EST UN FORUM DE DIALOGUE ISLAMO-CHRETIEN POUR LA FRATERNITE ET LA PAIX ENTRE LES DEUX COMMUNAUTES DE FOI SANS CONCESSIONS DOCTRINALES. (Lire Déclaration du Fondateur impérativement)
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion    
Soyez les bienvenues dans notre Forum














Partagez | 
 

 L'importance du Tawhid

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Averroes
Magistrat Inter-religieux
Magistrat Inter-religieux
avatar

Religion : Musulman
Sexe : Masculin Messages : 1521

MessageSujet: L'importance du Tawhid   Dim 3 Juin - 11:01



بسم الله الرحمن الرحيم


L'importance du Tawhid


]b]Louange à Allah, Seigneur de l’univers, Maitre du jour de la résurrection, c’est Lui qui a créé la vie, élevé les cieux, étendu la terre et assuré notre subsistance dans un unique but, qu’Il soit adoré seul sans associé.[/b]

Allah Qu\'Il Soit dit :

{وَمَا خَلَقْتُ الْجِنَّ وَالْإِنْسَ إِلَّا لِيَعْبُدُونِ (56) مَا أُرِيدُ مِنْهُمْ مِنْ رِزْقٍ وَمَا أُرِيدُ أَنْ يُطْعِمُونِ (57) إِنَّ اللَّهَ هُوَ الرَّزَّاقُ ذُو الْقُوَّةِ الْمَتِينُ (58)} [الذاريات/56-58]
Je n’ai créé les djinns et les hommes que pour qu’ils M’adorent. Je ne cherche pas d’eux une subsistance ; et Je ne veux pas qu’ils me nourrissent. En vérité, c’est Allah Qu\'Il Soit qui est Le Grand Pourvoyeur, Le Détenteur de la force, l’Inébranlable. { (Ceux qui éparpillent. V-56/58)

Certes Allah Qu\'Il Soit n’a pas laissé Ses créatures en vain, bien au contraire par Sa Miséricorde et Sa Clémence, Il a envoyé à chaque communauté des prophètes afin de propager son message.

Et parmi Ses nobles Messagers, Il a envoyé le sceau des prophètes Mohammad PDLS , qui pendant les vingt trois années de sa mission prophétique, a appelé l’Humanité au Tawhid tout en s’écartant et condamnant fermement toute forme de Shirk ancrée dans les croyances comme l’adoration des idoles et des tombes ainsi que la sorcellerie, l’astrologie, les amulettes, ou tout autre type de Shirk.

Car celui qui meurt sur le Shirk Allah ne lui pardonne pas.
Allah Qu\'Il Soit dit :

{إِنَّ اللَّهَ لَا يَغْفِرُ أَنْ يُشْرَكَ بِهِ وَيَغْفِرُ مَا دُونَ ذَلِكَ لِمَنْ يَشَاءُ} [النساء/48]
Certes Allah ne pardonne pas qu’on Lui donne quelqu’associé. A part cela, Il pardonne à qui Il veut.{ (Les femmes. V-48)}


Vous trouverez à travers ce livret des preuves irréfutables, tirées du Qur’an et de la Sunnah authentique, mettant en évidence l’importance d’étudier, de comprendre et de concrétiser le Tawhid comme l’on fait l’ensemble des Prophètes . Tout cela en dix points essentiels.
• • •

Pourquoi donnons-nous de l’importance au Tawhid ?

1\ Car le Tawhid est le but pour lequel les hommes et les djinns ont été créés.

Allah Qu\'Il Soit dit :

{وَمَا خَلَقْتُ الْجِنَّ وَالْإِنْسَ إِلَّا لِيَعْبُدُونِ (56)}

[center]}Je n’ai créé les djinns et les hommes que pour qu’ils M’adorent{ (Ceux qui éparpillent. V-56)

Ibn ‘Abbas a dit : « A chaque passage du Qur’an où l’on trouve « qu’ils M’adorent » cela signifie, qu’ils M’unifient ».

Allah Qu\'Il Soit dit :

{وَقَضَى رَبُّكَ أَلَّا تَعْبُدُوا إِلَّا إِيَّاهُ وَبِالْوَالِدَيْنِ إِحْسَانًا } [الإسراء/23]

}Et ton Seigneur a décrété : « N’adorez que Lui ; et (marquez) de la bonté envers les père et mère… »{ (L’ascension. V-23)


Mu’adh ibn Jabal rapporte : J’étais derrière le Prophète PDLS sur un âne. Il me dit : « Ô mu’adh sais tu quel est le droit d’Allah sur ses serviteurs et quel est le droit des serviteurs envers Allah ? » Je répondis : « Allah et son prophète sont plus savant. » puis il ajouta : « Le droit d’Allah sur ses serviteurs est de l’adorer sans rien Lui associer, et le droit des serviteurs envers Allah est qu’Il ne châtie pas ceux qui ne Lui ont rien associé. » Rapporté par Al Bukhari et Muslim.

On s’aperçoit à travers ces preuves que l’homme n’a pas été créé sans but, que son existence ne se résume pas qu’aux divertissements et aux distractions. Bien au contraire sa présence sur terre n’a pour seul et unique but que celui d’adorer Allah Qu\'Il Soit Seul sans rien Lui associer, tout en s’acquittant des obligations et s’écartant des interdictions.

2\ Car le Tawhid est le prêche de tous les Prophètes .

Allah Qu\'Il Soit dit :

{وَلَقَدْ بَعَثْنَا فِي كُلِّ أُمَّةٍ رَسُولًا أَنِ اعْبُدُوا اللَّهَ وَاجْتَنِبُوا الطَّاغُوتَ }[النحل/36]

}Nous avons envoyé dans chaque communauté un Messager [pour leur dire] :
« Adorez Allah et écartez vous du Taghout ». { (Les abeilles. V-36)


Allah Qu\'Il Soit dit

:
{وَمَا أَرْسَلْنَا مِنْ قَبْلِكَ مِنْ رَسُولٍ إِلَّا نُوحِي إِلَيْهِ أَنَّهُ لَا إِلَهَ إِلَّا أَنَا فَاعْبُدُونِ (25)} [الأنبياء/25]

}Et Nous n’avons envoyé avant toi aucun Messager à qui Nous n’ayons révélé : « Point de divinité en dehors de Moi. Adorez Moi donc ».{ (Les Prophètes. V-25)


Allah Qu\'Il Soit dit :

{لَقَدْ أَرْسَلْنَا نُوحًا إِلَى قَوْمِهِ فَقَالَ يَا قَوْمِ اعْبُدُوا اللَّهَ مَا لَكُمْ مِنْ إِلَهٍ غَيْرُهُ إِنِّي أَخَافُ عَلَيْكُمْ عَذَابَ يَوْمٍ عَظِيمٍ (59)}[الأعراف/59]

}Nous avons envoyé Noé vers son peuple. Il dit : «Ô mon peuple, adorez Allah. Pour vous, pas d’autre divinité que Lui. Je crains pour vous le châtiment d’un jour terrible ». { (Al A’raf. V-59)

Allah Qu\'Il Soit nous informe que Nouh, Sâlih, Houd, Chu’aïb disaient à leurs peuples :

{فَقَالَ يَا قَوْمِ اعْبُدُوا اللَّهَ مَا لَكُمْ مِنْ إِلَهٍ غَيْرُهُ} [الأعراف59/65/73/85]
} Il dit : « Ô mon peuple, adorez Allah. Pour vous, pas d’autre divinité que Lui… »{ (Al-A’raf. V- 59/65/73/85)

Et Allah Qu\'Il Soit a ordonné au Prophète Mohammad PDLS de dire au gens :

{قُلْ يَا أَيُّهَا النَّاسُ إِنِّي رَسُولُ اللَّهِ إِلَيْكُمْ جَمِيعًا الَّذِي لَهُ مُلْكُ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضِ لَا إِلَهَ إِلَّا هُوَ يُحْيِي وَيُمِيتُ} [الأعراف/158]

{Dis : « Ô Hommes ! Je suis pour vous tous le Messager d’Allah, à Qui appartient la royauté des cieux et de la terre. Pas de divinité à part Lui. Il donne la vie et Il donne la mort… »{ (Al-A’raf. V-158)


On constate que lorsque les hommes se détournèrent du Tawhid et de ce qu’il impliquait, Allah Qu\'Il Soit le Très Haut leurs envoya des prophètes dans le but de les rappeler vers l’adoration d’Allah Qu\'Il Soit Seul.Et bien qu’envoyé à des siècles et des peuples différents le prêche des Prophètes fut unique.
Ainsi ce message propagé par les Messagers et les gens qui les ont suivis fut basé sur deux piliers fondamentaux qui sont : l’obligation du Tawhid et l’interdiction du Shirk.

3\ Car le Tawhid est une condition d’acceptation des œuvres.

Allah Qu\'Il Soit dit :

{فَمَنْ كَانَ يَرْجُو لِقَاءَ رَبِّهِ فَلْيَعْمَلْ عَمَلًا صَالِحًا وَلَا يُشْرِكْ بِعِبَادَةِ رَبِّهِ أَحَدًا (110)} [الكهف/110]

}Quiconque, donc, espère rencontrer son Seigneur, qu’il fasse de bonnes actions et qu’il n’associe rien dans l’adoration de son Seigneur.{ (La caverne. V-110)


Abû Hourayrah a rapporté que le Prophète PDLS a dit : « Allah le Très Haut a dit : « Je suis Celui Qui se passe le plus d’associés. Quiconque accomplit une action dans laquelle il M’a attribué un associé, Je le délaisse lui et son association. » »Rapporté par Muslim.

L’adoration n’est acceptée auprès d’Allah qu’en présence de deux conditions :

1- La sincérité dans l’adoration, c'est-à-dire qu’elle n’est acceptée que si elle est vouée uniquement à Allah, comme il est mentionné dans le verset : «… et qu’il n’associe rien dans l’adoration de son Seigneur », ainsi que dans le hadith précédemment cité.
2- Que l’adoration soit conforme à la Sunnah du Prophète Mohammad PDLS , cette condition est prise de la parole d’Allah le Très Haut : « qu’il fasse de bonnes actions ». Et l’action n’est considérée bonne que si elle est conforme à la Sunnah du Prophète .

4\ Car le Tawhid est le premier ordre mentionné dans le Qur’an.

Allah Qu\'Il Soit dit :

{يَا أَيُّهَا النَّاسُ اعْبُدُوا رَبَّكُمُ الَّذِي خَلَقَكُمْ وَالَّذِينَ مِنْ قَبْلِكُمْ لَعَلَّكُمْ تَتَّقُونَ (21) ...فَلَا تَجْعَلُوا لِلَّهِ أَنْدَادًا وَأَنْتُمْ تَعْلَمُونَ (22)} [البقرة/21، 22]

}Ô hommes ! Adorez votre Seigneur, qui vous a créés vous et ceux qui vous ont précédés […] ne Lui cherchez donc pas des égaux, alors que vous savez (tout cela). { (La vache. V-21, 22)

Ce verset contient le premier ordre mentionné dans le Qur’an destiné à l’homme, impliquant l’obligation d’adorer Allah Qu\'Il Soit Seul : }Ô Hommes ! Adorez votre Seigneur…{Puis Allah a fait suivre cet ordre par la première interdiction qui est : }…ne Lui cherchez donc pas des égaux…{.

Et afin de saisir l’importance du Tawhid dans le Qur’an, Ibn al Quayim a dit : « Le Qur’an dans son ensemble reflète le Tawhid ».

5\ Car celui qui unifie Allah entrera au Paradis quels que soient ses actes.

D’après Jabir le Prophète a dit : « Quiconque rencontre Allah sans ne Lui avoir rien associé entrera au Paradis. » Rapporté par Muslim.
D’après Abû Dharr le Prophète PDLS a dit : « Jibril est venu à moi puis m’a dit : « Quiconque parmi ta communauté décède sans rien avoir associé à Allah entrera au Paradis » Je lui demandai : « Même s’il fait tel et tel péché » Il répondit « Oui » ». Rapporté par Al Bukhari.

D’après ‘Ubadah ibn sâmit le Prophète PDLS a dit : « Quiconque atteste qu’il n’y a pas de divinité [en droit d’être adorée] si ce n’est Allah, Unique et sans associé, que Mohammad est Son serviteur et messager, que ‘Îsâ (Jésus) est le serviteur d’Allah, Son messager, Sa Parole qu’Il envoya à Maryam (Marie), et une âme venant de Lui, que le Paradis est vérité et que l’Enfer est vérité, entrera au Paradis quels que soient ses actes. » Rapporté par Al Bukhari et Muslim.

De par ces Hadiths on constate que toute personne prononçant la double attestation de foi, tout en remplissant ses conditions, respectant ses implications, et reconnaissant que ‘Îsa est un serviteur et messager d’Allah Qu\'Il Soit , que le Paradis et l’Enfer sont une vérité, aura comme récompense l’expiation de ses péchés ainsi que l’accès au Paradis où il bénéficiera de ses immenses bienfaits.

6\ Car celui qui associe à Allah Qu\'Il Soit son refuge sera l’Enfer éternel.

Allah Qu\'Il Soit dit :

{ لَقَدْ كَفَرَ الَّذِينَ قَالُوا إِنَّ اللَّهَ هُوَ الْمَسِيحُ ابْنُ مَرْيَمَ وَقَالَ الْمَسِيحُ يَا بَنِي إِسْرَائِيلَ اعْبُدُوا اللَّهَ رَبِّي وَرَبَّكُمْ إِنَّهُ ُ مَنْ يُشْرِكْ بِاللَّهِ فَقَدْ حَرَّمَ اللَّهُ عَلَيْهِ الْجَنَّةَ وَمَأْوَاهُ النَّارُ وَمَا لِلظَّالِمِينَ مِنْ أَنْصَارٍ (72)}[المائدة/72]

}Ce sont, certes, des mécréants, ceux qui disent : « En vérité, Allah c’est le Messie, fils de Marie. » Alors que le Messie a dit : « Ô enfants d’Israël, adorez Allah, mon Seigneur et votre Seigneur. » Quiconque associe à Allah (d’autres divinités,) Allah lui interdit le Paradis ; et son refuge sera le Feu. Et pour les injustes, pas de secoureurs !{ (La table servie. V-72)


Jâbir rapporte que le Prophète PDLS a dit : « Quiconque rencontre Allah sans ne Lui avoir rien associé entrera au Paradis et quiconque Le rencontre en Lui ayant associé quoique ce soit entrera en Enfer. » Rapporté par Muslim.

On remarque qu’il est indispensable à chaque musulman de saisir la gravité du Shirk et de ses conséquences car quiconque commet un acte de Shirk puis décède sans s’être repenti, sa demeure sera l’Enfer eternel où il ne trouvera ni secoureur, ni protecteur et subira le pire des châtiments.

7/ Car le Shirk est le pire des pêchés.

‘AbdAllah ibn Mas’ud a dit : « Ô Messager d’Allah quel est le plus grand des péchés ? » Il répondit : « Que tu donnes à Allah un égal alors que c’est Lui qui t’a créé. » Rapporté par Al Bukhari et Muslim.
Abû Hourayrah rapporte que le Prophète a dit : « Eloignez-vous des sept pêchés capitaux. » Les Compagnons demandèrent : « Ô Prophète d’Allah ! Quels sont-ils ! » Il répondit : « Le Shirk, la sorcellerie… » Rapporté par Al Bukhari et Muslim.

Allah dit :

{إِنَّ اللَّهَ لَا يَغْفِرُ أَنْ يُشْرَكَ بِهِ وَيَغْفِرُ مَا دُونَ ذَلِكَ لِمَنْ يَشَاءُ }[النساء/48]


}Certes Allah ne pardonne pas qu’on Lui donne quelqu’associé. A part cela, Il pardonne à qui Il veut{ (Les femmes. V-48)


On s’aperçoit selon les preuves évoquées précédemment que le Shirk est le plus grand des pêchés faisant sortir son auteur de l’Islam. Les œuvres qu’il aura accompli seront vaines, de même il n’obtiendra pas le pardon de son Seigneur et son refuge sera l’Enfer éternel.

8\ Car le Shirk annule les œuvres.

’AbdAllah ibn ’amr ibn al’âs a dit : J’ai entendu le Prophète dire : « Quiconque rencontre Allah sans rien Lui associé entrera au Paradis et ses pêchés ne lui nuiront en rien, de même celui qui Le rencontre tout en Lui associant entrera en Enfer, et ses bonnes actions ne lui profiteront en rien. » Rapporté par l’imam Ahmad.

Allah dit :

{وَقَدِمْنَا إِلَى مَا عَمِلُوا مِنْ عَمَلٍ فَجَعَلْنَاهُ هَبَاءً مَنْثُورًا (23)} [الفرقان/23]

}Nous avons considéré l’œuvre qu’ils ont accomplie et Nous l’avons réduite en poussière éparpillée. { (Le Discernement. V-23)

Allah Qu\'Il Soit dit :

{لَئِنْ أَشْرَكْتَ لَيَحْبَطَنَّ عَمَلُكَ وَلَتَكُونَنَّ مِنَ الْخَاسِرِينَ (65)} [الزمر/65]

}Si tu donnes des associés à Allah, ton œuvre sera certes vaine ; et tu seras très certainement du nombre des perdants. { (Les groupes. V-65)


On constate par les preuves mentionnées, qu’Allah le Très Haut Qu\'Il Soit n’accepte aucune œuvre de la part d’un associateur. Ses œuvres antérieures seront considérées comme nulles et ne lui seront d’aucune utilité le jour du jugement dernier. Ainsi telle est la rétribution des injustes qui associent à Allah Qu\'Il Soit dans leurs actes d’adoration et de dévotion alors qu’Il est Le Seul à les mériter.

9\ Car le Tawhid est le moyen d’obtenir l’intercession du Prophète le jour de la Résurrection.

Abû Hourayrah demanda au Prophète PDLS : « Qui sera le plus en droit de bénéficier de ton intercession le jour de la résurrection ? » Le Prophète lui répondit : «C’est celui qui dit : La ilaha Illah Allah , sincèrement et du plus profond de son cœur.» Rapporté par Al Bukhari.

Cela signifie que le plus grand moyen d’obtenir l’intercession du Prophète est de concrétiser le Tawhid. Plus le serviteur sera sincère dans ses adorations envers son Seigneur plus il méritera qu’Allah Qu\'Il Soit permette au Prophète d’intercéder en sa faveur. Et le Prophète a précisé que son intercession sera uniquement pour ceux qui seront morts sans rien avoir associé à Allah. Le Prophète PDLS a dit : «Tout prophète a une invocation exaucée et tous les Prophètes l’ont déjà faite. Quant à moi je l’ai gardée afin d’intercéder pour ma communauté le jour de la Résurrection, elle profitera donc, si Allah le veut, à toute personne de ma communauté qui meurt sans rien avoir associé à Allah. » Rapporté par Al Bukhari et Muslim.

10\ Car le Tawhid est cause de sécurité et de guidée dans la vie d’ici bas et celle de l’au-delà.

Allah dit :

{الَّذِينَ آَمَنُوا وَلَمْ يَلْبِسُوا إِيمَانَهُمْ بِظُلْمٍ أُولَئِكَ لَهُمُ الْأَمْنُ وَهُمْ مُهْتَدُونَ (82)} [الأنعام/82]


}Ceux qui ont cru et n’ont point troublé la pureté de leur foi par quelqu’inéquité (association), ceux-là ont la sécurité; et ce sont eux les bien-guidés{ (Les bestiaux. V-82)


Ibn Mas’ud a dit : Lorsque ce verset fut révélé, nous avons interrogé le Prophète PDLS : « Ô messager d’Allah qui parmi nous n’a pas été injuste envers lui-même ? » Il répliqua : « Il ne s’agit pas de ce à quoi vous pensez. L’injustice ici désigne le Shirk. N’avez-vous pas entendu la parole du serviteur pieux Luqman : }Ô mon fils, ne donne pas d’associé à Allah, car l’association à [Allah] est vraiment une injustice énorme{ (Luqman. V-13)» Rapporté par Al Bukhari et Muslim.

Commentant le verset de la sourate -Les Bestiaux- l’exégète Ibn Kathîr a dit :

« Ceux qui auront voué leur adoration exclusivement à Allah Qu\'Il Soit Seul, et ne Lui auront rien associé seront en sécurité le jour de la résurrection et bien-guidés dans la vie d’ici-bas ainsi que dans l’au-delà. Celui qui parfait le Tawhid obtiendra une sécurité et guidée totale et entrera au paradis sans châtiment. »

Voilà pourquoi nous devons donner de l’importance à l’étude du Tawhid :

1- Car le Tawhid est le but pour lequel les hommes et les djinns ont été créés.
2- Car le Tawhid est le prêche de tous les Prophètes .
3- Car le Tawhid est une condition d’acceptation des œuvres.
4- Car le Tawhid est le premier ordre mentionné dans le Qur’an.
5- Car celui qui unifie Allah entrera au Paradis quels que soient ses actes.
6- Car celui qui associe à Allah son refuge sera l’Enfer eternel.
7- Car le Shirk est le pire des pêchés.
8- Car le Shirk annule les œuvres.
9- Car le Tawhid est le moyen d’obtenir l’intercession du Prophète le jour de la Résurrection.
10- Car le Tawhid est cause de sécurité et de guidée dans la vie d’ici bas et celle de l’au-delà.


En conclusion, nous constatons par le biais des différents points développés précédemment, l’aspect fondamental du Tawhid dans la vie de chaque musulman, par son apprentissage et sa mise en pratique. Nous terminerons ce travail par la parole de l’Imam Malik ibn Anas (Imam Dar-al-Hijrah) qui a dit une parole d’or : « Ce qui ne faisait pas partie de la religion à l’époque du Prophète ne pourra pas l’être aujourd’hui. Et il n’améliorera les dernières générations de cette communauté que les choses qui ont amélioré les premières. »Et certes ce qui a « amélioré » les premières générations n’est autre que le Tawhid.


La louange est à Allah, Seigneur des mondes.
Qu’Allah prie sur notre Prophète Mohammad,
sa famille et tous ses Compagnons.


Ecrit et réalisé par un groupe d’étudiants de Médine.
Approuvé par Cheikh ‘Abdel Mâlik Ramadhânî
Source : le Forum fourqane.



Revenir en haut Aller en bas
http://causeries-islamo-chr.forumsmaroc.com
Hibat Allah
Membre Ώ
Membre Ώ
avatar

Religion : ISLAM
Sexe : Féminin Messages : 893

MessageSujet: Atawhid 'reconnaître l'Unicité d'Allah'   Dim 2 Mar - 23:13

salam 

"Atawhid" se réalise par le premier piler de la Foi musulmane : "la Foi en Allah  Qu\'Il Soit "

la Foi en Allah  Qu\'Il Soit  implique :

1/ la croyance en Son existence

2/ la Foi en l'Unicité de Sa seigneurie

3/ la Foi en l'Unicité de Sa divinité

4/ la Foi en Ses Noms et Attributs

-----
Revenir en haut Aller en bas
Averroes
Magistrat Inter-religieux
Magistrat Inter-religieux
avatar

Religion : Musulman
Sexe : Masculin Messages : 1521

MessageSujet: Re: L'importance du Tawhid   Dim 2 Mar - 23:29

Hibat Allah a écrit:
salam 

"Atawhid" se réalise par le premier piler de la Foi musulmane : "la Foi en Allah  Qu\'Il Soit "

la Foi en Allah  Qu\'Il Soit  implique :

1/ la croyance en Son existence

2/ la Foi en l'Unicité de Sa seigneurie

3/ la Foi en l'Unicité de Sa divinité

4/ la Foi en Ses Noms et Attributs

-----


Pour certain le tawhid c'est Freud !
Sans lui point de salut pour les enfants de l'humanité !

Revenir en haut Aller en bas
http://causeries-islamo-chr.forumsmaroc.com
Hibat Allah
Membre Ώ
Membre Ώ
avatar

Religion : ISLAM
Sexe : Féminin Messages : 893

MessageSujet: Re: L'importance du Tawhid   Lun 3 Mar - 21:32

Averroes a écrit:
Hibat Allah a écrit:
salam 

"Atawhid" se réalise par le premier piler de la Foi musulmane : "la Foi en Allah  Qu\'Il Soit "

la Foi en Allah  Qu\'Il Soit  implique :

1/ la croyance en Son existence

2/ la Foi en l'Unicité de Sa seigneurie

3/ la Foi en l'Unicité de Sa divinité

4/ la Foi en Ses Noms et Attributs

-----


Pour certain le tawhid c'est Freud !
Sans lui point de salut pour les enfants de l'humanité !

et pour d'autres le tawhid c'est l'homoparentalité.....  zinzin 
Revenir en haut Aller en bas
Hibat Allah
Membre Ώ
Membre Ώ
avatar

Religion : ISLAM
Sexe : Féminin Messages : 893

MessageSujet: Re: L'importance du Tawhid   Mar 4 Mar - 22:24

la Foi en Allah  Qu\'Il Soit 

1/ la croyance en l'existence d'Allah  Qu\'Il Soit 


L’existence d’Allah  Qu\'Il Soit  est prouvée par la nature innée, la raison, la législation et les sens.

1- Preuve de Son existence par la nature innée :

Spoiler:
 

2- Preuve de l’existence d’Allah  Qu\'Il Soit  par la raison :

Spoiler:
 

3- Preuve de l’existence d’Allah par la législation :

Spoiler:
 

4- Preuves de l’existence d’Allah par les sens, il y en a deux sortes :

Spoiler:
 

  
Revenir en haut Aller en bas
Averroes
Magistrat Inter-religieux
Magistrat Inter-religieux
avatar

Religion : Musulman
Sexe : Masculin Messages : 1521

MessageSujet: Re: L'importance du Tawhid   Mer 5 Mar - 0:23

Hibat Allah a écrit:
Averroes a écrit:
Hibat Allah a écrit:
salam 

"Atawhid" se réalise par le premier piler de la Foi musulmane : "la Foi en Allah  Qu\'Il Soit "

la Foi en Allah  Qu\'Il Soit  implique :

1/ la croyance en Son existence

2/ la Foi en l'Unicité de Sa seigneurie

3/ la Foi en l'Unicité de Sa divinité

4/ la Foi en Ses Noms et Attributs

-----


Pour certain le tawhid c'est Freud !
Sans lui point de salut pour les enfants de l'humanité !

et pour d'autres le tawhid c'est l'homoparentalité.....  zinzin 

C'est le manque du bâton qui fait défaut à tous ces pervers...



Dernière édition par Averroes le Lun 26 Mai - 20:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://causeries-islamo-chr.forumsmaroc.com
Hibat Allah
Membre Ώ
Membre Ώ
avatar

Religion : ISLAM
Sexe : Féminin Messages : 893

MessageSujet: Re: L'importance du Tawhid   Mar 20 Mai - 1:03

 salm 

la Foi en Allah Qu\'Il Soit  --[suite]--

2/  la Foi en l'Unicité de la Seigneurie d'Allah  Qu\'Il Soit

Spoiler:
 

3/ la Foi en l'Unicité de la divinité d'Allah  Qu\'Il Soit 

Spoiler:
 

 


Dernière édition par Hibat Allah le Mar 20 Mai - 15:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hibat Allah
Membre Ώ
Membre Ώ
avatar

Religion : ISLAM
Sexe : Féminin Messages : 893

MessageSujet: Re: L'importance du Tawhid   Mar 20 Mai - 15:41

salm 

la Foi en Allah  Qu\'Il Soit   --[suite&Fin]--

4/ La foi en les Noms et Attributs d'Allah  Qu\'Il Soit  


C'est-à-dire la reconnaissance des Noms et Attributs qu’Allah s’est donnés dans Son Livre ou dans la Sunna de Son Messager  PDLS , d’une manière qui Lui sied, sans les modifier, ni les nier, ni expliquer leur modalité, ni les comparer aux attributs des créatures.

Allah  Qu\'Il Soit  dit : "C’est à Allah qu’appartiennent les noms les plus beaux. Invoquez-Le par ces noms et laissez ceux qui profanent Ses noms : ils seront rétribués pour ce qu’ils ont fait".  al aaraf, verset 180.

et Allah  Qu\'Il Soit  dit également : "Il a la transcendance absolue dans les cieux et sur la terre. C’est Lui le Tout Puissant, le Sage". ar-roum, verset 27. ; "Il n’y a rien qui Lui ressemble ; et c’est Lui l’Audient, le Clairvoyant". achoura, verset 11.

Deux groupes se sont égarés sur cette question :

Premier groupe : Les [Muattila] (المعطلة)

Spoiler:
 
---------

Deuxième groupe : Les anthropomorphistes (Muchabbiha) (المشبهة)

Spoiler:
 
----------

La foi en Allah  Qu\'Il Soit  telle qu'elle a été décrite précédemment a de profonds impacts sur les croyants, parmi lesquels :

1- Elle donne un sens concret à la proclamation de l’unicité d’Allah  Qu\'Il Soit  : les croyants ne témoignent de crainte et d’espérance qu’envers Allah uniquement et n’adorent personne en dehors de Lui.

2- Elle leur fait connaître la plénitude de l’amour d’Allah  Qu\'Il Soit  et de Sa vénération, ainsi que l’exigent Ses beaux Noms et Ses Attributs sublimes.


 allahou a\'lam

 
Revenir en haut Aller en bas
Hibat Allah
Membre Ώ
Membre Ώ
avatar

Religion : ISLAM
Sexe : Féminin Messages : 893

MessageSujet: Re: L'importance du Tawhid   Mer 31 Aoû - 17:22

Une des Qualifications (Sifât) de Dieu est qu'Il a Deux Mains. En effet, Il a dit : "مَا خَلَقْتُ بِيَدَيّ" (Coran 38/75)
-----------------------------------------------------------------------------------------------
Un message que j'ai reçu par mail (de la part de quelqu'un qui est converti depuis peu à l'islam) :
"Je t'écris ce mail car lorsque j'ai consulté ton site, je suis allé dans la partie "Croyances au sujet d'Allah", et j'ai vu que tu as écrit qu'"Allah a deux mains". Tu as donc attribué au Créateur un organe. Or ceci est impossible au sujet du créateur. La croyance que tu as exposée contredit la croyance de l'islam, et contredit la raison saine.
Donc de ce fait je t'envoie avec ce mail un cours sur la croyance de l'Islam, avec les preuves, afin que tu rectifies ce que tu as écrit sur ton site internet.
J'espère que tu prendras le temps de lire ce message et de le comprendre, car la croyance c'est la chose la plus importante de l'islam, donc il faut veiller à ce qu'elle soit celle des Sunnites."
-
Réponse :
As-salâmu 'alaykum wa rahmatullâh.
Cher frère, il serait bien que sur un sujet si délicat et si subtil, vous ne vous précipitiez pas de cette façon.
C'est Dieu qui a dit dans le Coran : "لَيْسَ كَمِثْلِهِ شَيْءٌ" : "Rien n'est semblable à Lui" (Coran 42/11). Ce verset signifie que rien ne Lui ressemble. Si rien ne Lui ressemble (c'est ce que dit ce verset), on en déduit que, parallèlement, Lui-même ne ressemble à aucune de Ses créatures. (Ces deux croyances sont exposées dans Al-'Aqîda at-tahâwiyya : "ولا شيءَ مثلُه", point 2 ; "ولا يُشبِهُ الأنامَ", point 9. Elles sont également exposées dans Al-Fiqh ul-akbar : "ولا يُشبِهُه شيءٌ من خلقه", p. 32 ; "لا يُشبِهُ شيئًا مِن خلقه", p. 31.)
Mais si Dieu a dit cela, Dieu a également, et ce toujours dans le Coran, dit, pour désigner Adam, père de l'humanité : "مَا خَلَقْتُ بِيَدَيّ" : "ce que J'ai créé de Mes Deux Mains" (Coran 38/75).
On le voit : si Dieu a dit que rien ne Lui ressemble, Il a dit aussi avoir créé Adam de Ses Deux Mains.
Dans le second passage, Dieu a employé une formulation précise : "مَا خَلَقْتُ بِيَدَيّ" : ici le terme "Mes Deux Mains" est introduit par la particule "'", après le verbe : cela désigne une Qualification (SifaWasf) qui est différente de l'Etre (Dhât) de Dieu.
De même, dans la Sunna il y a de nombreux hadîths où les deux Mains de Dieu sont évoquées : la Droite, et l'Autre :
– "يد الله ملأى لا تغيضها نفقة، سحاء الليل والنهار. وقال: أرأيتم ما أنفق منذ خلق السماء والأرض فإنه لم يغض ما فى يده، وكان عرشه على الماء. وبيده الأخرى الميزان يخفض ويرفع" : "La Main de Dieu est pleine, donneuse ; la nuit et la journée ne l'épuisent pas. Avez-vous considéré ce qu'Il a dépensé depuis qu'Il a créé les cieux et la Terre ? Cela n'a pas épuisé ce qui se trouve dans Sa Main Droite. Et Son Trône est sur l'Eau. Et dans Son autre Main se trouve la Balance ; Il élève et abaisse" (al-Bukhârî, 6976, Muslim, 993) ;
– "إن المقسطين عند الله على منابر من نور عن يمين الرحمن، وكلتا يديه يمين. الذين يعدلون في حكمهم و أهليهم و ما ولوا" :"Ceux qui auront été justes seront auprès de Dieu le jour de la résurrection, sur des chaires de lumière, à la droite du Miséricordieux. Et Ses Deux Mains sont Droites. (Il s'agit de) ceux qui auront été justes dans les jugements qu'ils auront rendus, à propos de leur famille, et dans les responsabilités qu'ils auront eues"(Muslim, 1827).
Il y a d'autres hadîths où le Prophète (sur lui soit la paix) a dit que Dieu a fait (ou fera) ainsi avec Sa Main Droite, et ainsi avec Son Autre Main :
– "فقال الله له ويداه مقبوضتان اختر أيهما شئت. قال اخترت يمين ربى وكلتا يدى ربى يمين مباركة. ثم بسطها فإذا فيها آدم وذريته فقال أى رب ما هؤلاء فقال هؤلاء ذريتك" ; dans ce hadîth, où il est fait mention du moment qui a suivi la création de Adam, il est dit : "Alors Dieu lui dit, alors que Ses Deux Mains étaient fermées : "Choisis celle que tu veux." Il dit : "J'ai choisi la Main Droite de mon Seigneur. Et les Deux Mains de mon Seigneur sont Droites." Ensuite Il l'ouvrit. Voilà qu'il s'y trouvait Adam et sa descendance. (Adam) demanda : "Seigneur, que sont ceux-là ?" (Dieu) dit : "Ceux-là sont ta descendance"" (rapporté par at-Tirmidhî, 3368).
On voit bien que, dans ces hadîths, le recours au sens allégorique est impossible : Dieu a bien Deux Mains. C'est là une de Ses Sifât.
-
Dire que Dieu a Deux Mains, cela n'implique pas dire que Dieu a des organes !
Alors, oui, j'ai dit que Dieu a "Deux Mains". Mais, cher frère, montrez-moi où j'ai écrit, comme vous l'affirmez, que Dieu a un ou des "organe(s)" (en arabe : "عضو", ou : "جارحة") ?
Dire que Dieu a "Deux Mains", ce n'est pas Lui attribuer un "عضو", c'est Lui attribuer une "صفة", une Qualification.
Ibn Taymiyya fut convoqué en l'an 705 de l'hégire par le gouverneur résidant à Damas, sur ordre du roi résidant en Egypte, pour un débat contradictoire (munâzara) au sujet des croyances qu'ils professe au sujet de Dieu. Il relate lui-même les faits. Sont appelés : les juges de Damas, leurs suppléants, les muftis et les maîtres soufis (mashâ'ïkh) (MF 3/160-161). A un moment donné, sur questionnement de l'un de ses contradicteurs, Ibn Taymiyya explique qu'il emploie au sujet de Dieu les Sifât que Lui-même a employés à Son Sujet ou que le Prophète a employés à Son Sujet, sans tomber dans le tamthîl ("semblable à telle chose") ni le takyîf ("le comment..."). "L'un des grands opposants, relate Ibn Taymiyya, dit alors : "A ce moment là, il serait autorisé de dire : "هو جسم لا كالأجسام" ("Il est un Corps, pas comme les corps") ! " Moi et certain des vertueux présents lui dîmes alors : "Ce qui a été dit c'est qu'on qualifie Dieu de ce dont Il s'est qualifié Lui-même, ou de ce dont Son Messager, qu'Il le bénisse et le salue, L'a qualifié. Or dans le Coran et la Sunna il n'y a pas que Dieu est un Corps, de sorte que cette question soit impliquée""(Majmû' ul-fatâwâ, 3/168).
Essayez quelque peu de comprendre la nuance : le terme "organe" renvoie à un corps matériel, alors que le terme "Main" renvoie à un concept plus vaste que ce qui est matériel et/ou corporel.
Ibn Taymiyya écrit ainsi de ceux qui appréhendent la formule "Deux Mains de Dieu" au sens figuré :
"La réalité de leur propos est qu'[ils croient que les termes] par quoi Dieu S'est qualifié, n'en est compris (yu'qalu) [à propos de Dieu] que ce qui en est compris à propos des quelques créatures que nous voyons, comme les corps des humains.
Or ceci est une extrême ignorance. Car parmi les créatures [mêmes] il en est que nous n'avons pas vues, comme les anges, les djinns, et même nos âmes"
 (Majmû' ul-fatâwâ 6/433-434). En effet, Dieu a dit au sujet des anges : "alors que les anges tendent leurs mains [ou : bras]" (Coran 6/93). On croit bien, suivant ce que dit ce verset, que les anges ont des mains. Pourtant il est évident que les mains ou les bras des anges ne sont pas matériels. Quand c'est là ce qui est valable pour les anges, qui sont des créatures, que dire alors de Dieu, qui est le Créateur, Lui à qui rien ne ressemble ?
En fait la posture de l'orthodoxie sunnite (qui est celle des Salaf) implique une capacité de la raison humaine à une certaine largesse de perception, cette raison humaine acceptant d'employer tel terme (dûment employé dans les textes des sources) pour décrire quelque chose de l'Invisible, et de reconnaître le sens que ce terme a dans la langue des humains, tout en ne circonscrivant pas la réalité de cette chose à la réalité des créatures, connues. Donc de faire l'effort d'élargir sa conception et de s'élever par rapport au monde matériel.
-
Voici maintenant ce que at-Tirmidhî a écrit :
At-Tirmidhî, auteur du Jâmi' Sunan, a rapporté ce hadîth du Prophète (sur lui soit la paix) :"Dieu accepte l'aumône et la prend dans Sa Main Droite, puis la fait grandir (yurabbî-hâ) pour l'un d'entre vous, comme l'un d'entre vous fait grandir son poulain. Au point qu'une bouchée [donnée en aumône] devient comme [le mont] Uhud" (hadîth n° 662).
Puis at-Tirmidhî écrit :

"وقد قال غير واحد من أهل العلم فى هذا الحديث وما يشبه هذا من الروايات من الصفات ونزول الرب تبارك وتعالى كل ليلة إلى السماء الدنيا قالوا: قد تثبت الروايات فى هذا ويؤمن بها ولا يتوهم ولا يقال كيف. هكذا روى عن مالك وسفيان بن عيينة وعبد الله بن المبارك، أنهم قالوا فى هذه الأحاديث: أمِرُّوها بلا كيف. وهكذا قول أهل العلم من أهل السنة والجماعة. وأما الجهمية فأنكرت هذه الروايات وقالوا هذا تشبيه.
وقد ذكر الله عز وجل فى غير موضع من كتابه اليد والسمع والبصر؛ فتأولت الجهمية هذه الآيات ففسَّروها على غير ما فسَّر أهل العلم، وقالوا: إن الله لم يخلق آدم بيده. وقالوا: إن معنى اليد ها هنا القوة.
وقال إسحاق بن إبراهيم: "إنما يكون التشبيه إذا قال يد كيد أو مثل يد أو سمع كسمع أو مثل سمع. فإذا قال سمع كسمع أو مثل سمع فهذا التشبيه. وأما إذا قال كما قال الله تعالى يد وسمع وبصر ولا يقول كيف ولا يقول مثل سمع ولا كسمع، فهذا لا يكون تشبيها؛ وهو كما قال الله تعالى فى كتابه: "ليس كمثله شىء وهو السميع البصير."
"Au sujet de ce hadîth et ce qui est semblable à cela parmi les [autres] relations (riwâyât) (relatives) aux Attributs et à la descente de Dieu – Béni et Elevé soit-Il – chaque nuit jusqu'au ciel le plus bas, plus d'une personne de science a dit : "Les relations sont établies à ce sujet : on y apporte foi et on n'imagine pas, ni on ne dit : "comment"." Ainsi a-t-il été relaté de Mâlik, de Sufyân ibn 'Uyayna et de Abdullâh ibn ul-Mubârak, qu'ils ont dit au sujet de ces hadîths : "Faites-les passer sans dire "comment"". Et ainsi est le propos des gens de science parmi les gens de la Sunna et de la Jamâ'ahPar contre, les Jahmites ont réfuté ces relations et ont dit : "Cela constitue de la tashbîh".
Dieu a mentionné en plus d'un endroit de Son Livre : la Main, l'Entendement et la Vue. Les Jahmites ont alors fait une interprétation de ces versets, et les ont commentés d'une autre façon que les gens de science les ont commentés. Ils ont dit : "Dieu n'a pas créé Adam par Sa Main" ; et ils ont dit : "Le sens de "al-Yad" ici est : "la Force"".
Is'hâq ibn Ibrâhîm a dit : "Il y a tashbih lorsqu'on dit : "Main comme une main" ou "semblable à une main", "Entendement comme un entendement" ou "semblable à un entendement". Si (quelqu'un) dit : "Entendement comme un entendement" ou "semblable à un entendement", cela est de la tashbih. Par contre, quand on dit comme Dieu Elevé a dit : "Main", "Entendement", "Vue", et qu'on ne dit pas "comment" ni qu'on ne dit "semblable à un entendement" ni "comme un entendement", cela n'est pas de la tashbîh. Cela est comme Dieu Elevé a dit dans Son Livre : "Rien n'est semblable à Lui, et Il est Celui qui Entend, Celui qui voit"" (Jâmi' ut-Tirmidhî, commentaire du hadîth n° 662).
At-Tirmidhî a également rapporté ce hadîth : "يَمِينُ الرَّحْمَنِ مَلأَى سَحَّاءُ لاَ يَغِيضُهَا اللَّيْلُ وَالنَّهَارُ قَالَ أَرَأَيْتُمْ مَا أَنْفَقَ مُنْذُ خَلَقَ السَّمَوَاتِ وَالأَرْضَ فَإِنَّهُ لَمْ يَغِضْ مَا فِى يَمِينِهِ وَعَرْشُهُ عَلَى الْمَاءِ. وَبِيَدِهِ الأُخْرَى الْمِيزَانُ يَرْفَعُ وَيَخْفِضُ" : "La Main Droite du Miséricordieux est pleine, donneuse ; la nuit et la journée ne l'épuisent pas. Avez-vous considéré ce qu'Il a dépensé depuis qu'Il a créé les cieux et la Terre ? Cela n'a pas épuisé ce qui se trouve dans Sa Main Droite. Et Son Trône est sur l'Eau. Et dans Son autre Main se trouve la Balance ; Il élève et abaisse" (hadîth n° 3045). Puis at-Tirmidhî a écrit ceci :
" وَهَذَا حَدِيثٌ قَدْ رَوَتْهُ الأَئِمَّةُ نُؤْمِنُ بِهِ كَمَا جَاءَ مِنْ غَيْرِ أَنْ يُفَسَّرَ أَوْ يُتَوَهَّمَ. هَكَذَا قَالَ غَيْرُ وَاحِدٍ مِنَ الأَئِمَّةِ مِنْهُمُ الثَّوْرِىُّ وَمَالِكُ بْنُ أَنَسٍ وَابْنُ عُيَيْنَةَ وَابْنُ الْمُبَارَكِ إِنَّهُ تُرْوَى هَذِهِ الأَشْيَاءُ وَيُؤْمَنُ بِهَا وَلاَ يُقَالُ كَيْفَ"
"Ceci est un hadîth que les imams ont rapporté. Nous (y) apportons foi comme cela est venu, sans que cela soit commenté ou imaginé. Ainsi ont dit plus d'un parmi les imams, parmi lesquels Suf'yân ath-Thawrî, Mâlik ibn Anas, Ibn 'Uyayna et Ibn ul-Mubârak : "ces choses sont citées, on y croit, et on ne dit pas "comment"" (Jâmi' ut-Tirmidhî, commentaire du hadîth n° 3045).
En commentaire du hadîth n° 2557, at-Tirmidhî a encore écrit : "وَقَدْ رُوِىَ عَنِ النَّبِىِّ صلى الله عليه وسلم رِوَايَاتٌ كَثِيرَةٌ مِثْلُ هَذَا مَا يُذْكَرُ فِيهِ أَمْرُ الرُّؤْيَةِ أَنَّ النَّاسَ يَرَوْنَ رَبَّهُمْ وَذِكْرُ الْقَدَمِ وَمَا أَشْبَهَ هَذِهِ الأَشْيَاءَ. وَالْمَذْهَبُ فِى هَذَا عِنْدَ أَهْلِ الْعِلْمِ مِنَ الأَئِمَّةِ مِثْلِ سُفْيَانَ الثَّوْرِىِّ وَمَالِكِ بْنِ أَنَسٍ وَابْنِ الْمُبَارَكِ وَابْنِ عُيَيْنَةَ وَوَكِيعٍ وَغَيْرِهِمْ أَنَّهُمْ رَوَوْا هَذِهِ الأَشْيَاءَ ثُمَّ قَالُوا: "تُرْوَى هَذِهِ الأَحَادِيثُ وَنُؤْمِنُ بِهَا وَلاَ يُقَالُ كَيْفَ." وَهَذَا الَّذِى اخْتَارَهُ أَهْلُ الْحَدِيثِ: أَنْ تُرْوَى هَذِهِ الأَشْيَاءُ كَمَا جَاءَتْ وَيُؤْمَنُ بِهَا وَلاَ تُفَسَّرُ وَلاَ تُتَوَهَّمُ وَلاَ يُقَالُ كَيْفَ. وَهَذَا أَمْرُ أَهْلِ الْعِلْمِ الَّذِى اخْتَارُوهُ وَذَهَبُوا إِلَيْهِ" :
"Et il a été relaté du Prophète, que Dieu le bénisse et le salue, des relations nombreuses comme celle-ci, en quoi est mentionnée l'affaire de la Vision - que les hommes verront leur Pourvoyeur -, et de la mention du Pied et ce qui ressemble à ces choses. La posture en cela, chez les gens du 'ilm parmi les imams, tels que Sufyân ath-Thawrî, Mâlik ibn Anas, Ibn ul-Mubârak, Ibn 'Uyayna, Wakî' et autre qu'eux, c'est qu'ils ont rapporté ces choses puis ont dit : "Ces hadîths sont rapportés, on y apporte foi, et on ne dit pas "comment"." C'est ce qu'ont choisi les gens du hadîth : que ces choses soient rapportées comme elles sont venues, qu'on y croit, qu'elles ne soient pas commentées, qu'elles ne soient pas imaginées et qu'on ne dise pas "comment". C'est là l'affaire des gens du 'ilm, qu'ils ont choisie et qu'ils ont adoptée" 
(Jâmi' ut-Tirmidhî, commentaire du hadîth n° 2557).
Essayez de vous procurer une copie de ce livre Al-Jâmi' us-Sunan, de at-Tirmidhî, dans sa version originale arabe, et vérifiez que at-Tirmidhî a bien écrit ce que j'ai traduit ci-dessus. Ensuite prenez votre temps, réfléchissez par vous-même.
A moins que selon vous Is'hâq ibn Rahawayh et at-Tirmidhî aussi ont une croyance qui n'est pas celle des Sunnites ?
-
Plus tard, après avoir reçu la substance de la réponse ci-dessus, le frère m'a de nouveau écrit, pour me dire ceci :[/size]
"Quand je le pourrai, je regarderai dans le livre que tu m'as dit. Mais je te rassure, je sais bien que at-Tirmidiyy n'est pas un égaré.
Seulement le Coran a été révélé en arabe et non en français. La langue arabe est très riche, et un mot peut avoir plusieurs sens selon le contexte dans lequel il est utilisé : c'est le cas du mot "Yad". Alors, certes, dans des versets, Allah a utilisé, en arabe, le mot "Yad" à Son sujet. Mais si on veut traduire ces versets en français, il faut leur donner un sens correct, qui sied à Allah. En aucun cas il ne faut traduire le mot "Yad" qu'Allah a employé à Son Sujet par : "main".
J'aimerai que tu regardes [tel] site internet, qui a été fait par des professeurs en science de religion. Il y a beaucoup de sujet qui y sont traités, mais surtout la croyance, avec vraiment toutes les preuves que "Yadâhu" ne signifie pas : "Deux Mains de Dieu", mais "Puissance de Dieu", ou "Faveur de Dieu". Donc je t'invite à visiter ce site, dont voici le lien […]."[/i][/size]
-
Réponse :
Non, ce n'est pas un problème de différence entre la langue arabe et la langue française.
En effet…
Ce que vous avancez maintenant comme tentative de justification de votre premier message (le terme "yad" a bien été employé au sujet de Dieu dans le Coran et les Hadîths, mais il signifie autre chose que son sens premier, qui vient à l'esprit), c'est exactement ce que at-Tirmidhî déplore de la part des Jahmites.
Relisez plus attentivement son propos, que je vous ai relaté plus haut :
"قالوا: إن الله لم يخلق آدم بيده. وقالوا: إن معنى اليد ها هنا القوة"
"Les Jahmites ont dit : "Dieu n'a pas créé Adam par Sa Yad". Et ils ont dit : "Lesens de "Yad"iciest : "Force""." 

At-Tirmidhî écrit ici de façon très claire que ce qu'il reproche aux Jahmites, c'est de dire que lorsque Dieu dit dans le Coran qu'Il a créé Adam "par Ses Deux Yad", le terme "Yad" n'est pas, ici, à appréhender au sens premier et habituel qu'il possède, mais au sens de "Quwwa" ("Force").
C'est bien cela que at-Tirmidhî leur reproche :
"قالوا: إن الله لم يخلق آدم بيده. وقالوا: إن معنى اليد ها هنا القوة"
"Les Jahmites ont dit : "Dieu n'a pas créé Adam par Sa Yad". Et ils ont dit : "Lesens de "Yad"iciest : "Force""."
Et c'est la même erreur que vous commettez à votre tour...
Que ce soit en langue arabe, en français, en anglais ou en allemand, le problème est justement cela : dans la formule coranique "Yad ullâh", le terme "Yaddoit-il êtrecompris dans le sens premier et habituel que le terme a, ou bien doit-il être comprisdans un sens figuré ?
C'est bien le sens habituel que les Jahmites réfutaient au sujet de ce terme lorsque employé au sujet de Dieu, et c'est justement ce que at-Tirmidhî leur a reproché.
Par ailleurs le site que vous citez en référence, ceux qu'il fustige principalement sont des ulémas arabes, lesquels disent, en langue arabe même : "لله يدان" ; lesquels ulémas arabes disent aussi que prétendre que "يد الله" n'est pas différent de "قدرة الله"  ou de "نعمة الله", cela revient à faire la négation d'une des Sifât de Dieu.
Or ce ne sont pas seulement des ulémas arabes contemporains ou ayant vécu il n'y a pas longtemps qui disent cela. Dans Al-Fiqh ul-akbar également on peut lire ceci : "وله يد ووجه ونفس كما ذكره الله تعالى في القرآنفما ذكره الله تعالى في القرآن من ذكر الوجه واليد والنفس فهو له صفات بلا كيفولا يقال: إن يده قدرته أو نعمته؛ لأن فيه إبطالَ ، وهو قول أهل القدر والاعتزال" (Al-Fiqh ul-akbar, pp. 66-67 dans l'édition que je possède). Mullâ 'Alî al-Qârî écrit quant à lui : "ثم رأيتُ السلف أجمعوا على عدم تأويل اليد، و تبعهم الأشعري في ذلك. بخلاف سائر الصفات: فإن فيها خلافًا عنهم بين التأويل [أي تأويل معناها] و التفويض [أي عدم تأويل معناها و تفويض كيفها"Shar'h ul-fiqh il-akbar, p. 176). Selon 'Alî al-Qarî, donc, sur la Qualification "Deux Mains" les Pieux Prédécesseurs (Salaf) n'ont eu aucune divergence quant au fait de ne pas l'interpréter au sens figuré, alors que sur [certaines ?] autres Qualifications, la question reste ijtihâdî, et celui qui est d'un autre avis fait seulement une erreur ijtihâdî (khata' ijtihâdî : qat'î, aw zannî), mais qui ne va pas jusqu'à la déviance (dhalâl). C'est là ce que pense Mullâ 'Alî al-Qârî. (La question du  "ساق"semble en effet être seulement de niveau "ijtihâdî".) En tous cas, vous voyez que Mullâ 'Alî al-Qârî a relaté le consensus sur le fait que la Qualification "Deux Mains" aucune divergence n'est acceptable.
Vous voyez que ce n'est nullement une question de différence entre les langues française et arabe. Vous auriez dû mieux lire vous-même le site dont vous m'envoyez le lien, et vous vous seriez aperçu vous-même de la chose...
-
Cernons bien le point du débat :
– A) Les formulations présentes dans les textes du Coran, tous les musulmans les répètent telles qu'elles s'y trouvent :
Tous les musulmans récitent bien ce passage tel quel : "قَالَ يَا إِبْلِيسُ مَا مَنَعَكَ أَن تَسْجُدَ لِمَا خَلَقْتُ بِيَدَيَّ أَسْتَكْبَرْتَ أَمْ كُنتَ مِنَ الْعَالِينَ" (Coran 38/75). Bien évidemment, aucun musulman ne dit qu'il s'agirait de remplacer le terme "بِيَدَيَّ" présent dans ce verset par un autre terme.
Tous les musulmans se réclamant du sunnisme font de même avec les textes de la Sunna : ils répètent donc tels quels les hadîths reproduits plus haut.
– B) Le désaccord porte en fait sur le sens que l'on donne aux termes de ce genre, et, partant, sur la possibilité ou l'impossibilité d'extraire de ces formules le terme y ayant été utilisé pour l'attribuer, de façon séparée, à Dieu :
Le désaccord, à propos de la formulation "مَا خَلَقْتُ بِيَدَيّ" présente dans le verset 38/75, porte ainsi sur la question suivante :
--- Peut-on appréhender ce terme "يَدَان" avec le sens premier qu'a le terme "Yad" ? Peut-on alors extraire, de ce verset 38/75, le terme "يَدَان" comme Attribut de Dieu, et dire (fût-ce en langue arabe) : لِلهِ يَدَان" ?
--- Ou bien doit-on considérer (et c'est apparemment la posture que vous partagez) que, dans ce verset 38/75 comme dans tous les versets et hadîths lui étant comparables, cette formule "مَا خَلَقْتُ بِيَدَيّ" doit être comprise au sens figuré (ma'nâ majâzî) ou en tant que simple périphrase (kinâya), en vertu de quoi on doit dire (même en langue arabe) : "En réalité, "ليست لِلهِ يَدَان حقيقةً" ! Ce n'est là qu'une expression courante en langue arabe, et Dieu l'a reprise ; elle veut seulement dire : "ce que J'ai créé" ; mais Dieu n'a pas Deux Mains" ?
Car comprendre ce terme avec ce sens figuré, cela est parfois possible dans le texte du Coran et de la Sunna.
Ainsi, le verset où Dieu dit : "أَوَلَمْ يَرَوْا أَنَّا خَلَقْنَا لَهُمْ مِمَّا عَمِلَتْ أَيْدِينَا أَنْعَامًا" (Coran 36/71), il est possible de l'interpréter ainsi : "N'ont-ils pas vu que Nous avons créé pour eux, parmi tout ce queNous avons créé, des bestiaux". Dans ce passage, le terme "أَيْدِينَا" est majâz, et désigne "Dieu Lui-Même", "l'Etre de Dieu" (Dhât).
Dans un autre verset encore, Dieu dit : "مَنْ بِيَدِهِ مَلَكُوتُ كُلِّ شَيْءٍ". Cela peut signifier : "Qui est le détenteur de la Royauté de toute chose ?", sans que la Royauté soit quelque chose qui se trouve réellement dans la Main de Dieu (la formule "بِيَدِهِ" étant alors un kinâya pour signifier :"être détenteur de", sans que que cela soit réellement dans la main). Ce sens est possible dans la langue arabe, comme dans cet autre verset : "إَلاَّ أَن يَعْفُونَ أَوْ يَعْفُوَ الَّذِي بِيَدِهِ عُقْدَةُ النِّكَاحِ" (Coran 2/237) : il est évident que cette "عُقْدَةُ النِّكَاحِ" ne se trouve pas réellement dans la main de cet homme.
Cependant, ces deux formulations sont très différentes de celle qui se trouve dans le verset 38/75. En effet, dans ce verset 38/75, on lit : "مَا خَلَقْتُ بِيَدَيَّ" : le terme "يَدَيّ" est introduit par la particule "'", et vient après le verbe : cela désigne donc une Qualification (SifaWasf) qui est différente de l'Etre (Dhât) de Dieu : j'explique la différence en détail dans un autre article.

Wallâhu A'lam
 (Dieu sait mieux).[/size]
-----
Source : http://www.maison-islam.com/articles/?p=677
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'importance du Tawhid   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'importance du Tawhid
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Coran-
Sauter vers: