EST UN FORUM DE DIALOGUE ISLAMO-CHRETIEN POUR LA FRATERNITE ET LA PAIX ENTRE LES DEUX COMMUNAUTES DE FOI SANS CONCESSIONS DOCTRINALES. (Lire Déclaration du Fondateur impérativement)
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion    
Soyez les bienvenues dans notre Forum














Partagez | 
 

 Salafisme et soufisme, l’éternel malentendu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Paix soit sur vous
Membre Ώ
Membre Ώ


Religion : Islam
Sexe : Masculin Messages : 102

MessageSujet: Re: Salafisme et soufisme, l’éternel malentendu   Mer 23 Mai - 15:33

suite

Les deux hommes se mirent à rire de ces boutades, ajoutent les historiens, ce qui montre la grande tolérance et l’esprit d’ouverture qui caractérisaient ces grands savants. Parmi les discussions aimables entre les savants, citons celle qui eut lieu entre Ibn Arabî le grand soufi et Fakhr Eddine Al-Razî le célèbre théologien acharite et exégète du Coran et qu’Ibn Arabî rapporte dans ses Rasâïl. L’imam Taqî Eddine As-Subkî, le grand cadi de l’école chaféîte en Egypte, l’auteur des Tabaqât Achâfiiyya, qui était lui-même un soufi de la voie chadilite, eut aussi de nombreuses polémiques avec Ibn Taymiyya sur des questions de jurisprudence, notamment celle du soufisme. Plus près de nous, le cheikh Ahmed Al-Alawi de la tariqa alawiyya-darqawiyya a publié un livre au titre éloquent, Lettre ouverte à celui qui critique le soufisme(2), dans lequel il répond aux griefs que les adversaires du soufisme lui reprochent. Il y a lieu de signaler qu’avant l’apparition du wahhabisme en tant que doctrine prônant le retour aux sources de l’Islam des pieux anciens (salaf), le salafisme était incarné par les partisans de l’école hanbalite qui se revendiquaient de la ligne de conduite de l’imam Ahmed et des pieux anciens en s’en faisant les chantres. Au demeurant, le mouvement de Mohammed Ibn Abd Al-Wahhâb se revendiquait du hanbalisme qu’il voulait restaurer dans sa version réformiste, telle que menée par Ibn Taymiyya et ses disciples.

Force est de reconnaître que ces controverses et ces discussions qui opposaient les soufis aux salafites se déroulaient dans un climat de sérénité et de respect mutuel, chacun apportant des arguments pour défendre ses thèses, tout en restant dans le cadre de la discussion intellectuelle, sans verser dans l’anathème et l’excommunication. D’ailleurs, de nombreux savants hanbalites — et non des moindres — vouaient un grand respect à certains soufis réputés pour leur piété et leurs grandes vertus spirituelles.Le chef de l’école hanbalite lui-même, l’imam Ahmed Ibn Hanbal, avait un immense respect pour l’illustre Bichr Ibn Al-Hârith surnommé Bichr Al-Hâfi, l’ascète de Baghdad. Les historiens rapportent qu’à ses disciples qui lui disaient pourquoi, lui le jurisconsulte et célèbre traditionniste, il cherchait la compagnie d’un demi-fou en délire comme Bichr Al-Hâfi, l’imam Ahmed leur répondait : « Sans doute, je suis supérieur à lui dans le domaine de la science, mais dans la connaissance du Seigneur le Très Haut, il me dépasse de beaucoup. » Et il ne cessait d’aller rendre visite à l’illustre soufi en lui disant : « Parle-moi de la connaissance de Dieu ! »(3) Selon Ibn Al-Joûzî, l’imam Ahmed disait aussi à l’adresse de Bichr Al-Hâfi : « Je n’ai jamais vu d’homme meilleur que Bichr Ibn Al Hârith. »(4) L’émerveillement d’Ibn Hanbal pour la piété et le scrupule des trois sœurs de Bichr Al-Hâfi, qui étaient réputées également pour leur sainteté, est souligné aussi par tous les historiens.
Revenir en haut Aller en bas
Paix soit sur vous
Membre Ώ
Membre Ώ


Religion : Islam
Sexe : Masculin Messages : 102

MessageSujet: Re: Salafisme et soufisme, l’éternel malentendu   Mer 23 Mai - 15:34

suite

(5) Le grand savant hanbalite, Abou Al-Faradj Ibn Al-Joûzî, a consacré de son côté un volumineux ouvrage aux personnages illustres de l’Islam(6) dans lequel il parle avec ferveur et respect de nombreux maîtres soufis des premiers temps, comme Sarî Saqtî, Al-Junayd, Abû Sa’id Al Kharrâz, Bichr Al Hâfi, Al-Hârith Al-Muhâsibi, Ibrahim Ibn Al-Adham, Al-Foudhayl Ibn Ayyâdh, Ma’roûf Al Karkhî, Sufiâne Al-Thawrî, Aboû Bakr Chiblî, Dâoud Al-Tâï, Rabî’a Al-Adawiyya... De son côté, Ibn Taymiyya vouait un grand respect au cheikh Abdalqâder Djilâni, lui-même savant hanbalite émérite et considéré comme pôle (qutb) par les soufis. Dans nombre de ses livres, il ne tarit pas d’éloges sur lui et sur ses nombreuses vertus(7). Une autre autorité de l’école hanbalite, Abû El Wafâ Ibn Aqîl, juriste émérite et chef de file de cette école en son temps, défendait le soufisme et allait, nous dit Ibn Al-Joûzî, jusqu’à défendre Al Hallâj qu’il reconnaissait comme un saint. Parmi les illustres savants de l’Islam qui ont reussi à concilier le soufisme avec le salafisme ou le hanbalisme, nous avons le cheikh Al-Islâm Abdullah Al-Haraoui Al-Ansâri, lui-même jurisconsulte hanbalite et néanmoins grand maître soufi dont la sainteté est attestée par tous ses contemporains.

D’ailleurs, un des livres de ce grand maître, Madâridj Al-Sâlikine Ilâ Hadhrat Rabbi Al-Alamîne (Les étapes des itinérants vers Dieu) a été commenté de fort belle manière par Ibn Al-Qayyim Al-Djawziyya, le disciple d’Ibn Taymiyya et un des chefs de file de l’école hanbalite à son époque. Il en est ainsi de nombreux autres savants reconnus comme des autorités dans les sciences de la Chari’a et qui admettent la véracité de la voie soufie. Nous avons à titre d’exemples le cheikh Mulla Alî Al-Qâri, auteur d’un commentaire de l’Ihyâ d’Al-Ghazâli, Ibn Abidîne, le célèbre jurisconsulte hanéfite qui a émis une fetwa sur la légitimité de la voie soufie, Ibn Hadjar Al Haythamî, l’éminent traditionniste et jurisconsulte, auteur d’une même fetwa, l’imam Al-Châtibî, l’auteur des Muwafaqât et du livre Al-I’tisâm dans lequel il fait l’éloge des soufis… De ce qui précède, il convient de dire qu’il n’y avait aucune antinomie à se revendiquer du hanbalisme ou de toute autre école de pensée de l’Islam et du soufisme.(8) Pour ces savants, le soufisme était l’approfondissement de l’Islam, l’introspection de la foi, l’expression du degré de l’ihsân où le croyant adore Dieu comme s’il Le voyait, comme le rapporte le Prophète (qsssl) dans le célèbre hadith sur les trois degrés de l’Islam, de la foi et de l’ihsân(9). Les premiers grands savants de l’Islam ne voyaient aucune incompatibilité entre l’étude et la connaissance des sciences de la Chari’a et l’approfondissement de cette connaissance ainsi que sa concrétisation par les actes et le comportement en purifiant l’âme de toutes les passions et de tous les penchants qui la dévient du chemin de Dieu et de Sa quête perpétuelle.
Revenir en haut Aller en bas
Paix soit sur vous
Membre Ώ
Membre Ώ


Religion : Islam
Sexe : Masculin Messages : 102

MessageSujet: Re: Salafisme et soufisme, l’éternel malentendu   Mer 23 Mai - 15:34


Suite

Telle était la conception du salafisme parmi les pieux anciens (salaf) comme Al-Hasan Al-Basrî, Abdullah Ibn Al-Mubârak, et leurs disciples que les historiens considèrent comme les précurseurs du soufisme. On attribue d’ailleurs cette belle parole à l’imam Mâlik : « Celui qui devient soufi sans apprendre la jurisprudence (fiqh) est un hérétique (zindiq), et celui qui devient jurisconsulte sans être soufi est un pervers (fasiq). » Ce n’est que plus tard que le salafisme fut perverti et devint un moyen et un prétexte de rejeter l’autre et de l’empêcher d’avoir une opinion différente, alors que la pensée islamique est si riche et si diversifiée. Les hanbalites, qui revendiquèrent plus tard le salafisme, dévièrent de la ligne de conduite du chef de leur école, l’imam Ahmed Ibn Hanbal qui, comme nous l’avons vu plus haut, éprouvait un grand respect pour les soufis, notamment ceux de Baghdad, comme Bichr El Hâfi, Al-Muhâsibi, Ma’roûf Al-Karkhî… Ces partisans de l’école hanbalite firent montre, tout au long de l’histoire de l’Islam, d’une grande intolérance doctrinale à l’égard de tous ceux qui ne partageaient pas leurs opinions, comme l’ont rapporté les historiens de l’Islam. Ni les soufis, ni les acharites, ni les partisans des autres écoles n’échappèrent à leur vindicte.

Ils persécutèrent les partisans du chaféisme, du hanéfisme et du malékisme, de même qu’ils persécutèrent les partisans de l’école de pensée acharite fondée par le grand théologien du Kalam Aboû Al-Hasan Al-Ach’arî. Cette persécution est soulignée dans le livre écrit par le grand soufi et savant acharite Abû Al-Qâsim Al-Quchayrî, l’auteur de la fameuse Risâla sur le soufisme, et qu’il remit au premier ministre de l’Etat saldjukide, Nidhâm Al Mulk, lors de sa venue à Baghdad. Ce livre, intitulé La Chikâya (la plainte), relate tous les griefs que les adversaires des hanbalites leur reprochaient. Même l’illustre historien et exégète Ibn Djarîr At tabarî ne fut pas à l’abri des persécutions de ces zélotes salafites, puisqu’il fut empêché de sortir de chez lui pendant des mois et, à sa mort, il fut enterré de nuit. Son seul tort est d’avoir soutenu que l’imam Ibn Hanbal n’était pas un jurisconsulte (faqîh), mais un traditionniste (muhaddith).

Cette opinion, qui est celle d’un savant à l’adresse d’un autre savant, lui valut des persécutions, malgré son statut d’exégète et de savant encyclopédiste, reconnu par tous les musulmans. Pourtant, Ahmed Ibn Hanbal dont se réclament les salafites-hanbalites, qui avait subi les persécutions de certains partisans du mutazilisme pour avoir refusé d’admettre leur thèse sur la création du Coran, n’a jamais recouru à l’excommunication de ses adversaires, se contentant de subir avec courage son épreuve (mihna). En effet, son élève et compagnon, Hanbal Ibn Ishâq, rapporte qu’il l’a entendu dire : « J’ai pardonné à Abû Ishâq Al Mu’tasim (un des califes mutazilites responsables de son épreuve), car Dieu nous dit : ‘‘Qu’ils pardonnent et qu’ils fassent grâce ! Ne voulez-vous pas que Dieu vous pardonne ?’’ » S24. V22.


Dernière édition par Paix soit sur vous le Mer 23 Mai - 15:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Paix soit sur vous
Membre Ώ
Membre Ώ


Religion : Islam
Sexe : Masculin Messages : 102

MessageSujet: Re: Salafisme et soufisme, l’éternel malentendu   Mer 23 Mai - 15:35

suite

Le même Ahmed Ibn Hanbal, dont l’école juridique fut la dernière à apparaître du point de vue chronologique, n’a jamais remis en cause les autres écoles dont il respectait les imams et fondateurs. Ce n’était pas le cas, malheureusement, pour certains de ses partisans qui ont persécuté les disciples des autres écoles sunnites qui n’étaient pas d’accord avec eux. Il est vrai que cette intolérance n’était pas l’apanage des seuls hanbalites, mais également de certains zélotes des autres écoles juridiques. Ce sont, en effet, des juristes malékites d’Andalousie qui ont demandé à ce que l’Ihyâ d’Al-Ghazâli soit brûlé. Les historiens et chroniqueurs musulmans nous rapportent de nombreux exemples de cette intolérance. Un des exemples les plus éloquents de cet acharnement contre ceux qui pensent autrement nous est donné par le procès intenté par certains hanbalites au grand soufi Abû Yazîd Al-Bistamî, accusé d’hérésie et dénoncé au calife abbasideAl-Mutawakkil.

Mais après l’avoir entendu, le calife le renvoya avec beaucoup d’égards et d’excuses, ayant compris qu’il ne s’agit que d’une cabale montée par des gens jaloux du prestige du saint. Il reste qu’en dépit de toutes ces vicissitudes, les relations entre soufis et salafites n’étaient pas aussi inconciliables et leurs différends n’étaient pas si insurmontables qu’ils paressaient ; ces relations connaissaient des hauts et des bas et dépendaient, le plus souvent, de la tendance des pouvoirs en place qui, pour des raisons de politique intérieure, favorisaient les uns ou les autres au gré des intérêts et des enjeux du moment. Mais après l’avènement de la doctrine wahhabite néo-hanbalite qui fut imposée par la force au détriment de toutes les autres écoles juridiques dans la presqu’île arabique, le malentendu qui existait entre le salafisme et le soufisme se transforma en antagonisme voire en conflit ouvert. Toutes les voies soufies — et elles étaient nombreuses —, qui étaient présentes depuis des siècles à La Mecque, à Médine et dans toute la région du Hidjâz, furent déclarées hérétiques et interdites.

Les ouvrages sur le soufisme furent frappés de suspicion avant d’être interdits carrément. Abû Hâmed Al-Ghazâli, Abdelqâder Djilâni, Abû Al-Qâsim Al-Quchayrî, Djalâl Eddine Rûmi, Farîd Eddine Al-Attâr n’eurent plus droit de cité dans les librairies et les universités islamiques où la doctrine wahhabite faisait autorité. Quant à certains grands soufis, comme Ibn Arabî, Abdelkrim Al-Djîli, Ibn Al-Fâridh, Abd Al-Wahhâb Al-Cha’râni, ils sont taxés ni plus ni moins de mécréants ! Des poètes soufis aussi prestigieux que l’imam Al-Busayrî, l’auteur de la célèbre Al-Burda ; l’imam Al-Djazoûli, l’auteur des Dalâïl Al-Khayrât et l’imam Abdessalâm Ibn Machîche, dont les poèmes sont récités dans toutes les séances de dhikr sont stigmatisés par certains auteurs wahhabites et traités d’innovateurs « Ashâb Al-Bida’ » et de polythéistes (mouchrikîne).(10) Pourtant, les soufis et les défenseurs de la voie soufie n’ont jamais été absents dans les lieux saints de l’Islam, à La Mecque et Médine.

Un des grands savants de La Mecque, l’exégète Mohammed Alî As-Saboûni, l’auteur d’un exégèse concis du Coran très appréciée dans le monde musulman, a fait l’objet, il y a quelques années, d’une grande campagne de critiques de la part des plus hautes autorités wahhabites de La Mecque et de Médine pour son exégèse considérée comme inspirée de la pensée acharite et faisant l’apologie du soufisme.(11) De leur côté, les partisans du soufisme publièrent beaucoup de livres pour défendre leurs thèses et démentir celles de leurs adversaires. L’auteur d’une épître anti-wahhabite(12) a recensé ainsi plus de cent-dix livres qui ont été écrits par des savants des différentes écoles de l’Islam pour réfuter les thèses du wahhabisme, quelques années seulement après la mort de son fondateur. Les polémiques et les controverses entre les deux parties n’ont jamais cessé depuis ce jour et ce, jusqu’à aujourd’hui.
Revenir en haut Aller en bas
Paix soit sur vous
Membre Ώ
Membre Ώ


Religion : Islam
Sexe : Masculin Messages : 102

MessageSujet: Re: Salafisme et soufisme, l’éternel malentendu   Mer 23 Mai - 15:37

SUITE

Le malentendu semble avoir de beaux jours devant lui. Il en sera ainsi tant qu’on refusera d’admettre que l’Islam est très riche et très diversifié dans sa pensée. Il peut accepter toutes les tendances et toutes les écoles de pensée, qu’elles soient basées sur la raison, comme celle des mutazilites sur la conciliation entre la raison et le texte ; celle des acharites sur la conformité aux textes apparents du Coran et du hadith, comme c’est le cas pour les salafites ou sur la connaissance de Dieu à travers la maîtrise des passions de l’âme et sa purification comme l’enseignent les soufis.Il est vrai que toutes ces tendances ont leur fondement et leurs références dans le Coran et la Sunna prophétique. L’essentiel est de ne pas dévier des principes fondamentaux de l’Islam et de ses dogmes immuables. Pour le reste, il s’agit de vocation et d’effort d’interprétation (idjtihâd).

Source : http://islampaixamour.bloguez.com/islampaixamour/797889/Salafisme-et-soufisme-l-ternel-malentendu
Revenir en haut Aller en bas
Averroes
Magistrat Inter-religieux
Magistrat Inter-religieux


Religion : Musulman
Sexe : Masculin Messages : 1460

MessageSujet: Re: Salafisme et soufisme, l’éternel malentendu   Mer 23 Mai - 17:51


Paix soit sur vous a écrit:
SUITE

Le malentendu semble avoir de beaux jours devant lui. Il en sera ainsi tant qu’on refusera d’admettre que l’Islam est très riche et très diversifié dans sa pensée. Il peut accepter toutes les tendances et toutes les écoles de pensée, qu’elles soient basées sur la raison, comme celle des mutazilites sur la conciliation entre la raison et le texte ; celle des acharites sur la conformité aux textes apparents du Coran et du hadith, comme c’est le cas pour les salafites ou sur la connaissance de Dieu à travers la maîtrise des passions de l’âme et sa purification comme l’enseignent les soufis.Il est vrai que toutes ces tendances ont leur fondement et leurs références dans le Coran et la Sunna prophétique. L’essentiel est de ne pas dévier des principes fondamentaux de l’Islam et de ses dogmes immuables. Pour le reste, il s’agit de vocation et d’effort d’interprétation (idjtihâd).

Source : http://islampaixamour.bloguez.com/islampaixamour/797889/Salafisme-et-soufisme-l-ternel-malentendu

salm

Bonsoir mon cher "Paix soit sur vous"!
J'ai lu avec grand intérêt ta causeries,je te remercie pour ce long travail de petite mise au point historique qui n'est pas ;il faut le dire à l'avantage des "salafiste"!Je ne te cache pas que si j'étais toi,j'aurai procéder d'une autre manière comme nous le faisant moi et nari:avancer les belles thèses du soufisme et leurs anti-thèse,les discuter et les analyser une par une ; et comme cela on gardera les point-forts du soufisme et on comprendra où bloque"la pensée salafiste"!Si c'est logique,on améliora,si c'est illogique,on écartera l'illogique, et à l'unanimité!!
De cette façon,personne n'aura rien à dire, et tout le reste est une liberté de foi,liberté que j'ai promis de garentir à chacun dans ce forum!!

mer et pee





Revenir en haut Aller en bas
http://causeries-islamo-chr.forumsmaroc.com
Paix soit sur vous
Membre Ώ
Membre Ώ


Religion : Islam
Sexe : Masculin Messages : 102

MessageSujet: Re: Salafisme et soufisme, l’éternel malentendu   Mer 23 Mai - 18:23

Averroes a écrit:


Paix soit sur vous a écrit:
SUITE

Le malentendu semble avoir de beaux jours devant lui. Il en sera ainsi tant qu’on refusera d’admettre que l’Islam est très riche et très diversifié dans sa pensée. Il peut accepter toutes les tendances et toutes les écoles de pensée, qu’elles soient basées sur la raison, comme celle des mutazilites sur la conciliation entre la raison et le texte ; celle des acharites sur la conformité aux textes apparents du Coran et du hadith, comme c’est le cas pour les salafites ou sur la connaissance de Dieu à travers la maîtrise des passions de l’âme et sa purification comme l’enseignent les soufis.Il est vrai que toutes ces tendances ont leur fondement et leurs références dans le Coran et la Sunna prophétique. L’essentiel est de ne pas dévier des principes fondamentaux de l’Islam et de ses dogmes immuables. Pour le reste, il s’agit de vocation et d’effort d’interprétation (idjtihâd).

Source : http://islampaixamour.bloguez.com/islampaixamour/797889/Salafisme-et-soufisme-l-ternel-malentendu

salm

Bonsoir mon cher "Paix soit sur vous"!
J'ai lu avec grand intérêt ta causeries,je te remercie pour ce long travail de petite mise au point historique qui n'est pas ;il faut le dire à l'avantage des "salafiste"!Je ne te cache pas que si j'étais toi,j'aurai procéder d'une autre manière comme nous le faisant moi et nari:avancer les belles thèses du soufisme et leurs anti-thèse,les discuter et les analyser une par une ; et comme cela on gardera les point-forts du soufisme et on comprendra où bloque"la pensée salafiste"!Si c'est logique,on améliora,si c'est illogique,on écartera l'illogique, et à l'unanimité!!
De cette façon,personne n'aura rien à dire, et tout le reste est une liberté de foi,liberté que j'ai promis de argentière à chacun dans ce forum!!

mer et pee







salam
Cher Averroes, d'accord dans l'avenir je procéderai comme tu le dis, comme ça le débat sera plus équitable et plus intéressant, bonne idée mer
Pour moi le Soufisme à des arguments très Solides dans le Coran et la Sunna, malgré le faite que je n’adhère pas à cette voie , en tous les cas je vais voir la question.
Salam
Revenir en haut Aller en bas
Averroes
Magistrat Inter-religieux
Magistrat Inter-religieux


Religion : Musulman
Sexe : Masculin Messages : 1460

MessageSujet: Re: Salafisme et soufisme, l’éternel malentendu   Mer 23 Mai - 18:50



Paix soit sur vous a écrit:


salm

Bonsoir mon cher "Paix soit sur vous"!
J'ai lu avec grand intérêt ta causeries,je te remercie pour ce long travail de petite mise au point historique qui n'est pas ;il faut le dire à l'avantage des "salafiste"!Je ne te cache pas que si j'étais toi,j'aurai procéder d'une autre manière comme nous le faisant moi et nari:avancer les belles thèses du soufisme et leurs anti-thèse,les discuter et les analyser une par une ; et comme cela on gardera les point-forts du soufisme et on comprendra où bloque"la pensée salafiste"!Si c'est logique,on améliora,si c'est illogique,on écartera l'illogique, et à l'unanimité!!
De cette façon,personne n'aura rien à dire, et tout le reste est une liberté de foi,liberté que j'ai promis de argentière à chacun dans ce forum!!

mer et pee







salam
Cher Averroes, d'accord dans l'avenir je procéderai comme tu le dis, comme ça le débat sera plus équitable et plus intéressant, bonne idée mer
Pour moi le Soufisme à des arguments très Solides dans le Coran et la Sunna, malgré le faite que je n’adhère pas à cette voie , en tous les cas je vais voir la question.
Salam[/quote]

C'est la décision la plus sage mon cher Paix soit sur vous,je suis sunnite et je considère que le soufisme est une partie intégrale du sunnisme très respectable,partant de ce principe ,j'ai créé un espace propre à lui en spécifiant avec le parti pris de ne point tolère aucune critique gratuite contre lui,ce n'est pas pour rien que sa catégorie est une "causerie limité" c'est-à-dire réservée aux amoureux du soufisme ainsi qu'aux musulmans désireux d'approfondir leur connaissances ainsi que de poser des questions ou formuler des réserves sur certaines de ces pratiques et cela dans le plus stricte respect!
Autre mesure que je vais prendre dans le futur également,aucun modérateur n'aura droit de modérer cette catégorie" sauf si ce modérateur a des "tendances soufistes" et que je vais le désigner spécifiquement pour cette rubrique;non;le "règne de l'intimidation" est fini.
Mais si on poste des sujets comme le vôtre mon cher "Paix soit sur vous" et que cela attire un "salafiste"',je ne peux que lui donner le "droit de réponse" est c'est la ligne de conduite de notre forum!

:http://www.rai

Revenir en haut Aller en bas
http://causeries-islamo-chr.forumsmaroc.com
Paix soit sur vous
Membre Ώ
Membre Ώ


Religion : Islam
Sexe : Masculin Messages : 102

MessageSujet: Re: Salafisme et soufisme, l’éternel malentendu   Mer 23 Mai - 21:11



Averroes a écrit:


Paix soit sur vous a écrit:


salm

Bonsoir mon cher "Paix soit sur vous"!
J'ai lu avec grand intérêt ta causeries,je te remercie pour ce long travail de petite mise au point historique qui n'est pas ;il faut le dire à l'avantage des "salafiste"!Je ne te cache pas que si j'étais toi,j'aurai procéder d'une autre manière comme nous le faisant moi et nari:avancer les belles thèses du soufisme et leurs anti-thèse,les discuter et les analyser une par une ; et comme cela on gardera les point-forts du soufisme et on comprendra où bloque"la pensée salafiste"!Si c'est logique,on améliora,si c'est illogique,on écartera l'illogique, et à l'unanimité!!
De cette façon,personne n'aura rien à dire, et tout le reste est une liberté de foi,liberté que j'ai promis de garentir à chacun dans ce forum!!

mer et pee







salam
Cher Averroes, d'accord dans l'avenir je procéderai comme tu le dis, comme ça le débat sera plus équitable et plus intéressant, bonne idée mer
Pour moi le Soufisme à des arguments très Solides dans le Coran et la Sunna, malgré le faite que je n’adhère pas à cette voie , en tous les cas je vais voir la question.
Salam

C'est la décision la plus sage mon cher Paix soit sur vous,je suis sunnite et je considère que le soufisme est une partie intégrale du sunnisme très respectable,partant de ce principe ,j'ai créé un espace propre à lui en spécifiant avec le parti pris de ne point tolère aucune critique gratuite contre lui,ce n'est pas pour rien que sa catégorie est une "causerie limité" c'est-à-dire réservée aux amoureux du soufisme ainsi qu'aux musulmans désireux d'approfondir leur connaissances ainsi que de poser des questions ou formuler des réserves sur certaines de ces pratiques et cela dans le plus stricte respect!
Autre mesure que je vais prendre dans le futur également,aucun modérateur n'aura droit de modérer cette catégorie" sauf si ce modérateur a des "tendances soufistes" et que je vais le désigner spécifiquement pour cette rubrique;non;le "règne de l'intimidation" est fini.
Mais si on poste des sujets comme le vôtre mon cher "Paix soit sur vous" et que cela attire un "salafiste"',je ne peux que lui donner le "droit de réponse" est c'est la ligne de conduite de notre forum!

:http://www.rai

[/quote]

salam
Cher Averroes,
Je te comprend et j’agrée ta vision des choses, pour te dire la vérité mon problème n'est pas contre le SOUFISME à proprement, mais contre quelques pratiques qui dérivent du chemin au nom de celui-ci.
Je cite ce que l’Imâm Mâlik Ibn Anas (95-179 H.) a dit : "Celui qui étudie la jurisprudence (tafaqaha) et n'étudie pas le soufisme (tasawwuf) est un pervers (fâsiq); et celui qui étudie le soufisme et n'étudie pas la jurisprudence est un hérétique (zindîq); celui qui allie les deux, atteint la vérité ou est le parfait réalisé (tahaqqaqa)."
paix et bénédiction

Revenir en haut Aller en bas
Samia_Marie
Membre


Religion : Ex-athée convertie à l'Islam
Sexe : Féminin Messages : 23

MessageSujet: Re: Salafisme et soufisme, l’éternel malentendu   Sam 26 Mai - 21:43

Je trouve ça vraiment dommage qu'il y ai des divergences assez grandes au point de diviser les musulmans !

C'est pour ça que selon moi, il ne faut pas se dire appartenir à tel ou tel groupe, mais seulement se dire "musulman" soumis à Dieu l'Unique, et faire ce que Dieu veut du mieux que l'on peut et avec notre coeur et la foi.

Revenir en haut Aller en bas
Paix soit sur vous
Membre Ώ
Membre Ώ


Religion : Islam
Sexe : Masculin Messages : 102

MessageSujet: Re: Salafisme et soufisme, l’éternel malentendu   Sam 26 Mai - 23:01

Samia_Marie a écrit:
Je trouve ça vraiment dommage qu'il y ai des divergences assez grandes au point de diviser les musulmans !

C'est pour ça que selon moi, il ne faut pas se dire appartenir à tel ou tel groupe, mais seulement se dire "musulman" soumis à Dieu l'Unique, et faire ce que Dieu veut du mieux que l'on peut et avec notre coeur et la foi.

salam Chère Samia-Marie,
Les différences entre musulmans Sont plus d'ordre politico-ethniques que religieuses, la majorité des musulmans sont presque tous unanimes sur les bases fondamentaux de la croyance, restes les divergences jurisprudentielles qui font la richesse de l’Islam, d'autre part il y a le refus des divergences des opinons chez certains, cela permit à des gens de chassés dans les eaux troubles et de créer la division entre les musulmans.

Un autre point aussi essentiel ma chère Sœur, l'Islam se diffère de christianisme sur le point que les chrétiens ont tendance de parler que sur la foi et l'amour de Dieu sans suivre les commandements, pire encore dés fois ils fond le contraire de ce que la bible elle même dit, et ça s'appelle de l'hypocrisie pure et dur, l'Islam c'est la foi et la pratique, car la pratique est le miroir de la Foi.
la définition de la foi en Islam est : " ce que le Cœur atteste et que l'acte approuve " car celui qui aime Dieu doit suivre ses commandements.

Enfin, merci beaucoup pour toi qu'Allah te bénisse, je vois que tu t’inquiètes beaucoup sur le sort des musulmans, ça c'est une preuve de foi. Il faut que les musulmans soient frères et sœurs comme le dit Le Messager d’Allah PDLS : « Le musulman est le frère du musulman ; il ne doit pas le tromper ni le trahir. Tout ce qui appartient au musulman est sacré pour le musulman : son honneur, ses biens et son sang. La crainte d’Allah se trouve ici (il dit ceci en indiquant son cœur). Le seul fait de mépriser son frère musulman suffit pour que la personne sombre dans le mal. »
(Rapporté par Mouslim.)

Le Messager d’Allah PDLS a dit aussi : « Prenez garde aux suspicions non fondées, car ce sont les paroles qui induisent le plus en erreur. Ne vous espionnez pas, ne vous épiez pas, ne vous enviez pas, ne vous haïssez pas, ne vous dédaignez pas en vous fuyant, mais soyez plutôt, ô adorateurs d’Allah, tous frères. »
(Rapporté par Boukhâry.)
SALAM

Revenir en haut Aller en bas
bassir
Chevalier Inter-religieux
Chevalier Inter-religieux


Religion : Islam
Sexe : Masculin Messages : 918

MessageSujet: Re: Salafisme et soufisme, l’éternel malentendu   Mar 29 Mai - 17:28

salam ,

Pour moi je voie que les musulmans ont le Coran et la sounnah, dans la sounnah, il y a la Sira du prophete PDLS .

Le prophete PDLS nous a montré comment Adoré Dieu, la Salate le Aamandon ..., et qui sont aussi indiqué dans le Coran. il n'est rien qu'a fait le prophete n'est pas indiqué dans le Coran, certain adoration comme la Salate le prophete PDLS l'a expliqué et l'a détaillé.

Le prophete a dit dans son dernier discoure aux musulmans qu'il a fini de leurs enseigner l'Islam, désormais l'Islam est fin, il ne faut plus inventer d'autre façon d'adoration de Dieu, il suffi de suivre les Commandements de Dieu concernant les adorations bien détaille par le prophete PDLS.
le Soufisme invente des façon d'adoration que le prophete PDLS n'a pas fait, sachant que personne ne peut adorer Dieu mieux que le prophete PDLS, tout façon d'adoration que le prophete PDLS n'a jamais fait n'est pas de l'islam, le Soufisme à Copier des façon d'adoration des prêtres chrétiens qui les ont copier sur d'autre ancienne religion, comme le culte des Saint, qui na pas sa place en Islam.

Par exemple Dieu ne demande de faire la Salate (Prière), si quelqu'un va la faire sous une soleil très forte pour qu'il soit plus Dure sur son corps, en pensant qu'il adore mieux Dieu comme ça, c'est ce qu'ont appel une innovation dans l'adoration (بدعة), et Dieu le regrette totalement.

Moi personnellement je ne comprend pas pourquoi des gens vont inventer une forme d'adoration que le prophete PDLS n'a pas fait?????? sachant que personne ne peut adoré Dieu mieux que prophete PDLS, alors déjà faire comme le prophete PDLS et approché son nivaux de foi, avant d'essayer de faire autre chose que le prophete PDLS n'a jamais fait qui peut casser la foi musulmans.

Car on peut faire des choses en croyant quand fait du Bien, et Dieu aime ça de nous, comme le célibat des prêtres chrétiens, comme mettre des intermittente entre Dieu et nous (Des saint par exemple ou idoles), mais c'est exactement le Contraire, si Dieu n'a jamais demandé ça de nous si qu'il ne faut pas le faire, et peut être considérer comme une association avec Dieu, qui est une forme de mécréance. aucun humain n'est bien placé mieux que le prophete PDLS, pour savoir comment Dieu veux quand l’adore, c'est très logique comme des mathématique 1+1=2, ce que le prophete PDLS n'a pas fait en adoration ne fait pas partie de l'Islam, inventé une façon d'adoration ne peut aller que dans le mauvais sens ce les de la association avec Dieu,

Conseil aux musulmans,
soyez logique, si vous admettez que vous n'arriverez jamais a faire mieux que le prophete PDLS , il faut resté juste sur la voie de ressemblé le plus possible au prophete PDLS car c'est la bon voie. suivre un CHIKH ou un IMIM (n’importe le quel), qui invente autre chose que le prophete n'a jamais fait c'est que vous être sur la mauvaise voie.




Revenir en haut Aller en bas
sourour
Membre


Religion : Islam
Sexe : Féminin Messages : 40

MessageSujet: Re: Salafisme et soufisme, l’éternel malentendu   Sam 7 Juil - 21:23

Samia_Marie a écrit:
Je trouve ça vraiment dommage qu'il y ai des divergences assez grandes au point de diviser les musulmans !

C'est pour ça que selon moi, il ne faut pas se dire appartenir à tel ou tel groupe, mais seulement se dire "musulman" soumis à Dieu l'Unique, et faire ce que Dieu veut du mieux que l'on peut et avec notre coeur et la foi.


salam, bonsoir

Je pense exactement la même chose que toi, cette division m'attriste car elle profite a l'ennemis de l'Islam, pendant que eux complotent contre nous main dans la main, nous on se conduit comme les Byzantins

Revenir en haut Aller en bas
Averroes
Magistrat Inter-religieux
Magistrat Inter-religieux


Religion : Musulman
Sexe : Masculin Messages : 1460

MessageSujet: Re: Salafisme et soufisme, l’éternel malentendu   Sam 7 Juil - 21:40


sourour a écrit:
Samia_Marie a écrit:
Je trouve ça vraiment dommage qu'il y ai des divergences assez grandes au point de diviser les musulmans !

C'est pour ça que selon moi, il ne faut pas se dire appartenir à tel ou tel groupe, mais seulement se dire "musulman" soumis à Dieu l'Unique, et faire ce que Dieu veut du mieux que l'on peut et avec notre coeur et la foi.


salam, bonsoir

Je pense exactement la même chose que toi, cette division m'attriste car elle profite a l'ennemis de l'Islam, pendant que eux complotent contre nous main dans la main, nous on se conduit comme les Byzantins


On essaie de faire passer l'idée comme on peut lalla Souroure,mais je ne crois pas que cela va se reproduire encore une nouvelle fois ,c'était un petit malentendu qui devait nécessairement se produire pour que l'on puisse mettre les points sur les "i";la politique de ce forum est claire et nette:ce forum est un forum islamique d'obédience sunite qui œuvre main dans la main avec les autres courant islamiques à construire des ponts de dialogue francs avec les autres religion.Ceux qui veulent dialoguer avec nous,nous dialoguons avec eux,ceux qui veulent nous tenter,qu'ils nous tentent,nous sommes preneurs de tout!!!
pee

Revenir en haut Aller en bas
http://causeries-islamo-chr.forumsmaroc.com
sourour
Membre


Religion : Islam
Sexe : Féminin Messages : 40

MessageSujet: Re: Salafisme et soufisme, l’éternel malentendu   Sam 7 Juil - 22:07

Averroes a écrit:

sourour a écrit:


salam, bonsoir

Je pense exactement la même chose que toi, cette division m'attriste car elle profite a l'ennemis de l'Islam, pendant que eux complotent contre nous main dans la main, nous on se conduit comme les Byzantins


On essaie de faire passer l'idée comme on peut lalla Souroure,mais je ne crois pas que cela va se reproduire encore une nouvelle fois ,c'était un petit malentendu qui devait nécessairement se produire pour que l'on puisse mettre les points sur les "i";la politique de ce forum est claire et nette:ce forum est un forum islamique d'obédience sunite qui œuvre main dans la main avec les autres courant islamiques à construire des ponts de dialogue francs avec les autres religion.Ceux qui veulent dialoguer avec nous,nous dialoguons avec eux,ceux qui veulent nous tenter,qu'ils nous tentent,nous sommes preneurs de tout!!!
pee


salam, bonsoir

Est-il permis dans votre charte ( j'avoue pas lu lol) de poster des vidéos ?
J'aimerais vous faire connaitre l'analyse d'un cheikh ( Imran Hossein ) sur le soufisme et le salafisme
Revenir en haut Aller en bas
Averroes
Magistrat Inter-religieux
Magistrat Inter-religieux


Religion : Musulman
Sexe : Masculin Messages : 1460

MessageSujet: Re: Salafisme et soufisme, l’éternel malentendu   Sam 7 Juil - 22:14



sourour a écrit:
Averroes a écrit:

sourour a écrit:


salam, bonsoir

Je pense exactement la même chose que toi, cette division m'attriste car elle profite a l'ennemis de l'Islam, pendant que eux complotent contre nous main dans la main, nous on se conduit comme les Byzantins


On essaie de faire passer l'idée comme on peut lalla Souroure,mais je ne crois pas que cela va se reproduire encore une nouvelle fois ,c'était un petit malentendu qui devait nécessairement se produire pour que l'on puisse mettre les points sur les "i";la politique de ce forum est claire et nette:ce forum est un forum islamique d'obédience sunite qui œuvre main dans la main avec les autres courant islamiques à construire des ponts de dialogue francs avec les autres religion.Ceux qui veulent dialoguer avec nous,nous dialoguons avec eux,ceux qui veulent nous tenter,qu'ils nous tentent,nous sommes preneurs de tout!!!
pee


salam, bonsoir

Est-il permis dans votre charte ( j'avoue pas lu lol) de poster des vidéos ?
J'aimerais vous faire connaitre l'analyse d'un cheikh ( Imran Hossein ) sur le soufisme et le salafisme

Bien sûr lalla Souroure qu'il est permis de poster des vidéos, surtout de cheikh ( Imran Hossein ) que j'aime énormément,seules les vidéos ou images provocatrices sont interdites .

Amicalement.

Revenir en haut Aller en bas
http://causeries-islamo-chr.forumsmaroc.com
sourour
Membre


Religion : Islam
Sexe : Féminin Messages : 40

MessageSujet: Re: Salafisme et soufisme, l’éternel malentendu   Sam 7 Juil - 22:20



Averroes a écrit:


sourour a écrit:


salam, bonsoir

Est-il permis dans votre charte ( j'avoue pas lu lol) de poster des vidéos ?
J'aimerais vous faire connaitre l'analyse d'un cheikh ( Imran Hossein ) sur le soufisme et le salafisme

Bien sûr lalla Souroure qu'il est permis de poster des vidéos, surtout de cheikh ( Imran Hossein ) que j'aime énormément,seules les vidéos ou images provocatrices sont interdites .

Amicalement.


salam, bonsoir

Moi aussi bcp de respect pour ce cheikh

Sheikh Imran Hosein - Sufi Salafi Fin des Temps (11 février 2012) (En Français)


Revenir en haut Aller en bas
Averroes
Magistrat Inter-religieux
Magistrat Inter-religieux


Religion : Musulman
Sexe : Masculin Messages : 1460

MessageSujet: Re: Salafisme et soufisme, l’éternel malentendu   Sam 7 Juil - 22:59

sourour a écrit:
Averroes a écrit:


sourour a écrit:


salam, bonsoir

Est-il permis dans votre charte ( j'avoue pas lu lol) de poster des vidéos ?
J'aimerais vous faire connaitre l'analyse d'un cheikh ( Imran Hossein ) sur le soufisme et le salafisme

Bien sûr lalla Souroure qu'il est permis de poster des vidéos, surtout de cheikh ( Imran Hossein ) que j'aime énormément,seules les vidéos ou images provocatrices sont interdites .

Amicalement.


salam, bonsoir

Moi aussi bcp de respect pour ce cheikh

Sheikh Imran Hosein - Sufi Salafi Fin des Temps (11 février 2012) (En Français)


Une extraordinaire et terrible vidéo de cet éminent savant comme d'habitude qui doit nous pousser tous à réfléchir sur la vanité de certaines choses....
Merci lalla souroure pour cette vidéo.
pee


Revenir en haut Aller en bas
http://causeries-islamo-chr.forumsmaroc.com
Bilkisse
Membre


Religion : Musulmane
Sexe : Féminin Messages : 13

MessageSujet: Re: Salafisme et soufisme, l’éternel malentendu   Mer 11 Juil - 18:43


Salam aleykoum wa rahmatou llah wa barakatouh


Les salafs sont les musulmans des trois premiers siècles de l'hégire, les salafites contemporain est le nouveau nom de virginité que spolie les saoudiens et leur savant ,d'après des faits historiques de sources musulmanes démontrent clairement la trahison contre l’Islam authentique perpétrée par les Saoudo-Wahhabites dans la destruction du Califat et dans son combat contre son rétablissement et ce jusqu’à nos jours.
La Grande Bretagne était impliquée dans la destruction de ce plan machiavélique , et l’Arabie Saoudite contemporaine est un leurre qui joue le même rôle poudre au yeux pour musulmans dans le monde entier à coup de centaines de millions de pétrodollars

La belle blague qui ne fait plus rire personne c'est-ce prétendre musulman et gardien de la maison sacrée et soutenir la politique criminelle américaine contre nos frères dans le monde entier
Revenir en haut Aller en bas
Averroes
Magistrat Inter-religieux
Magistrat Inter-religieux


Religion : Musulman
Sexe : Masculin Messages : 1460

MessageSujet: Re: Salafisme et soufisme, l’éternel malentendu   Mer 11 Juil - 18:50

Bilkisse a écrit:

Salam aleykoum wa rahmatou llah wa barakatouh


Les salafs sont les musulmans des trois premiers siècles de l'hégire, les salafites contemporain est le nouveau nom de virginité que spolie les saoudiens et leur savant ,d'après des faits historiques de sources musulmanes démontrent clairement la trahison contre l’Islam authentique perpétrée par les Saoudo-Wahhabites dans la destruction du Califat et dans son combat contre son rétablissement et ce jusqu’à nos jours.
La Grande Bretagne était impliquée dans la destruction de ce plan machiavélique , et l’Arabie Saoudite contemporaine est un leurre qui joue le même rôle poudre au yeux pour musulmans dans le monde entier à coup de centaines de millions de pétrodollars

La belle blague qui ne fait plus rire personne c'est-ce prétendre musulman et gardien de la maison sacrée et soutenir la politique criminelle américaine contre nos frères dans le monde entier


salam

Lalla Bilkisse;
Bilkisse les les saoudiens sont tout sauf des salafites!D'ailleurs les injustes parmi eux vont être détruit en punition de leur trahison,tout est prévu depuis très,très longtemps dans le ciel!!



Revenir en haut Aller en bas
http://causeries-islamo-chr.forumsmaroc.com
Bilkisse
Membre


Religion : Musulmane
Sexe : Féminin Messages : 13

MessageSujet: Re: Salafisme et soufisme, l’éternel malentendu   Mer 11 Juil - 19:22

Averroes a écrit:
Bilkisse a écrit:

Salam aleykoum wa rahmatou llah wa barakatouh


Les salafs sont les musulmans des trois premiers siècles de l'hégire, les salafites contemporain est le nouveau nom de virginité que spolie les saoudiens et leur savant ,d'après des faits historiques de sources musulmanes démontrent clairement la trahison contre l’Islam authentique perpétrée par les Saoudo-Wahhabites dans la destruction du Califat et dans son combat contre son rétablissement et ce jusqu’à nos jours.
La Grande Bretagne était impliquée dans la destruction de ce plan machiavélique , et l’Arabie Saoudite contemporaine est un leurre qui joue le même rôle poudre au yeux pour musulmans dans le monde entier à coup de centaines de millions de pétrodollars

La belle blague qui ne fait plus rire personne c'est-ce prétendre musulman et gardien de la maison sacrée et soutenir la politique criminelle américaine contre nos frères dans le monde entier


salam

Lalla Bilkisse;
Bilkisse les les saoudiens sont tout sauf des salafites!D'ailleurs les injustes parmi eux vont être détruit en punition de leur trahison,tout est prévu depuis très,très longtemps dans le ciel!!






Mon chère frère, comme le dit ma douce mère Men Fomok Lilah
Qu'Allah nous allèges des juifs de la Qibla Amine Ya Rabe

Revenir en haut Aller en bas
nari
Chevalier Inter-religieux
Chevalier Inter-religieux


Religion : Islam
Sexe : Masculin Messages : 691

MessageSujet: Re: Salafisme et soufisme, l’éternel malentendu   Mer 11 Juil - 23:46

Bilkisse a écrit:
Les salafs sont les musulmans des trois premiers siècles de l'hégire, les salafites contemporain est le nouveau nom de virginité que spolie les saoudiens et leur savant ,d'après des faits historiques de sources musulmanes démontrent clairement la trahison contre l’Islam authentique perpétrée par les Saoudo-Wahhabites dans la destruction du Califat et dans son combat contre son rétablissement et ce jusqu’à nos jours.

La vraie sainteté des salaf essalih est en fait une perception interne de la vraie religion qui est, bien sur, le résultat de l'humilité et non pas celui d’une prise de position mentale, éthique ou politique. La transformation de l’âme du saint qui est un amoureux de Dieu ne devient possible que par une orientation intérieure du coeur, qui consiste à ne pas avoir d’autre but que d’être conforme à la réalité en soi. Le détachement intérieur se fait paisiblement sans avoir a faire de super efforts parce que le cœur trouve déjà dans la contemplation des attributs de la Beauté divine une jouissance infiniment supérieure au monde et à ce qu'il contient....C'est cela la vraie vie du monde musulman dans le salaf essalih et ce n'est pas le cas des dirigeants Saoudiens contemporains ni arabes en général..

Revenir en haut Aller en bas
sourour
Membre


Religion : Islam
Sexe : Féminin Messages : 40

MessageSujet: Re: Salafisme et soufisme, l’éternel malentendu   Jeu 12 Juil - 13:18

Bilkisse a écrit:
Averroes a écrit:



salam

Lalla Bilkisse;
Bilkisse les les saoudiens sont tout sauf des salafites!D'ailleurs les injustes parmi eux vont être détruit en punition de leur trahison,tout est prévu depuis très,très longtemps dans le ciel!!






Mon chère frère, comme le dit ma douce mère Men Fomok Lilah
Qu'Allah nous allèges des juifs de la Qibla Amine Ya Rabe



salam,bonjour


Quand on parle des juifs de la Kibla
Est-ce une allusion à ces hadiths ?

Bukhari et Muslim rapportent que Ali bin Abi-Taleb a dit: J'ai entendu le Messager d'Allah, bénédiction et paix d'Allah soient sur lui, dire: "Vers la fin du temps, un groupe des gens émergera, jeunes d'âge et simples d'esprits, qui parleront les belles paroles, mais dont la foi ne dépasse pas leur gorge. Ils abandonneront la religion comme la flèche qui perce le gibier puis l'abandonne. Partout où vous les trouverez, vous devez les tuer et ceux qui les tuent seront récompensés le Jour de Résurrection." Muslim rapporte aussi que Ali bin Abi Taleb, qu'Allah soit satisfait de lui, dit: j'ai entendu le Messager d'Allah, Bénédiction et paix d'Allah soient sur lui, dire: "Un groupe de gens émergera du sein de ma communauté, ils réciteront le Coran, votre récitation n'est en aucun cas comparable à la leur, de même, votre prière et votre jeûne ne sont en aucun cas comparables aux leurs. Ils réciteront le Coran en croyant qu'il les soutient alors qu'il les condamne. Leur récitation n'ira plus loin que leurs clavicules. Ils abandonneront la religion juste comme une flèche qui perce le gibier puis l'abandonne. Si l'armée qui les atteint saurait combien (comme récompense) le prophète leur a promis, ils compteront sur cet exploit (uniquement et ne s'inquiéteront pas d'autres exploits)." Dans une autre version de ce Hadith, rapportée par Abi-Sa'ide de la part du prophète, bénédiction et paix sur lui, nous trouvons les mots suivants: "Ils combattront les gens de foi et épargneront les gens d'idolâtrie. Si je vis assez longtemps pour les rencontrer, je les tuerai de la même manière que la tribu de Aad a été tuée." Il y a unanimité au sujet de l'authenticité de ce Hadith.

Revenir en haut Aller en bas
Averroes
Magistrat Inter-religieux
Magistrat Inter-religieux


Religion : Musulman
Sexe : Masculin Messages : 1460

MessageSujet: Re: Salafisme et soufisme, l’éternel malentendu   Jeu 12 Juil - 13:38

sourour a écrit:
Bilkisse a écrit:
Averroes a écrit:



salam

Lalla Bilkisse;
Bilkisse les les saoudiens sont tout sauf des salafites!D'ailleurs les injustes parmi eux vont être détruit en punition de leur trahison,tout est prévu depuis très,très longtemps dans le ciel!!






Mon chère frère, comme le dit ma douce mère Men Fomok Lilah
Qu'Allah nous allèges des juifs de la Qibla Amine Ya Rabe



salam,bonjour


Quand on parle des juifs de la Kibla
Est-ce une allusion à ces hadiths ?

Bukhari et Muslim rapportent que Ali bin Abi-Taleb a dit: J'ai entendu le Messager d'Allah, bénédiction et paix d'Allah soient sur lui, dire: "Vers la fin du temps, un groupe des gens émergera, jeunes d'âge et simples d'esprits, qui parleront les belles paroles, mais dont la foi ne dépasse pas leur gorge. Ils abandonneront la religion comme la flèche qui perce le gibier puis l'abandonne. Partout où vous les trouverez, vous devez les tuer et ceux qui les tuent seront récompensés le Jour de Résurrection." Muslim rapporte aussi que Ali bin Abi Taleb, qu'Allah soit satisfait de lui, dit: j'ai entendu le Messager d'Allah, Bénédiction et paix d'Allah soient sur lui, dire: "Un groupe de gens émergera du sein de ma communauté, ils réciteront le Coran, votre récitation n'est en aucun cas comparable à la leur, de même, votre prière et votre jeûne ne sont en aucun cas comparables aux leurs. Ils réciteront le Coran en croyant qu'il les soutient alors qu'il les condamne. Leur récitation n'ira plus loin que leurs clavicules. Ils abandonneront la religion juste comme une flèche qui perce le gibier puis l'abandonne. Si l'armée qui les atteint saurait combien (comme récompense) le prophète leur a promis, ils compteront sur cet exploit (uniquement et ne s'inquiéteront pas d'autres exploits)." Dans une autre version de ce Hadith, rapportée par Abi-Sa'ide de la part du prophète, bénédiction et paix sur lui, nous trouvons les mots suivants: "Ils combattront les gens de foi et épargneront les gens d'idolâtrie. Si je vis assez longtemps pour les rencontrer, je les tuerai de la même manière que la tribu de Aad a été tuée." Il y a unanimité au sujet de l'authenticité de ce Hadith.


Ma chère Sourour,voici mon avis sur ces deux hadith:

1-Bukhari et Muslim rapportent que Ali bin Abi-Taleb a dit: J'ai entendu le Messager d'Allah, bénédiction et paix d'Allah soient sur lui, dire: "Vers la fin du temps, un groupe des gens émergera, jeunes d'âge et simples d'esprits, qui parleront les belles paroles, mais dont la foi ne dépasse pas leur gorge. Ils abandonneront la religion comme la flèche qui perce le gibier puis l'abandonne. Partout où vous les trouverez, vous devez les tuer et ceux qui les tuent seront récompensés le Jour de Résurrection."

Le premier hadith est pour moi un faux hadith,pour la simple raison que cela est contraire au projet de notre prophète bien-aimé PDLS ("Je suis envoyé pour parfaire les nobles caractères." (Boukhari) ) et non pour légitimer le meurtre des ignorants entre vous;cela est contraire également au Coran qui est très claire là-dessus concernant cette frange de musulman ignorante quand on les rencontre (« Les serviteurs du Tout Miséricordieux sont ceux qui marchent humblement sur terre, qui, lorsque les ignorants s'adressent à eux, disent : «Paix»,» Le Coran 25:63);si on doit éliminer tous les beaux parleur et les insolents envers la religion,on devrait dépeupler toute la terre...!!

2-Dans une autre version de ce Hadith, rapportée par Abi-Sa'ide de la part du prophète, bénédiction et paix sur lui, nous trouvons les mots suivants: "Ils combattront les gens de foi et épargneront les gens d'idolâtrie. Si je vis assez longtemps pour les rencontrer, je les tuerai de la même manière que la tribu de Aad a été tuée." Il y a unanimité au sujet de l'authenticité de ce Hadith.

Ce Hadith est à mon avis vrai parce qu'il est en conformité avec le principe de la justice apporté par le saint Coran:le droit de riposte est tout à fait licite en islam;ainsi nous avons d'abord une attaque des ignorant et il est tout à fait normale de se déffendre.


Revenir en haut Aller en bas
http://causeries-islamo-chr.forumsmaroc.com
sourour
Membre


Religion : Islam
Sexe : Féminin Messages : 40

MessageSujet: Re: Salafisme et soufisme, l’éternel malentendu   Jeu 12 Juil - 13:50

Averroes a écrit:
sourour a écrit:



salam,bonjour


Quand on parle des juifs de la Kibla
Est-ce une allusion à ces hadiths ?

Bukhari et Muslim rapportent que Ali bin Abi-Taleb a dit: J'ai entendu le Messager d'Allah, bénédiction et paix d'Allah soient sur lui, dire: "Vers la fin du temps, un groupe des gens émergera, jeunes d'âge et simples d'esprits, qui parleront les belles paroles, mais dont la foi ne dépasse pas leur gorge. Ils abandonneront la religion comme la flèche qui perce le gibier puis l'abandonne. Partout où vous les trouverez, vous devez les tuer et ceux qui les tuent seront récompensés le Jour de Résurrection." Muslim rapporte aussi que Ali bin Abi Taleb, qu'Allah soit satisfait de lui, dit: j'ai entendu le Messager d'Allah, Bénédiction et paix d'Allah soient sur lui, dire: "Un groupe de gens émergera du sein de ma communauté, ils réciteront le Coran, votre récitation n'est en aucun cas comparable à la leur, de même, votre prière et votre jeûne ne sont en aucun cas comparables aux leurs. Ils réciteront le Coran en croyant qu'il les soutient alors qu'il les condamne. Leur récitation n'ira plus loin que leurs clavicules. Ils abandonneront la religion juste comme une flèche qui perce le gibier puis l'abandonne. Si l'armée qui les atteint saurait combien (comme récompense) le prophète leur a promis, ils compteront sur cet exploit (uniquement et ne s'inquiéteront pas d'autres exploits)." Dans une autre version de ce Hadith, rapportée par Abi-Sa'ide de la part du prophète, bénédiction et paix sur lui, nous trouvons les mots suivants: "Ils combattront les gens de foi et épargneront les gens d'idolâtrie. Si je vis assez longtemps pour les rencontrer, je les tuerai de la même manière que la tribu de Aad a été tuée." Il y a unanimité au sujet de l'authenticité de ce Hadith.


Ma chère Sourour,voici mon avis sur ces deux hadith:

1-Bukhari et Muslim rapportent que Ali bin Abi-Taleb a dit: J'ai entendu le Messager d'Allah, bénédiction et paix d'Allah soient sur lui, dire: "Vers la fin du temps, un groupe des gens émergera, jeunes d'âge et simples d'esprits, qui parleront les belles paroles, mais dont la foi ne dépasse pas leur gorge. Ils abandonneront la religion comme la flèche qui perce le gibier puis l'abandonne. Partout où vous les trouverez, vous devez les tuer et ceux qui les tuent seront récompensés le Jour de Résurrection."

Le premier hadith est pour moi un faux hadith,pour la simple raison que cela est contraire au projet de notre prophète bien-aimé PDLS ("Je suis envoyé pour parfaire les nobles caractères." (Boukhari) ) et non pour légitimer le meurtre des ignorants entre vous;cela est contraire également au Coran qui est très claire là-dessus concernant cette frange de musulman ignorante quand on les rencontre (« Les serviteurs du Tout Miséricordieux sont ceux qui marchent humblement sur terre, qui, lorsque les ignorants s'adressent à eux, disent : «Paix»,» Le Coran 25:63);si on doit éliminer tous les beaux parleur et les insolents envers la religion,on devrait dépeupler toute la terre...!!

2-Dans une autre version de ce Hadith, rapportée par Abi-Sa'ide de la part du prophète, bénédiction et paix sur lui, nous trouvons les mots suivants: "Ils combattront les gens de foi et épargneront les gens d'idolâtrie. Si je vis assez longtemps pour les rencontrer, je les tuerai de la même manière que la tribu de Aad a été tuée." Il y a unanimité au sujet de l'authenticité de ce Hadith.

Ce Hadith est à mon avis vrai parce qu'il est en conformité avec le principe de la justice apporté par le saint Coran:le droit de riposte est tout à fait licite en islam;ainsi nous avons d'abord une attaque des ignorant et il est tout à fait normale de se déffendre.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Salafisme et soufisme, l’éternel malentendu   Aujourd'hui à 10:32

Revenir en haut Aller en bas
 
Salafisme et soufisme, l’éternel malentendu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'Islam-
Sauter vers: