EST UN FORUM DE DIALOGUE ISLAMO-CHRETIEN POUR LA FRATERNITE ET LA PAIX ENTRE LES DEUX COMMUNAUTES DE FOI SANS CONCESSIONS DOCTRINALES. (Lire Déclaration du Fondateur impérativement)
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion    
Soyez les bienvenues dans notre Forum














Partagez | 
 

 La crucifixion de Jésus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stitten32
Membre


Religion : Islam
Sexe : Masculin Messages : 18

MessageSujet: La crucifixion de Jésus    Mer 13 Juil - 21:07

La crucifixion était à la fois une torture et une humiliation, et, en règle générale, les crucifiés étaient dépouillés de tous leurs vêtements. Ainsi, à moins d’une concession aux coutumes juives de l’époque (mais celle-ci n’est pas connue), on peut dire a priori que Jésus fut crucifié nu. A priori, car aucune source ne permet d’avoir un avis positif sur la question.

Comme avec la flagellation, pour crucifier des victimes nues était une forme ritualisée de fonction d'humiliation sexuelle. Les Évangiles indiquent que Jésus a été enlevé, flagellé, insulté et crucifié ensuite et il n'y a aucune bonne raison de croire que Jésus aurait été une exception à la règle que les victimes ont été crucifiées NUES"

La Réforme va d’ailleurs critiquer l’abus des images, l’idolâtrie et les représentations trop profanes. Aussi, en 1563, le concile de Trente demande que les œuvres soient décentes et ne soient pas ornées d’une beauté trop provocante. La “décence” ne concerne d’ailleurs pas uniquement le nu.

Si Jésus est représenté avec un drap par les peintres, c’est pour des raisons évidentes de décence et par pudeur ?
Possible, quoique les œuvres des antiquités grecques et romaines aient amplement prouvé que les artistes savaient mettre ce sentiment de côté.

Il est à croire que la raison est tout autre : si on avait représenté Jésus nu, et seuls les artistes chrétiens l’ont fait, cela aurait conduit à montrer qu’il était circoncis, puisque juif, comme dirait quelqu’un qui justement, est un peu allergique aux Juifs les chrétiens préfèrent oublier ce détail !
A la cruauté propre du supplice de la crucifixion, supplice de la mort lente correspondait à son caractère infamant scandaleux et même "obscène".
Le crucifié était normalement privé de sépulture et abandonné aux bêtes sauvages ou aux oiseaux de proie.

La croix était un "signe de honte", un "infâme poteau", "un bois criminel disait Sénèque),
Pour Cicéron c’est "le supplice le plus cruel et le plus repoussant".
"La mort en croix, suprême infamie", dit Origène.

On lui attribuait de ce fait un grand pouvoir de dissuasion. Elle avait pour but de déshumaniser au maximum la mort et d'enlever au supplicié toute dignité dans sa manière de mourir. Il se débattait généralement dans des cris atroces.

Conclusion, le Dieu des Chrétiens était spectateur du supplice de son Fils.


Revenir en haut Aller en bas
http://dialogue-religion.forumalgerie.net
Catholique
Membre
avatar

Religion : Catholicisme
Sexe : Féminin Messages : 187

MessageSujet: Quelques précisions utiles   Sam 25 Mar - 16:47

Bonjour Stitten 32,

Reprenons votre message qui affirme de choses assez variées.

Dans l'empire romain, la crucifixion était le mode d'exécution normal des condamnés à mort qui n'étaient pas citoyens romains (l'écrasante majorité de la population). Condamné par un magistrat romain sur le fondement d'une loi romaine, Jésus a donc été crucifié ainsi que vous le décrivez et oui, il a été crucifié nu :

"Quand les soldats eurent crucifié Jésus, ils prirent ses vêtements et en firent quatre part, une pour chacun d'eux. Quant à la tunique, elle était sans couture, tout entière d'un seul tissu de haut en bas. Ils se disent donc entre eux : "Au lieu de la déchirer, tirons au sort à qui l'aura".

Jean 19, 23-24

Mais ce dépouillement infligé à Jésus-Christ est l'accomplissement d'une prophétie contenue dans Psaume 21, 19

"Ils partagent mes vêtements, ils tirent au sort ma tunique"

Prophétie que l'apôtre Jean rappelle :

"Ainsi s'accomplissait l'Ecriture : "ils se sont partagés mes vêtements et ils ont tiré ma robe au sort."

Jean 19, 24

De ce point de vue, c'est bien la pudeur qui fait toujours représenter le Christ crucifié avec un linge blanc autour des reins et certainement pas pour dissimuler que Jésus était juif et circoncis. Comment cela serait-il possible quand l'Ecriture nous dit :

"Quand, après 8 jours, il fallut circoncire l'enfant, on lui donna le nom de Jésus qu'avait indiqué l'ange, avant sa conception" Luc 1, 21

Dans l'Eglise catholique comme chez les orthodoxes, le 1er janvier n'est pas le jour de l'an mais la fête de la circoncision du Christ (le 8ème jour après Noël) ! Comment pourrait-on dissimuler une chose pareille ?!

Il est également vrai que la règle était de priver les crucifiés d'une sépulture. Toutefois, en 1968, la dépouille d'un homme crucifié, Yohanan Ben Hagalgol a été retrouvée dans une sépulture familiale. Crucifié vers l'âge de 25 ans, il reposait à côté de son fils mort en bas âge. Il était donc possible qu'un supplicié soit enterré dans un tombeau privé.

Enfin, Dieu n'est pas spectateur de la crucifixion : Il en est l'"acteur principal" si vous me permettez cette comparaison cinématographique.

La crucifixion est une théophanie : une manifestation du Dieu Trinitaire. Le Fils, Jésus-Christ offre librement Sa vie dans une obéissance et une fidélité absolue à Son Père par l'Esprit Saint. le Père nous offre la vie de Son Fils par laquelle nous obtenons la rédemption complète de nos péchés.

Que Dieu nous fasse miséricorde !

Catholique

PS : les citations bibliques sont tirées de la Bible de Maredsous dite Bible pastorale
Revenir en haut Aller en bas
safraoui
Tribunus Inter-religieux
Tribunus Inter-religieux
avatar

Religion : Islam
Sexe : Masculin Messages : 621

MessageSujet: Re: La crucifixion de Jésus    Sam 25 Mar - 18:17

Catholique  a écrit :

Citation :
La crucifixion est une théophanie : une manifestation du Dieu Trinitaire. Le Fils, Jésus-Christ offre librement Sa vie dans une obéissance et une fidélité absolue à Son Père par l'Esprit Saint. le Père nous offre la vie de Son Fils par laquelle nous obtenons la rédemption complète de nos péchés.

Que Dieu nous fasse miséricorde !

Selon Deutéronome (21:22-23) ; seule les faux prophètes  et les maudits   meurent sur la croix ; comment explique - tu ce paradoxe ???
Revenir en haut Aller en bas
Catholique
Membre
avatar

Religion : Catholicisme
Sexe : Féminin Messages : 187

MessageSujet: Re: La crucifixion de Jésus    Dim 26 Mar - 7:55

safraoui a écrit:
Catholique  a écrit :

Citation :
La crucifixion est une théophanie : une manifestation du Dieu Trinitaire. Le Fils, Jésus-Christ offre librement Sa vie dans une obéissance et une fidélité absolue à Son Père par l'Esprit Saint. le Père nous offre la vie de Son Fils par laquelle nous obtenons la rédemption complète de nos péchés.

Que Dieu nous fasse miséricorde !

Selon Deutéronome (21:22-23) ; seule les faux prophètes  et les maudits   meurent sur la croix ; comment explique - tu ce paradoxe ???

Bonjour Safraoui,

Voici le texte :

"Si le corps d'un homme exécuté pour une faute capitale est pendu à un arbre, tu n'y laisseras pas son corps pendu pendant la nuit, mais tu l'enseveliras le jour même car le pendu est un objet de malédiction divine".

On peut avoir deux approches pour lier ce texte précis à la crucifixion de Jésus-Christ : une lecture juridique et une lecture prophétique.

1/ Lecture juridique

La Torah (Genèse, Exode, Lévitique, Nombres et Deutéronome) est l'ensemble des lois civiles d'Israël. Elle contient des dispositions qui concernent le droit pénal, le droit familial, l'économie etc...La peine capitale qui sanctionne les crimes les plus graves est la lapidation. La crucifixion est inconnue du droit d'Israël. On trouve en Josué 10, 26-27, une application de cette loi dans un contexte juridique conforme au droit d'Israël.

Jésus-Christ n'a pas été jugé selon la Torah, il a été condamné en vertu d'une loi romaine (Lex Julia majestatis) pour sédition ("Roi des Juifs"). Il n'a donc pas été condamné pour "fausse prophétie" et sa crucifixion n'est donc par l'application de Deut. 21, 22-23. Toutefois, en Jean 19,31, on voit que les corps des suppliciés sont détachés avant le coucher du soleil et l'entrée dans le sabbat pour respecter les usages juifs.

La lecture juridique n'est pas tout à fait satisfaisante car elle confronte 2 ordres juridiques différents.

2/ Lecture prophétique

Le chapitre 53 du saint prophète Isaïe (8ème siècle avant notre ère) décrit précisément la passion de Jésus-Christ :

"Or ce sont nos maladies qu'il a prises sur lui, c'est de nos souffrances qu'il s'est chargé et nous nous imaginions qu'il était puni, frappé par Dieu et humilié. Mais comme c'était pour nos forfaits qu'il était frappé et pour nos iniquités qu'il était écrasé, le châtiment qui nous a sauvé a pesé sur lui et c'est grâce à ses meurtrissures que nous avons la guérison."

Jésus-Christ, le seul véritablement Saint et Juste a assumé notre humanité déchue par le péché et la malédiction qui en découlait et il a accompli l'expiation définitive. C'est par Lui et son sang versé que nous sommes sauvés (1 Pierre 1, 18-19 et Romains 5).

De sorte que le texte du Deutéronome ne reste pas cantonné dans sa nature juridique, il devient texte prophétique, une prophétie accomplie par Jésus-Christ :

"C'est le Christ qui nous a rachetés de la malédiction de la Loi en devenant pour nous malédiction selon le texte : Maudit soit quiconque est pendu au gibet" Galates 3, 13

Deo gratias !

Catholique
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La crucifixion de Jésus    

Revenir en haut Aller en bas
 
La crucifixion de Jésus
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Ancien et Nouveau Testament-
Sauter vers: