nombreuse comme les étoiles du ciel, je lui donnerai tous ces pays et par ta postérité se béniront toutes les nations de la terre,
Gn 26:5-en retour de l'obéissance d'Abraham, qui a gardé mes observances, mes commandements, mes règles et mes lois.

Où sont les règles, les commandements et les lois que Dieu à transmit à Abraham ? La bible n’en parle point du tout mais le Saint Coran nous en parle, ainsi Dieu nous  parle des « Feuillets d'Ibrahim »   : صحف ابراهيم , Suhufi Ibrahim.

On peut lire ceci, à la Sourate 53, versets 36-40 : « Ne lui a-t-on pas annoncé ce qu’il y avait dans les feuilles de Moïse et celles d’Abraham qui a tenu parfaitement [sa promesse de transmettre] qu’aucune [âme] ne portera le fardeau (le péché) d’autrui, et qu’en vérité, l’homme n’obtient que [le fruit] de ses efforts; et que son effort, en vérité, lui sera présenté (le jour du Jugement). »

Il est remarquable que Dieu nous parle à la fois des feuilles de Moïse et celles d’Abraham dans le Saint Coran…

Pour notre parle, nous soutiendrons que les feuilles Abraham furent mélangées avec celles de Moïse, ce qui fait que les règles de dévolution de l’héritage s’y trouvent pas , dans le cas contraire, il se peut que les lois de moïse ne font que répéter et rappeler des lois déjà existantes avant lui, nous prenons comme preuve la période charnière entre Abraham et Moïse à savoir la période de Jacob, son héritage à ses fils fut partagé selon les mêmes règles deutéronomiques :

Deutéronome 21
15 Si un homme, qui a deux femmes, aime l'une et n'aime pas l'autre, et s'il en a des fils dont le premier-né soit de la femme qu'il n'aime pas,
16 il ne pourra point, quand il partagera son bien entre ses fils, reconnaître comme premier-né le fils de celle qu'il aime, à la place du fils de celle qu'il n'aime pas, et qui est le premier-né.
17 Mais il reconnaîtra pour premier-né le fils de celle qu'il n'aime pas, et lui donnera sur son bien une portion double; car ce fils est les prémices de sa vigueur, le droit d'aînesse lui appartient


La loi céleste ne s’amoindrie point face à la loi humaine, elle l’a parfaire et lui ajoute un petit plus : C’est l’aîné qui va hériter le plus parce qu’on est dans les périodes de construction des nations, et les nations ont besoin d’un chef puissant à qui on ne contestera point la suprématie, sinon, ce serait l’anarchie !

[quote="Catholique"]
et Abraham avait le droit d’écarter l’un de ses fils de la transmission de son patrimoine (qu’Isaac sera seul à entretenir). /quote]

Faux, archi faux Catholique, D’abord Abraham n’a jamais eu l’Idée d’écarter Ismael comme nous le montre le verset suivant :

21:10 et elle dit à Abraham: Chasse cette servante et son fils, car le fils de cette servante n'héritera pas avec mon fils, avec Isaac.
21:11 Cette parole déplut fort aux yeux d'Abraham, à cause de son fils.

Je rappelle ceci parce que tu sous-entends sournoisement, je connais votre double discours chrétien, qu’il y avait unanimité sur le « vol de l’héritage d’Ismael », tu as tendence, pour dire toujours, à ne jamais qualifier les choses comme elles doivent être qualifié : racisme, crime, vol, meurtre !

Ici Abraham n’est pas d’accord à ce que Sara puisse spolier Ismael - il faut dire les choses comme tu les lises dans ta Bible Catholique, pourquoi es-tu si fourbe dans ta lecture de la Bible ?- et s’il écoute Dieu, celui-ci lui rappelle l’héritage qu’il lui réserve et qui est doublement bien plus grand que celui d’Isac :

21:13 Je ferai aussi une nation du fils de ta servante; car il est ta postérité.
*******
Gn 21:18-Debout ! soulève le petit et tiens-le ferme, car j'en ferai une grande nation.

A lier avec ceci :

Gn 17:20-En faveur d'Ismaël aussi, je t'ai entendu : je le bénis, je le rendrai fécond, je le ferai croître extrêmement, il engendrera douze princes et je ferai de lui une grande nation.

Autrement dit (Gn18 :19) va s’accomplir par la volonté de Dieu lui-même quand Abraham comme dans ce moment délicat est incapable de l’accomplir…

Gn 18:19-Car je l'ai distingué, pour qu'il prescrive à ses fils et à sa maison après lui de garder la voie de Yahvé en accomplissant la justice et le droit; de la sorte, Yahvé réalisera pour Abraham ce qu'il lui a promis.


Catholique a écrit:

Concernant la dévolution du nom d’Isaac avant la naissance et par révélation

Gn 17, 15- 19 :

Dieu dit à Abraham : « Tu n’appelleras plus ta femme, Saraï [ma princesse], mais SARA [princesse]. Je la bénirai et je te donnerai d’elle un fils. Je la bénirai, elle sera la mère de nations et des rois sortiront d’elle. » ------
Comme tu peux le lire toi-même, c’est bien Dieu qui nomme Isaac et Abraham, en serviteur fidèle et obéissant, donne à son fils, le nom que Dieu lui a choisi. L'alliance est avec Isaac et sa postérité.

Dieu confirme que c’est par le seul Isaac qu’il va accomplir sa promesse et façonner un peuple témoin à qui Il confiera sa parole, par les prophètes et la connaissance qu’Il va donner de Lui-même, c’est-à-dire la Révélation.


Faux, archi faux Catholique,

Apprête-toi à entrer dans le monde de l’analyse et de la synthèse ma chère !

D’abord rappelons la stature que Dieu donne à Abraham !

Gn 18:18-alors qu'Abraham deviendra une nation grande et puissante et que par lui se béniront toutes les nations de la terre !

Abraham devient tout simplement suzerain de la terre ! Tant que sa femme est Saraï, c’est-à-dire (ma princesse), alors elle est d'ipso facto, la suzerainne de toutes les nations de la terre ! Or, que fait Dieu Qu’il soit Glorifié ? Il change son nom de Saraï (ma princesse) en Sara (princesse), et puis qu’est-ce quIl promet de faire d’elle ?

17:16 Je la bénirai, et je te donnerai d'elle un fils; je la bénirai, et elle deviendra des nations; des rois de peuples sortiront d'elle.

Sara va être la princesse des nations et des rois qui vont descendre d’elle et uniquement eux et pas des goym !
Tu sais ce que cela veut dire ma chère ? Toi et tes juifs qui n’arrêtez pas de nous casser les oreilles, « Sara veut dire princesse ! » « Sara veut dire princesse ! »

Cela s’appelle une destitution en bonne et due forme !

Je passe au reste de tes versets :


Catholique a écrit:
Abraham tomba la face contre terre, il se prit à rire en disant : « Est-ce qu’un enfant peut naître à un homme de 100 ans ? Est-ce que Sara, qui a 90 ans, peut encore enfanter ? » Puis il dit à Dieu : « Puisse Ismaël vivre devant ta face ! » Mais Dieu répondit : « Non, c’est Sara, ta femme,  qui te donnera un fils, tu le nommeras Isaac. Je ferai alliance avec lui, alliance qui sera perpétuelle pour sa postérité après lui »


Ici, il y a une falsification flagrante ! Il n’existe point du tout de "non" dans la bible originelle et même dans vos bibles actuellement, tout cela est de la pure fabrication de votre part ; ainsi si je prends le verset suivant :

17:17 Abraham tomba sur sa face; il rit, et dit en son coeur: Naîtrait-il un fils à un homme de cent ans? et Sara, âgée de quatre-vingt-dix ans, enfanterait-elle?
17:18 Et Abraham dit à Dieu: Oh! qu'Ismaël vive devant ta face!
17:19 Dieu dit: Certainement Sara, ta femme, t'enfantera un fils; et tu l'appelleras du nom d'Isaac. J'établirai mon alliance avec lui comme une alliance perpétuelle pour sa postérité après lui.

Source : [url=: http://www.bible-en-ligne.net/bible,01O-17,genese.php]: http://www.bible-en-ligne.net/bible,01O-17,genese.php[/url]

Ou

17Alors Abraham se prosterna la face en terre, et sourit, disant en son cœur : Naîtrait-il un fils à un homme âgé de cent ans? et Sara âgée de quatre-vingt-dix ans aurait-elle un enfant? 18Et Abraham dit à Dieu : Je te prie, qu'Ismaël vive devant toi.19Et Dieu dit : Certainement Sara ta femme t'enfantera un fils, et tu appelleras son nom Isaac; et j'établirai mon alliance avec lui pour être une alliance perpétuelle pour sa postérité après lui.

Source :[url= http://saintebible.com/mar/genesis/17.htm] http://saintebible.com/mar/genesis/17.htm[/url]

Il n’existe point de ton « non », dans le verset Abraham rit en son fort intérieur et ne croit pas que Sara va pouvoir engendrer à son âge alors Dieu le détrompe avec l'emploi de "certainement", mais vos falsificateurs l’on transformé en négation du futur héritage d’Ismael ! Même une personne de faible instruction se rira de votre falsification ! Ces bibles que je te cite sont bien catholiques n’est-ce pas ?

Catholique a écrit:

Enfin, si Dieu bénit Ismaël à la demande d’Abraham, sa bénédiction est d’ordre purement temporel : Ismaël sera le père de nations prospères mais, contrairement à Isaac, il ne sera pas une source de bénédictions pour toutes les familles de la terre. La prophétie ne lui a donc pas été donnée.

Dieu bénit Ismael
Dieu bénit Isac

MAIS SEUL ABRAHAM EST LA SOURCE DE BENEDICT ION POUR TOUTES LES NATIONS DE LA TERRE, PAS ISAC OU ISMAEL !

Catholique a écrit:
Concernant l’Alliance :

Genèse 15, 9-21 :

«Prends une génisse de trois ans, une chèvre de trois ans, un bélier de trois ans, une tourterelle et un jeune pigeon.» Abram alla chercher tous ces animaux, il les partagea par le milieu et mit chaque moitié en face de l'autre; mais il ne coupa point les oiseaux. Les rapaces s'abattirent sur les cadavres, mais Abram les chassa.
Vers le coucher du soleil, une torpeur s'empara de lui et en même temps l'épouvante (une épaisse ténèbre) fondit sur lui. Le Seigneur lui dit: «Sache que tes descendants habiteront comme des étrangers dans un pays qui n'est pas le leur, qu'ils y seront asservis et opprimés durant 400 ans. Mais je jugerai aussi la nation à laquelle ils auront été asservis, et ils en sortiront alors, chargés de grandes richesses. Toi, tu iras en paix rejoindre tes pères, tu seras mis en terre au terme d'une heureuse vieillesse. C'est seulement à la quatrième génération que tes descendants reviendront ici, car l'iniquité des Amorrites n'est pas encore à son comble.»  Quand le soleil fut couché et que l'obscurité fut totale, voici qu'un brasier fumant et une torche enflammée passèrent entre les viandes partagées.
Ce jour-là, le Seigneur fit alliance avec Abram: «Je donne, dit-il, à tes descendants, ce pays, depuis le torrent d'Égypte jusqu'au grand Fleuve, l'Euphrate: le pays des Quénites, des Qénizites, des Cadmonéens, des Hittites, des Phérézéens, des Rephaïm, des Amorrites, des Cananéens, des Gergéséens et des Jébuséens.»

L’Alliance est conclue entre Dieu et Abram par le rite décrit en Gn 15, 9-21, dans lequel Dieu va également révéler à Abram le destin du peuple qui sortira de lui : le séjour de ses descendants en Egypte durant quatre cents ans, sa servitude et son retour à la quatrième génération, quand les Amorrhéens auront mis le comble à leurs iniquités.

Toute cette histoire dépend d’Isaac puisqu’elle concerne ses descendants directs et pas d'Ismaël.

Absolument, tu as parfaitement raison, mais elle ne concerne qu’une partie de la descendance d’Abram à savoir la descendance d’Isac :

21:11 Cette parole déplut fort aux yeux d'Abraham, à cause de son fils.
21:12 Mais Dieu dit à Abraham: Que cela ne déplaise pas à tes yeux, à cause de l'enfant et de ta servante. Accorde à Sara tout ce qu'elle te demandera; car c'est d'Isaac que sortira une postérité qui te sera propre.

21:13 Je ferai aussi une nation du fils de ta servante; car il est ta postérité.

Source:http://www.bible-en-ligne.net/bible,01O-21,genese.php

Ou

11Et cela déplut fort à Abraham, au sujet de son fils. 12Mais Dieu dit à Abraham : N'aie point de chagrin au sujet de l'enfant, ni de ta servante; dans toutes les choses que Sara te dira, acquiesce à sa parole; car en Isaac te sera appelée semence. 13Et toutefois je ferai aussi devenir le fils de la servante une nation, parce qu'il est ta semence.
Cette vision symbolique était le signe de l'alliance conclue entre Dieu et Abram, et la garantie extérieure de la donation de tout le pays de Canaan.

Source:http://saintebible.com/mar/genesis/21.htm

Le rite d’alliance que tu cite ici est propre à la semence Isaac, l’une des descendances d’Abraham, quant à la seconde descendance d’Abraham, c'est-à-dire la semence d’Ismaël, son rite d’alliance est ceci :

Gn 17:10-Et voici mon alliance qui sera observée entre moi et vous, c'est-à-dire ta DESCENDANCE APRÈS TOI : que tous vos mâles soient circoncis.
Gn 17:11-Vous ferez circoncire la chair de votre prépuce, et ce sera le signe de l'alliance entre moi et vous.***

Gn 17:25-et Ismaël, son fils, était âgé de treize ans lorsqu'on circoncit la chair de son prépuce.
Gn 17:26-Ce jour même furent circoncis Abraham et son fils Ismaël,

le rite d’alliance avec Ismaël se restreint en la circoncision avec bien sûr le respect de la voie de Yahvé et l’accomplissement de la justice et du droit qu’on ne trouve plus dans un livre bien spécifique à Abraham :

Gn 18:19-Car je l'ai distingué, pour qu'il prescrive à ses fils et à sa maison après lui de garder la voie de Yahvé en accomplissant la justice et le droit; de la sorte, Yahvé réalisera pour Abraham ce qu'il lui a promis.

Chaque descendance d’Abraham à son propre rite d’alliance !

Je passe à ton dernier commentaire :

Catholique a écrit:
C’est pourquoi dans la Bible, Dieu se présente souvent comme le « Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob » mais pas le Dieu d’Ismaël (bien qu’il fut le Seigneur d’Ismaël comme Il est le mien et le tien).

Ah bon ? Tu es si sûre que cela ?

Gn17.7 J'établirai mon alliance entre moi et toi, et tes descendants après toi, selon leurs générations: ce sera une alliance perpétuelle, en vertu de laquelle je serai ton Dieu et celui de ta postérité après toi.



Je commence à m’ennuyer.



Dernière édition par Averroes le Lun 24 Avr - 0:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://causeries-islamo-chr.forumsmaroc.com
Catholique
Membre
avatar

Religion : Catholicisme
Sexe : Féminin Messages : 250

MessageSujet: Re: Mohamed (SAWS) EST-IL LE DERNIER DES PROPHETES    Dim 23 Avr - 18:33

Bonsoir Averroès,

Je commence à répondre aux différentes parties de ton message. je commence par la question de "métsaheq".

Sur Genèse 16, 9-10 « métsaheq » :

Voici le texte en hébreu :

הַמִּצְרִית, אֲשֶׁר-יָלְדָה לְאַבְרָהָם—מְצַחֵק וַתֵּרֶא שָׂרָה אֶת-בֶּן-הָגָר

C’est là en gras et en couleur le mot « métsaheq »

Voici la traduction grecque :

ἰδοῦσα δὲ Σαρρα τὸν υἱὸν Αγαρ τῆς Αἰγυπτίας, ὃς ἐγένετο τῷ Αβρααμ, παίζοντα μετὰ Ισαακ τοῦ υἱοῦ αὐτῆς

Le mot « pai(d)zonta »signifie « se jouer de, se moquer de »

Ce mot ne désigne pas un jeu innocent : Ismaël (qui n’est pas un enfant, il a 15 ans) ne joue pas avec Isaac, il se joue d’Isaac. Jouer paisiblement et innocemment se dit « lessaheq ».

Je vous invite donc à relire dans mes posts précédents tout ce qui concerne la relation d’Ismaël avec son frère Isaac.

Sur le caractère emporté d’Ismaël : il est décrit par l’Ange du Seigneur lui-même en Genèse 16, 12 :

οὗτος ἔσται ἄγροικος ἄνθρωπος· αἱ χεῖρες αὐτοῦ ἐπὶ πάντας, καὶ αἱ χεῖρες πάντων ἐπ αὐτόν, καὶ κατὰ πρόσωπον πάντων τῶν ἀδελφῶν αὐτοῦ κατοικήσει.

« agroikos anthropos », voilà comment est traduite en grec, l’expression « pere adam » de l’hébreu. Cela se traduit littéralement « un homme sauvage, inculte et grossier ».

Les traductions en français atténuent la signification originale :

"Cet enfant sera un homme indomptable; sa main se lèvera contre tous, et la main de tous contre lui, et il dressera sa tente en face de tous ses frères.»

Bonne soirée, (je reviens demain)

Catholique
Revenir en haut Aller en bas
Averroes
Magistrat Inter-religieux
Magistrat Inter-religieux
avatar

Religion : Musulman
Sexe : Masculin Messages : 1530

MessageSujet: Re: Mohamed (SAWS) EST-IL LE DERNIER DES PROPHETES    Dim 23 Avr - 20:27



Bonsoir à ceux qui cherchent la paix,


Catholique a écrit:
Bonsoir Averroès,

Je commence à répondre aux différentes parties de ton message. je commence par la question de "métsaheq".

Sur Genèse 16, 9-10 « métsaheq » :

Voici le texte en hébreu :

הַמִּצְרִית, אֲשֶׁר-יָלְדָה לְאַבְרָהָם—מְצַחֵק וַתֵּרֶא שָׂרָה אֶת-בֶּן-הָגָר

C’est là en gras et en couleur le mot « métsaheq »

Voici la traduction grecque :

ἰδοῦσα δὲ Σαρρα τὸν υἱὸν Αγαρ τῆς Αἰγυπτίας, ὃς ἐγένετο τῷ Αβρααμ, παίζοντα μετὰ Ισαακ τοῦ υἱοῦ αὐτῆς

Le mot « pai(d)zonta »signifie « se jouer de, se moquer de »

Ce mot ne désigne pas un jeu innocent : Ismaël (qui n’est pas un enfant, il a 15 ans) ne joue pas avec Isaac, il se joue d’Isaac. Jouer paisiblement et innocemment se dit « lessaheq ».

Je vous invite donc à relire dans mes posts précédents tout ce qui concerne la relation d’Ismaël avec son frère Isaac.

Alors, tous les savants chrétiens qui maîtrisent toutes les langues de la bible y compris l'hébreux et  qui se sont mis d'accord sur la traduction suivante  dans la Traduction Œcuménique de la Bible (2010):

8L’enfant grandit et fut sevré. Abraham fit un grand festin le jour où Isaac fut sevré. 9Sara vit s’amuser le fils que Hagar l’Egyptienne avait donné à Abraham. 10Elle dit à ce dernier : « Chasse la servante et son fils, car le fils de cette servante ne doit pas hériter avec mon fils Isaac. »

Source:http://lire.la-bible.net/lecture/genese/21/1

Ne te conviennent pas, tu préfère prêter foi à l’interprétation des juifs et rien que les juifs, c'est cela ?

Tu as peu de foi en tes supers champion savants chrétiens ?

J'espère que tu maintiendra ta position !

Catholique a écrit:

Sur le caractère emporté d’Ismaël : il est décrit par l’Ange du Seigneur lui-même en Genèse 16, 12 :

οὗτος ἔσται ἄγροικος ἄνθρωπος· αἱ χεῖρες αὐτοῦ ἐπὶ πάντας, καὶ αἱ χεῖρες πάντων ἐπ αὐτόν, καὶ κατὰ πρόσωπον πάντων τῶν ἀδελφῶν αὐτοῦ κατοικήσει.

« agroikos anthropos », voilà comment est traduite en grec, l’expression « pere adam » de l’hébreu. Cela se traduit littéralement « un homme sauvage, inculte et grossier ».

Les traductions en français atténuent la signification originale :

"Cet enfant sera un homme indomptable; sa main se lèvera contre tous, et la main de tous contre lui, et il dressera sa tente en face de tous ses frères.»

Bonne soirée, (je reviens demain)

Catholique

Il est bizarre ton "dieu", tu ne ne trouve pas ?
Il fait de ton "pere Adam" un homme sauvage, et lui fais engendrer Douze princes !
Il fait de lui un inculte et le rend seigneur d'une grande nation
Il fait de lui un grossier  et le rend fécond !

Et cerise sur le gâteau, il le bénit !

Non! Ce n'est pas Dieu qui le rend ainsi, c'est Ismaël qui se fait tort à lui-même !

Alors ton "dieu" récompense le méchant...On peut comprendre votre préférence pour ce "dieu"...

Mais quel est le vrai sens de "pere Adam" ? écoutons encore une nouvelle fois tes rabbins préférés, Catholique !


Alors le vrai sens de "pere Adam" , d'après ton rabin veut dire "un combattant", "un guerrier"...Voila le vrai sens de ton "pere adam" Catholique...Et ce sens rejoins le sens du verset où Ismael devient un tireur à l'Arc !

Genèse chapitre 21-20 : Dieu fut avec l'enfant. Celui-ci grandit, habita dans le désert et devint tireur à l'arc

Dès le début, Dieu Qu'il soit Glorifié à prévu de le rendre un guerrier afin qu'il puisses se défendre et défendre son héritage, les gredins étaient, sont et seront toujours légion à venir le tuer ou le spolier comme on le voit même aujourd'hui !

Ah! tes gredins de Rabins ainsi que tes gredins de savants chrétiens falsifient depuis 2000 ans le vrai sens des versets concernant Ismaël, Catholique !

Dieu dans le saint coran nous a beaucoup divulguer des secrets sur la fraude continuelle des juifs comme ici dans ce verset :

46. Il en est parmi les Juifs qui détournent les mots de leur sens, (Sourate An-Nisa')

Si les juifs ont détourné le sens du mot "pere adam", qu'est-ce qu'ils les empêchent de détourner le sens de ton "métsaheq" ? Sinon, comment explique-tu que tes savants chrétiens ne les avaient pas suivi dans leur fraude ?

"pere Adam"! "pere Adam"!

Que Dieu nous sauve de l'esprit charlie judéo-chrétien !

Amine ya Rab!



Dernière édition par Averroes le Lun 24 Avr - 0:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://causeries-islamo-chr.forumsmaroc.com
fleurdislam
Membre
avatar

Religion : Islam
Sexe : Féminin Messages : 73

MessageSujet: Re: Mohamed (SAWS) EST-IL LE DERNIER DES PROPHETES    Dim 23 Avr - 22:41

@Catholique"

Citation :
Bonjour fleur d'islam et Averroès,

Vos messages illustrent parfaitement ce que j'appellerai "l'esprit d'Agar et d'Ismaël", ce mélange de fanfaronnade et de moquerie de celui qui se croit plus malin et plus fort et qui se couvre en fait de ridicule: "métsahéq". Par vos réponses, vous ne faites que confirmer ce que ma Bible sait depuis 3800 ans : quand on n'a pas les qualités pour être prophète
Loin de moi l'idée de me moquer de mon interlocuteur,ce n'est pas mon but.Nous n'avons pas les qualités pour être prophètes, peut-être que toi t'en a?

Tu t'es fait appeler Jeanne,et ce nom m'a rappeler la Papesse qui a usurpé le Trône Pontifical dans le passé,excuse-moi,je ne pensais pas que c'est ton vrai prénom,c'est un honneur pour toi de le porter,non ? C'est avec humour que je t'assimilais à elle.

Citation :
La traduction de la Bible de Maredsous a été commencée par le moine bénédictin Georges Passelecq. Il a été déporté à Dachau en 1941. Après la guerre, il s'est attaché à préparer une traduction de la Bible dans une langue qui soit accessible au plus grand nombre. C'est un travail qui a pris presque 20 ans et s'est enrichi par la collaboration d'universitaires (université catholique de Louvain).

http://archives.lesoir.be/georges-passelecq-fut-grand-resistant-et-auteur-de-la-b_t-19990301-Z0GFJQ.html
La Bible de Maredsous est la plus récente je crois,c'est une traduction jésuite,ce sont les jésuites qui ont initié le rapprochement judéo chrétien et le rapprochement entre toutes les sectes chrétiennes,ce sont les jésuites qui éditent et inventent de nouvelles Bibles dans un but à la fois oecuméniste,évangéliste et missionnaire. Les maîtres du Vatican sont les jésuites,le Pape François est lui-même jésuite,et tu as un désir ardent à devenir esclave du Vatican si tu le pouvais et devenir missionnaire et voyager dans le monde dans le but évangéliser les nations et precher ton racisme comme la mère Teresa.

Tu te sens bien dans ta croyance à tendance jésuite? Restes-y ! Le festival d'El Colacho approche, n'oubli pas d’emmener ton bébé pour que les hommes déguisés en diables lui sautent par dessus pour le laver de ses péchés.

A dios amigo !
Revenir en haut Aller en bas
Catholique
Membre
avatar

Religion : Catholicisme
Sexe : Féminin Messages : 250

MessageSujet: Re: Mohamed (SAWS) EST-IL LE DERNIER DES PROPHETES    Lun 24 Avr - 8:45

Averroès a écrit:
Bonjour Averroès,

Faux, archi faux, les règles de dévolution de l’héritage étaient le mêmes du temps d’Abraham qu’aux temps de Moïse ; d’abord sache qu’au temps d’Abraham il y avait le code Hammourabi en vigueur dans sa région :

§ 170
.
« Si une épouse a donné des enfants à un homme et si une esclave de cet homme lui a aussi donné des enfants, si, de son vivant, le père a dit aux enfants que l'esclave lui a donnés : “ vous êtes mes enfants ”, et les a comptés parmi les enfants de l'épouse, si ensuite le père meurt, les enfants de l'épouse et les enfants de l'esclave partageront à parts égales la fortune mobilière de la maison paternelle : les enfants qui sont les enfants de l'épouse choisiront dans le partage et prendront. »

Source : http://cref.u-bordeaux4.fr/doc/cahiers/Degos%201999.pdf

Abraham a-t-il dit ou pas à Ismaïel qu'il est son père?
Réponse: Il le lui avait dit même dans chair:

Gn 17:23-Alors Abraham prit son fils Ismaël, (...) et il circoncit la chair de (son) prépuce, ce jour même, comme Dieu le lui ordonné.

Et même, face à la terre, à DIEU LUI-MÊME :

Gen.17/18:Et Abraham dit à Dieu: Oh! Qu’Ismaël vive devant ta face!

Donc Ismaël a le droit au même héritage qu'Isac d’après le code d'Hammourabi avec  tout de même un petit avantage aux enfants de la première épouse ou de la maîtresse si tu veux, à savoir le droit de choisir les premier. Cela est la justice des humains Catholique, la justice de Dieu va-t-elle être moins juste que celle des humains ?

Sache tout de même Catholique, qu’ qu'Abraham suivait non pas la loi d'Hammourabi mais de Dieu :

Gn 18:18-alors qu'Abraham deviendra une nation grande et puissante et que par lui se béniront toutes les nations de la terre !
Gn 18:19-Car je l'ai distingué, pour qu'il prescrive à ses fils et à sa maison après lui de garder la voie de Yahvé en accomplissant la justice et le droit; de la sorte, Yahvé réalisera pour Abraham ce qu'il lui a promis.

Ici, tu dis une chose et son contraire mais ton raisonnement est intéressant.

En effet, il était possible à un homme de légitimer les enfants issus d'une union morganatique et de leur accorder une part d'héritage : c'est le code Hamourrabi que tu cites. Mais, et tu le dis également, Abraham, pour prendre ses décisions concernant son fils Ismaël ne s'est pas appuyé sur le droit patrimonial humain en vigueur en son temps mais sur la volonté de Dieu.

Abraham est un juste et un homme profondément bienveillant. Il aurait pu accorder à Ismaël des troupeaux et des serviteurs mais il fait beaucoup mieux que cela : il intercède auprès de Dieu en sa faveur et Ismaël va être béni par Dieu (c'est pourquoi je disais dans un précédent message qu'il ne faut pas médire d'Ismaël mais le voir tel qu'il est). Dieu va donc faire d'Ismaël un grand peuple, un peuple de princes, c'est-à-dire un peuple dont sortiront des royautés terrestres. C'est une bénédiction d'ordre matériel. Bien qu'il soit écarté de la prophétie et la lignée messianique, Ismaël n'est pas un paria, ni un bâtard, ni un maudit.

Concernant la circoncision, cela fait partie des mérites propres d'Ismaël de l'avoir accepté. Mais je te rappelle aussi qu'Abraham a circoncis tous les mâles de sa maison, comme Dieu le lui avait demandé : tous n'étaient pas ses fils, il y avait aussi ses serviteurs et cela n'a pas fait d'eux des héritiers légitimes d'Abraham. Il s'agit d'un acte de séparation, un signe pour se distinguer des païens alentours.

Genèse 17, 23 :

"Abraham prit alors Ismaël, son fils, ainsi que tous les hommes nés dans sa maison et tous ceux qu'il avait acquis à prix d'argent, tous les mâles qui se trouvaient chez lui et les circoncit le jour même, comme Dieu le lui avait ordonné."

Les serviteurs ont été circoncis avec les hommes de la famille proche

(à suivre)
Revenir en haut Aller en bas
Catholique
Membre
avatar

Religion : Catholicisme
Sexe : Féminin Messages : 250

MessageSujet: les feuilles d'Abraham et de Moïse   Lun 24 Avr - 9:02

(suite)

Averroès a écrit:
Il est remarquable que Dieu nous parle à la fois des feuilles de Moïse et celles d’Abraham dans le Saint Coran…
Ceci est une fable dont l'islam est rempli. Il n'y a pas de "feuilles de Moïse", il y a les 5 livres de la Loi écrits par Moïse sous l'inspiration de l'Esprit Saint. Abraham était un nomade, il n'a pas écrit une ligne. En revanche, il a creusé des puits et érigés des autels : c'est cela son véritable héritage.

(à suivre)


Dernière édition par Catholique le Lun 24 Avr - 9:03, édité 1 fois (Raison : citation)
Revenir en haut Aller en bas
Catholique
Membre
avatar

Religion : Catholicisme
Sexe : Féminin Messages : 250

MessageSujet: Re: Mohamed (SAWS) EST-IL LE DERNIER DES PROPHETES    Lun 24 Avr - 9:13

Averroès a écrit:
Absolument, tu as parfaitement raison, mais elle ne concerne qu’une partie de la descendance d’Abram à savoir la descendance d’Isac :

Le rite d’alliance que tu cite ici est propre à la semence Isaac, l’une des descendances d’Abraham, quant à la seconde descendance d’Abraham, c'est-à-dire la semence d’Ismaël, son rite d’alliance est ceci :



le rite d’alliance avec Ismaël se restreint en la circoncision avec bien sûr le respect de la voie de Yahvé et l’accomplissement de la justice et du droit qu’on ne trouve plus dans un livre bien spécifique à Abraham :


Chaque descendance d’Abraham à son propre rite d’alliance !

C'est exactement ce que j'essaie de te faire comprendre : chacun des 2 fils d'Abraham a reçu une bénédiction, chacun porte un signe du fait d'être "la race d'Abraham" mais chacun dans un ordre différent. Ismaël sera un grand peuple, possédant des biens, des royaumes et toutes choses matérielles. A Isaac et sa descendance, le Messie, la prophétie et la terre de Canaan.


(à suivre)
Revenir en haut Aller en bas
Catholique
Membre
avatar

Religion : Catholicisme
Sexe : Féminin Messages : 250

MessageSujet: Re: Mohamed (SAWS) EST-IL LE DERNIER DES PROPHETES    Lun 24 Avr - 9:28

Averroès a écrit:
Alors, tous les savants chrétiens qui maîtrisent toutes les langues de la bible y compris l'hébreux et  qui se sont mis d'accord sur la traduction suivante  dans la Traduction Œcuménique de la Bible (2010):

8L’enfant grandit et fut sevré. Abraham fit un grand festin le jour où Isaac fut sevré. 9Sara vit s’amuser le fils que Hagar l’Egyptienne avait donné à Abraham. 10Elle dit à ce dernier : « Chasse la servante et son fils, car le fils de cette servante ne doit pas hériter avec mon fils Isaac. »

Après la Bible Segond, la TOB est également une des traductions les moins fiables que je connaisse : il manque carrément une partie de la phrase, celle qui décrit le jeu malsain d'Ismaël. Reprenons le texte grec :

ἰδοῦσα δὲ Σαρρα τὸν υἱὸν Αγαρ τῆς Αἰγυπτίας, ὃς ἐγένετο τῷ Αβρααμ, παίζοντα μετὰ Ισαακ τοῦ υἱοῦ αὐτῆς

Mais Sara vit le fils qu'Agar l'Egyptienne avait engendré à Abraham, se jouer d' Isaac, son propre fils par derrière

Je te mets en couleur les mots correspondants en grec et en français.

J'aimerais attirer ton attention sur l'ordre et le choix des mots. Il n'y pas d'enfant dans cette histoire, il y a des fils. Celui de Sara, celui d'Agar. Tous deux également nés d'Abraham. Le texte prend le soin de décrire précisément qui est Ismaël, fils d'Agar, fils d'Abraham, avant de décrire ce qu'il fait : "meta" "par derrière" il cherche à démontrer sa supériorité sur Isaac en le ridiculisant.

Le texte est délicat vis-à-vis d'Ismaël, il veut exprimer que les intentions d'Ismaël n'étaient pas bonnes sans vouloir le condamner de façon trop directe ou trop péremptoire.

(à suivre)


Dernière édition par Catholique le Lun 24 Avr - 17:26, édité 2 fois (Raison : traduction)
Revenir en haut Aller en bas
Catholique
Membre
avatar

Religion : Catholicisme
Sexe : Féminin Messages : 250

MessageSujet: Re: Mohamed (SAWS) EST-IL LE DERNIER DES PROPHETES    Lun 24 Avr - 12:45

Averroès a écrit:
Et puis dis-moi : tu parle de position à croire que la maison d’Abraham était la maison d’un duc de richelieu ! S’il y a quelqu’un qui a une vraie position à qui on doit égard et respect dans la maison d’Abraham c’est bien à la princesse Agard et au prince Ismael, TOUT DEUX PRINCESSE ET PRINCE DE SANG, on va commencer à jouer tout les deux !

Il y a dans la Genèse un récit qui concerne Agar et un récit qui concerne Ismaël.

Pour Agar, il s'agit de Genèse 16, 1-16 et pour Ismaël, Genèse 21, 8-21.

Agar devenue enceinte du maître, a un comportement méprisant envers sa maîtresse : elle est arrogante, orgueilleuse et a une haute idée d'elle-même et de sa position dans la maison d'Abraham. Et elle se trompe. L'intervention de l'Ange la ramène à une plus juste appréciation de la situation : elle ne retourne chez Abraham qu'après avoir reconnu que Sara est bien sa maîtresse.

Ismaël agit de la même manière et pour les mêmes raisons que sa mère. Il se moque du petit Isaac comme Agar s'est moquée de Sara. Il est arrogant, orgueilleux, a une haute idée de lui-même et de sa position dans la maison d'Abraham. Il va être évincé, avec sa mère et prié de quitter la maison d'Abraham.

La tradition juive a essayé de comprendre l'origine d'un pareil orgueil en faisant d'Agar une princesse égyptienne. Habituée aux honneurs de la maison royale, elle supporte mal sa servitude et voit dans sa grossesse, une occasion de retrouver un peu de son rang princier.

La tradition chrétienne ne suit pas la tradition juive sur ce point (voir les sermons de Saint Augustin et de Saint Jean Chrysostome) mais cela n'a pas grande importance. En tout état de cause, ni Agar ni Ismaël ne sont les ancêtres ni les annonciateurs du Christ.

La haute naissance n'est pas un critère auquel Dieu accorde de l'importance, c'est même plutôt assez mal vu car cela ne peut qu'encourager l'orgueil.

(suite)
Revenir en haut Aller en bas
Catholique
Membre
avatar

Religion : Catholicisme
Sexe : Féminin Messages : 250

MessageSujet: les videos du rabbin et "pere adam"   Lun 24 Avr - 13:20

Je viens de regarder les 2 videos du rabbin.

Dans la 1ère, le fait de qualifier Ismaël de prince égyptien, signifie :

- qu'il est païen
- qu'il a vocation à être l'oppresseur du peuple d'Israël.

Ce n'est pas franchement un compliment, surtout quand le rabbin souligne "tout ce que l'Egypte représente pour nous (les juifs)". Oui, l'Egypte, c'est le paganisme et l'oppression.

Dans la seconde video, ce n'est pas plus avantageux pour Ismaël : il souligne qu'Ismaël n'accepte rien si ce n'est ce qu'il aura lui-même acquis par le combat.

Je remets le passage correspondant en grec ancien :

οὗτος ἔσται ἄγροικος ἄνθρωπος "agroikos anthropos"

ἄγροικος (agroikos) veut dire sauvage, inculte, grossier et ἄνθρωπος (anthropos), homme ; d'où "homme sauvage, inculte, grossier".

"pere (פֶּרֶא) adam" veut dire "onagre humain". L'onagre est un âne sauvage. Le mot onagre vient d'ailleurs du grec ancien et signifie littéralement "âne sauvage" (onos agrios comme dans le verset en grec "agroikos anthropos"). C'est un animal qui vit dans le désert et qui n'a jamais été domestiqué par l'homme. A proprement parler, c'est un animal indomptable ; d'où la traduction de la Bible de Maredsous qui retient la principale qualité de cet animal pour l'appliquer à Ismaël :

Genèse 16, 12


"Cet enfant sera un homme indomptable"


Cela signifie qu'Ismaël a un tempérament plus instinctif que rationnel, plus porté à l'action qu'à la raison. Il ne supporte aucune autre autorité que la sienne et il prendra de force ce qu'on ne voudra pas lui donner de bon gré. C'est un combattant parce que c'est un homme violent.

Comment pourrait-il supporter la douceur de l'action du Saint-Esprit dans un esprit bien disposé ?

Ismaël n'a pas les qualités d'Isaac qui est l'homme de l'intériorité contemplative ni de Jacob qui est l'homme de l'étude, pour être prophète.

En fin de compte, le regard le plus juste sur Ismaël, c'est celui de la tradition chrétienne : sans dissimuler les défauts rédhibitoires de son caractère qui lui ont objectivement porté préjudice, Ismaël est en attente de son Sauveur, Jésus-Christ (Actes 2, 11).

(fin)

Catholique
Revenir en haut Aller en bas
Hibat Allah
Membre Ώ
Membre Ώ
avatar

Religion : ISLAM
Sexe : Féminin Messages : 922

MessageSujet: Re: Mohamed (SAWS) EST-IL LE DERNIER DES PROPHETES    Lun 24 Avr - 16:54

Hibat Allah a écrit:
Catholique a écrit:
Ismaël n'est ni un ancêtre ni une figure du Christ. Cela ne signifie pas qu'il faille mépriser Ismaël. il faut juste considérer ce personnage à sa juste valeur, lui reconnaître les mérites qui sont les siens mais tenir ferme sur certaines affirmations très claires : pas de prophète dans la descendance d'Ismaël.

pas de prophète dans la descendance d'Ismaël.

Pourquoi ?
Catholique a écrit:
1/ Parce que Dieu a accordé à Ismaël, sur l'intercession d'Abraham, une bénédiction temporelle :

Genèse 17, 21 :

Quant à Ismaël, je t'exaucerai aussi, je le bénirai, je le rendrai fécond et je multiplierai sa descendance à l'extrême: il sera le père de douze princes, et je ferai sortir de lui une grande nation.

Ismaël sera le père d'un peuple fécond et prospère.

Une grande nation est déjà sortie de la postérité d'Ismael  SAL , cette nation continue de grandir et Dieu continue de la Bénir et une nation bénie a obligatoirement reçu un prophète envoyé de la part de Dieu, à méditer.

Catholique a écrit:
Genèse 16, 6

Abram lui répondit: «Ton esclave est en ton pouvoir, fais-en ce que tu veux.» Alors Saraï la maltraita au point qu'elle dut s'enfuir.

Sans commentaires
Shocked

Averroes a écrit:
Je commence à m’ennuyer.

En Algérie nous avons différents types de galettes, mais la touche kabyle est encore meilleure à l'échelle internationale rirerouge , miam miam, la galette kabyle est très appréciée chez les arabes de chez nous, "safraoui" et "stitten" peuvent le confirmer Very Happy



Les étapes de préparation sont résumées en 4 minutes dans la vidéo, c'est exactement la recette de grand mère originale mais, c'est sûr que vous ne la réussirez pas du premier coup, si vous la préparez très souvent vous découvrirez tous les secrets de cette galette magique et vous pouvez même apporterez vos propres astuces Exclamation

En suivant exactement les étapes comme elles sont décrites, vous aurez une galette un peu dure (c'est pour ça d'ailleurs qu'on l'appelle galette dure en kabyle), mais si vous voulez avoir une galette croustillante et tendre à la fois (pour ceux qui n'ont pas de dents rirerouge ), optez pour l'huile d'olive mais attention, l'huile d'olive rend la pâte trop sablée et sera difficile à tourner sur le tajine ! vous pouvez faire un mélange : moitié huile végétale et moitié huile d'olive.

Sinon vous ajoutez une demi cuillerée de levure chimique (la levure de boulanger donne carrément un autre type de galette appelée galette à base de levure très tendre).

Une autre astuce, ne mélangez pas l'huile avec l'eau, commencez d'abord par bien sabler la semoule avec l'huile, ensuite dissoudre le sel dans de l'eau que vous mélangerez à la pâte.

Pour ne pas risquer de briser la pâte, à l'aide d'un couteau partagez la galette en quatre parties, ça va être facile à cuire en morceau.

Bonne appétit Exclamation  soyons différents


Dernière édition par Hibat Allah le Lun 24 Avr - 22:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Catholique
Membre
avatar

Religion : Catholicisme
Sexe : Féminin Messages : 250

MessageSujet: Bon appétit !   Lun 24 Avr - 17:21

Bonjour Hibat Allah

Hibat Allah a écrit:
Une grande nation est déjà sortie de la postérité d'Ismael SAL , cette nation continue de grandir et Dieu continue de la Bénir

Oui, ce qui prouve que la Bible dit vraie et que la révélation qu'elle contient est authentique et intacte.


Hibat Allah a écrit:

et une nation bénie a obligatoirement reçu un prophète envoyé de la part de Dieu, à méditer.

Non, il n'y a qu'un seul peuple qui a reçu la prophétie :


Il a révélé sa parole à Jacob
Ses lois et ses décrets à Israël
Il n’a fait ainsi pour aucun autre peuple
Et ne leur a pas manifesté ses commandements


Psaume 147, 8-9

La galette a l'air bien bonne, bon appétit !

Catholique
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mohamed (SAWS) EST-IL LE DERNIER DES PROPHETES    

Revenir en haut Aller en bas
 
Mohamed (SAWS) EST-IL LE DERNIER DES PROPHETES
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Chrétienté-
Sauter vers: